Mathieu Buton vit son rêve américain au service de la France
jeudi 13 septembre 2018

MAthieu Buton Gunna Sassya câlin
C'est l'amour et l'attention qu'il porte à ses chevaux qui ont convaincu les Goodlin de confier Gunna Sassya à Mathieu Buton, qui qualifie l'alezan de "cheval d'une vie". © Collection privée famille Goodlin

Il est la révélation de l'équipe de France de ces Jeux équestres mondiaux de Tryon. Vivant de l'autre côté de l'Atlantique, Mathieu Buton évolue à l'abri des regards sur le circuit américain. Mais à Tryon il est bien là pour l'équipe nationale, appelé par Guy Duponchel pour porter les couleurs de la France avec Gunna Sassya, un hongre de huit ans au talent indiscutable. Sa particularité ? Il appartient à des propriétaires américains, qui n'ont pourtant pas hésité à le mettre au service de la France.

Dans l'Hexagone, les amateurs de reining connaissent bien Bastien Bourgeois ou encore Axel Pesek. Ils connaissent moins Mathieu Buton. Ce reineur, installé à Overbrook, en Oklahoma, a construit sa carrière et ses écuries de l'autre côté de l'Atlantique, dans le pays où a vu le jour sa discipline. L'idéal pour évoluer et progresser. Et c'est là-bas qu'il a fait la connaissance de Greg et Katheryn Goodlin, les propriétaires de Gunna Sassya, le cheval qui lui a permis d'intégrer l'équipe de France pour les Jeux équestres mondiaux de Tryon. "J'ai rencontré Greg et Kathy il y a environ un an. Il m'ont alors confié Gunna au travail", explique le reineur, qui n'hésitait pas hier à qualifier l'alezan de "véritable champion"

C'est ainsi que, du jour au lendemain, Kathy et Greg Goodlin se sont retrouvés propriétaires de l'équipe de France de reining"Mathieu a une façon exemplaire de travailler les chevaux", explique Kathy. "Il est honnête, intègre et travailleur. Il communique de façon constante avec nous et est très impliqué dans le travail des chevaux qui lui sont confiés". C'est donc le sérieux du cavalier qui a su convaincre les propriétaires, mais pas que : "Mathieu a eu un coup de foudre pour le cheval, et Angie, son épouse, aussi ! Toute la famille l'adore ! Et nous avons bien vu que l'entente était parfaite entre les deux. Alors nous avons décidé de voir si le cheval pouvait aller un peu plus loin. Finalement, Mathieu nous a demandé si nous étions d'accord pour qu'il l'emmène aux Jeux mondiaux et nous avons immédiatement dit oui !"

Au Tryon International Equestrian Centre, on peut donc croiser une famille de cinq Américains habillés de polo aux couleurs de la France et maquillés de drapeau tricolores. "C'est très important pour nous de venir en famille et de soutenir Mathieu". Pour Kathy, Greg et leurs filles, pas de complexes de porter les couleurs de la France en leur pays. "C'est très excitant pour nous et nous sommes ravis d'être ici, à ses côtés !"

Malheureusement pour Mathieu, après les JEM, il faudra dire au revoir à Gunna Sassya qui, après des vacances bien méritées, retrouvera le fils des Goodlin qu'il emmènera en compétition. Ce qui ne signifie pas la fin de la collaboration entre le Français et ses propriétaires, puisque Mathieu conserve un autre cheval au travail et supervise le travail des enfants en reining. "Voir Mathieu aux Jeux mondiaux encourage les enfants à aller plus loin ce dont nous sommes ravis car le cheval leur apprend l'humilité, le travail et le sens du sacrifice. C'est une excellente école et Mathieu est un très bon professeur."