Ouragan Florence : la pluie plus inquiétante que le vent ?
mercredi 12 septembre 2018

projection vent ouragan florence tryon 2018
Des vents extrêmement violents sont attendus les côtes, mais à l'intérieur des terres, c'est la pluie qui inquiète © National Weather Service

Depuis l'annonce de l'arrivée de l'ouragan Florence sur la côte est des Etats-Unis, l'ensemble de l'état de Caroline du Nord, où se déroulent les Jeux équestres mondiaux, suit avec attention les projections météorologiques permettant d'estimer l'impact du phénomène à l'intérieur des terres. Les dernières mises à jour publiées par le service météorologique américain font état de vents violents, mais surtout, d'énormément de pluie.

La dernière mise à jour du service météorologique national, diffusée aux alentours de 16h (22h, heure française), montre que l'ouragan Florence devrait toucher les côtes de la Caroline du Nord et de la Caroline du Sud vendredi soir. Sur le lieu des JEM, au Tryon international equestrian center, la configuration météorologique sera marquée par de fortes pluies à partir de dimanche soir, toute la journée de lundi et qui se poursuivront peut-être mardi. Les vents les plus forts seront ressentis dimanche soir à 30 mph (miles per hour) et des rafales pouvant atteindre les 40mph, soit des vents compris entre 48 et 65 km/h. 

Selon Météo-France, "un vent est estimé violent donc dangereux lorsque sa vitesse atteint 65 km/h en vent moyen et 100 km/h en rafale à l'intérieur des terres." A Tryon, ce n'est donc pas le vent qui est le plus craint pour la fin de la semaine et le bon déroulement des épreuves, mais bien la pluie et les violentes inondations qui pourraient en découler alors que le sol est déjà gorgé d'eau par les intempéries des dernières semaines. Les orages qui sévissent actuellement sur la région, et qui devraient se poursuivre demain, "ne sont pas liés à l'ouragan" assure l'organisation, mais n'arrangent pas les choses... 

Du côté de l'organisation et de la FEI, les discours sont rassurants. 1288 boxs en dur et résistant à des vents allant jusqu'à 145km/h sur le site peuvent accueillir l'ensemble des chevaux tandis que plusieurs bâtiments pourraient abriter les gens sur place. Par ailleurs, plusieurs générateurs électriques pourront être utilisés en cas de coupure de courant. La FEI rappelle cependant que selon l'article 109.12, "sous réserve de l'accord unanime du président de jury, du délégué technique et du président du comité vétérinaire, en consultation avec l'organisateur, un concours (avant ou pendant) peut-être reporté et/ou annulé pour des raisons de force majeure, des évènements catastrophiques, des conditions météorologiques extrêmes [...] et dans des situations spécifiques ou le bien-être et la sécurité des chevaux, des athlètes, des officiels ou du public est compromis". Pour l'heure, il n'est pas encore question d'annulation ou de report de compétition, mais le cross du concours complet, prévu samedi après-midi, pourrait être la première épreuve à pâtir de la météo. 

Dans les allées du village exposant, les habitants de Caroline du Nord venus assister aux JEM tiennent tous le même discours : rien ne sert de paniquer, il faut se préparer. Le vent pourra surprendre les personnes ne connaissant pas ce type d'intempérie mais se mettre à l'abri dans un bâtiment en dur devrait être suffisant. C'est bien de la pluie et des courants violents qu'elle créera très rapidement dont il faudra se méfier, notamment pour les déplacements en voiture. Wait and see...