Maxime Livio : "Ce ne sera pas une compétition de dressage"
jeudi 13 septembre 2018

Maxime Livo Opium des Verrières Tryon 2018
Bien que son score soit un peu en deçà des prestations réalisées cette saison avec Opium des Verrières, Maxime Livio ne s'inquiète pas : le cross rebattra très certainement les cartes. © Eric Knoll

Après l'excellent entrée en matière de Donatien Schauly et Pivoine des Touches (29,3 pts), Maxime Livio/Opium des Verrières sont sortis de piste avec un score un peu en deçà de ce que le couple peut faire (30,1 pts) mais le cavalier était satisfait de son acolyte. Pour le complétiste installé dans les Pays-de-la-Loire, et qui cherchait initialement sa qualification avec Qalao des Mers, tout se jouera de toute manière sur le cross...

L'Eperon : La reprise que vous venez de déroulez avec Opium des Verrières a été notée à 69,885% (30,1 pts de pénalités). C'est un score un peu en deçà que ce que vous avez pu avoir cette saison, quel est votre sentiment ? 

Maxime Livio : Pour la pas (noté à 5, ndla), ce n'était pas une surprise. En piste, à cette allure il se met dans sa coquille. Quand je rentre aux écuries et que je lâche les rênes il marche très bien et de manière énergique mais dans la carrière il reste toujours introverti. il se met dans la boite et il n'ose pas en sortir. J'ai essayé plein de choses, sans grand succès... Vraiment, il n'y a aucune surprise là dessus. En revanche, normalement il est plutôt autour à 8. Aujourd'hui, nous sommes à 7,5. Si on fait un trot à 7, un pas à 5 et un galop à 8 on est plus à sa note de d'habitude, à savoir 73, qu'à 70. Il y a une petite déception pour ça mais par contre aucune déception par rapport à ce qu'a fait le cheval. Il était concentré, il avait envie de donner. Je n'ai pas pas du tout de regret. Ce ne sera pas une compétition de dressage de toute façon donc maintenant il va falloir essayer de tenir ce score là jusqu'au bout. Le cross va être difficile pour tout le monde, mais nous avons amené des chevaux qui sont bons sur ce test et qui ont beaucoup d'expérience. On espère que ça va nous servir. 

Justement, après la première reconnaissance, quelles difficultés sont à noter sur le cross ? `

Habituellement les Jeux mondiaux sont considérés comme un 4*, là je dirais plutôt que c'est un "3,5*". Les options directes sont vraiment du niveau mais pour éviter des pépins aux nations moins prêtes et moins expérimentées, ils ont mis beaucoup d'options longues. C'est toujours le cas, sauf les options longues proposées ne sont pas forcément très pénalisante en temps. Je pense qu'il y a beaucoup d'options longues qui vont être utilisées comme des options rapides finalement. A chaque fois, si ce n'est qu'on va avoir un effort de plus dans la combinaison, je ne suis pas sure qu'on perde beaucoup de temps. Ce sera aux entraineurs d'être malins dans la stratégie d'équipe. Une fois qu'on a fait le CIC sur la première partie, on a deux minutes de côte et là ce sera simple : les chevaux qui continueront d'aller vite seront à l'heure et ceux qui seront fatigués et qui auront besoin de souffler prendront du temps. Je pense qu'on peut être à l'heure en bas de la montée et avoir 30 secondes de retard une fois arrivé en haut. On sait qu'avec la préparation à Granville, les chevaux sont normalement bien prêts. Ils ont tous fait des bons galops, on a vraiment joué le jeu parce qu'on savait qu'il y aurait cette topographie là à la fin. On espère que ça va nous aider à grimper la côte. 

L'ouragan Florence semble perdre en intensité, et plus que des vents violents, c'est maintenant énormément de pluie qui est annoncé. Les organisateurs communiquent-ils avec vous à ce sujet ?

L'état du sol, c'est une grosse inconnue pour le moment. Le sol, le climat... On a des infos, ils nous disent que ce sont de grands professionnels, que pour le moment il n'y aura pas de vent mais qu'ils attendent de l'eau sans pouvoir dire à quel point. J'ai l'impression que la piste peut supporter de l'eau parce que quand on a fait la reconnaissance mercredi après une nuit d'orage, le terrain restait très correct. Ca ne m'inquiète donc pas trop mais justement pour qu'elle draine autant ça veut dire que c'est une piste artificielle et les questions sont alors : comment c'est en dessous, comment les chevaux vont supporter ça ? On sait qu'en complet les médailles se jouent le jour du cross. La y a deux paramètres qu'on a encore un peu de mal à juger. Avec des chevaux comme Qalao (Qalao des Mers, avec lequel Maxime voulait initialement se qualifier pour l'échéance mais qui a été déclaré forfait suite à une légère blessure, lire ICI, ndla), on se dit que dans n'importe quelle condition, sur n'importe quel cross, ce sont des chevaux qui ont la trempe de se sortir de toutes les conditions. Les chevaux qu'on a là sont des très bons chevaux de cross mais qui vont être comme ceux des autres nations, c'est à dire être potentiellement en difficulté si il pleut beaucoup, si il fait très chaud... Ce qui est sur c'est qu'aujourd'hui le terrain tient. On ne sait pas du tout comment ça va évoluer. ON sait pas du tout si il va faire 25 degrés parce qu'il va avoir de la pluie ou si il va faire 32 degrés parce qu'il ne va pas y avoir de nuages. Et d'une heure à l'autre ça peut changer, ça veut dire qu'il y en a un qui peut passer sous un orage pas possible et l'autre sous la canicule. Donc jusqu'au dernier moment il faut s'attendre à tout et se préparer à tout. Nous avons tout intérêt à nous adapter plus qu'à espérer que ce soit "comme ci ou comme ça".

(Suivez les résultats ICI et retrouvez la réaction de Donatien Schauly à l'issue de sa reprise ICI)