Les Bleus ne perdent pas espoir
dimanche 14 août 2016

rio 2016 Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince
Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince

Quelle poisse pour les leaders de l’équipe de France de saut d’obstacles aux JO de Rio ! Après le forfait de Simon et Ryan, l’autre pilier de l’équipe, Pénélope Leprévost, a chuté lors de la première épreuve ce dimanche. Rien n’est toutefois perdu pour l’épreuve par équipes, dans laquelle la Normande pourra repartir, mais elle est en revanche définitivement éliminée pour la finale individuelle.

Déjà passés par toutes les émotions depuis leur arrivée avec le forfait de Simon Delestre/Ryan puis les inquiétudes autour de la participation de Flora de Mariposa, les Bleus ont une nouvelle fois été secoués pendant cette première épreuve qualificative. Après les bons sans-faute de Philippe Rozier/Rahotep de Toscane (lire ici), Roger-Yves Bost/Sydney Une Prince (lire ici), et le 4 points de Kevin Staut/Rêveur de Hurtebise (lire ici), le moral des troupes semblait revenu au beau fixe. Et là, patatras ! Alors que Pénélope Leprévost et Flora de Mariposa avaient débuté le parcours avec aisance, la jument a trébuché à la réception de l’oxer sur bidet n°9 et la Normande a chuté (lire ici)… Nouveau coup dur, même si rien n’est perdu pour les médailles par équipes puisque, spécificité des JO, les scores sont remis à zéro pour les deux manches finales.

Le chat noir

« Avez-vous retrouvé le chat noir ? », a lancé la DTN, Sophie Dubourg, en fin d’épreuve. « Les quatre cavaliers ont été supers. Cette chute, c’est un coup du sort qu’on ne peut pas prévoir, a souligné le sélectionneur, Philippe Guerdat. Maintenant, notre rôle est de se reconcentrer sur la Coupe des nations, de remotiver Pénélope. Dans les championnats, il y a toujours des moments durs à passer. Là, il y a une accumulation, mais on essaye de positiver en se disant que la chance va bien finir par tourner de notre côté. Et c’est maintenant qu’elle doit venir. Je pense qu’on est quand même toujours en course pour une médaille par équipes, et c’est le plus important ! Même si Pénélope est logiquement extrêmement déçue, elle reste notre meilleur couple. On est tous solidaires de ce qui lui arrive, et elle est dure, ce n’est pas quelqu’un de fragile. »

Enhing forfait, Vrieling éliminé…

3e ex-æquo avec les Pays-Bas, la Suisse et le Canada au terme de cette première épreuve dominée par les Brésiliens, ovationnés par tout le stade à chacun de leur passage, et les Allemands, tous deux à 0 (trois sans-faute et un 4 points chacun), les Français s’élanceront au plus tôt en n°10 lors de la finale par équipes qui se disputera mardi et mercredi. « A Londres, ça avait été un désavantage de passer à la fin car il y avait des bonnes équipes en début d’épreuve. Mais cette année, je crois qu’il n’y a pas beaucoup de grandes équipes derrière la 6e place… On verra, mais cet ordre de passage ne change pas nos plans. »

Le parcours de Jorge Guilheme a causé de grosses contre-performances et surprises ce dimanche, à l’instar de la chute de Pénélope Leprévost, mais il était progressif et bien construit. D’ailleurs, 24 couples ont bouclé un sans-faute et 28 autres sont sortis de piste avec seulement une faute. Et les 60 premiers, encore en lice pour la finale individuelle, n’ont pas fait plus de 8 points. C’est la rivière, l’oxer sur bidet n°9 et le double n°11 qui ont causé le plus de fautes et de refus. Certains couples très performants en ont aussi fait les frais, tels que Luciana Diniz/Fit For Fun, auteurs de fautes sur la rivière et sur l’entrée du double, Jur Vrieling et Zirocco Blue, éliminés suite à un refus dans le triple n°4 puis à un refus à l’entrer du dernier double, ou encore Nicola Philippaerts et Zilverstar. Tous deux ont, en plus, été disqualifiés : le premier pour usage abusif de la cravache au paddock et le second pour usage abusif des éperons. Grands favoris après leurs titres mondiaux et européens, les Néerlandais pourront donc toutefois s’élancer à quatre pour tenter le triplé. Jur Vrieling a, en effet, le droit de repartir car il est disqualifié de cette épreuve et non de la compétition. Or, la finale par équipes est considérée comme une autre épreuve puisque, contrairement aux championnats d’Europe et aux JEM, les points ne se cumulent pas sur l’ensemble des parcours. Cette décision ne semble toutefois pas très logique. Quoi qu’il en soit, avec déjà les forfaits de Simon Delestre/Ryan et de l’Allemand Marcus Ehning/Cornado, puis la chute de Pénélope Leprévost, ces JO débutent avec de sacrés rebondissements en saut d’obstacles !

 

Résultats ici