Mathieu Lemoine : "j'ai pensé à l'équipe"
lundi 08 août 2016

rio 2016 Mathieu Lemoine et Bart L
Mathieu Lemoine et Bart L © www.scoopdyga.photo

Mathieu Lemoine en avait plein les bras à la fin de son parcours mais été très fier de son cheval et de la maturité qu'il a montré à 10 ans seulement. La performance de Mathieu a conforté la position de l'équipe de France, 3ème derrière l'Australie et la Nouvelle Zélande

"J'ai des bras d'orang-outang, ils se sont rallongés, je ne voulais qu'une chose c'était descendre de cheval tellement je n'en pouvais plus" plaisante Mathieu Lemoine après son cross avec Bart L "mais surtout, je suis très satisfait du parcours de Bart. Je suis parti vite car j'avais prévu de faire l'option de la 1ère pointe (n°6) mais en fin de tour il tirait beaucoup et j'avais du mal à le reprendre, il a une énorme action et tout ce qu'on peut visualiser était en décalage avec la foulée de mon cheval et puis il y avait de la fatigue aussi et comme je n'ai pas eu le saut que j'espérais sur la barque du dernier gué, j'ai optionné. Il m'a fait un tout petit saut hors j'avais vu que pour ceux qui rentraient timidement c'était très compliqué après donc j'ai tout de suite pensé à l'équipe. En individuel, j'étais parti pour prendre 10 ou 15 secondes de temps donc c'était déjà cuit et c'est sans aucun regret que j'ai fais ec choix." explique Mathieu qui pointait à la 3ème place du dressage et pouvait prétendre à une médaille individuelle.

Si Mathieu avait reçu une consigne de l'entraîneur national sur le n°6, il avait carte blanche ensuite : "Thierry m'avait dit "tu peux aller droit partout ensuite sauf si tu sens que ça accroche ou que ca fatigue, là sois lucide, sois intelligent et pense à l'équipe."

Mathieu a donc été lucide et intelligent et avant cela il avait apprécié le soutien de l'équipe de France de cso : "La journée était longue. J'ai vu le parcours d' Astier qui m'a fait frissonner, j'ai bien vibré avec Karim. J'ai regardé regardé du restaurant car je me suis forcé à manger un petit peu. J'étais avec les membres de léquipe de France de CSO qui sont restés avec moi et c'était cool de leur part car c'est mieux d'être accompagné dans ces moments là et ils ont eu des mots très gentils, ça m'a fait du bien."

Photo d'archive