La compétition d'endurance annulée des Jeux équestres mondiaux
mercredi 12 septembre 2018

© Martin Dokoupil/FEI

Alors que plusieurs problèmes étaient à déclarer depuis ce matin dans la course d'endurance des Jeux équestres mondiaux, ce sont finalement les conditions météorologiques qui auront eu raison de la course, que les organisateurs viennent de décider d'annuler purement et simplement.

La décision vient à l'instant de tomber, alors que les premiers concurrents auraient du passer la ligne d'arrivée dans l'heure qui venait. La compétition d'endurance des Jeux équestres mondiaux de Tryon est annulée. "La tenue de la compétition d'endurance est annulée à cause de la combinaison potentiellement dangereuse de chaleur et d'humidité qui ont dégradé les conditions après les pluies diluviennes de cet après-midi", ont ainsi expliqué les organisateurs dans un communiqué, qui précise également que cette décision a été prise de manière "unanime" par le Président du jury, le délégué technique et le président de la commission vétérinaire. 

Les organisateurs rappellent également que cette décision entre dans le règlement de la Fédération équestre internationale qui précise que les compétitions ne peuvent se tenir si des conditions météorologiques extrêmes peuvent compromettre le bien-être et la sécurité des chevaux. "C'était une décision difficile à prendre, mais elle a été prise dans l'intérêt des cavaliers et des chevaux en tenant compte des pluies tombées cet après-midi qui ont entraîné un très haut niveau d'humidité qui, combiné à la chaleur, a fait de la course une course dangereuse à monter", a expliqué Thomas Timmons, président de la Commission vétérinaire. Cette décision a été prise en tenant compte des études du scientifique britannique David Martin, qui étudie les effets de la chaleur et de l'humidité pour la FEI depuis les Jeux olympiques d'Atlanta, en 1996, et qui a établi que les données étaient trop importantes et présentaient donc "un risque inacceptable" pour les chevaux. 

La fin d'une course assez improbable qui a d'ailleurs connu deux départs après que des concurrents aient coupé le tracé de la première boucle suite à de mauvaises indications, avant d'être ramenée à 120km au lieu de 160km. Au sujet du premier incident (lire ICI), la FEI a expliqué qu'elle avait demandé à l'Equestrian Community Integrity Unit, présente sur le site de Tryon, de diligenter une enquête afin de comprendre les circonstances exactes qui ont conduit les cavaliers à prendre le mauvais chemin. "Cette enquête inclura des interrogatoires des officiels, volontaires et du comité organisateur afin de dresser une photographie exacte de ce qu'il s'est passé".

La stupeur passée, la pilule est sans doute difficile à avaler pour les équipes, alors que les cavaliers ont sollicité leurs chevaux toutes la journée afin de boucler cette course qui avait d'emblée mal commencé. Il est clair que depuis le début de la semaine, chaleur et humidité font partie intégrante du tableau météorologique de Tryon. Toutefois, il semble bon de préciser que les premières grosses averses sont tombées en fin de matinée puis en début d'après-midi, avant que le soleil ne se remette à cogner. Sans parler de la zone d'inspection vétérinaire, transformée en véritable pédiluve depuis au moins la troisième boucle. Peut-être cette décision, aussi dure soit-elle, aurait-elle pu être prise plus tôt.