Pénélope Leprévost : "maintenant je sers à quelque chose"
mardi 16 août 2016

rio 2016 Pénélope Leprévost
Pénélope Leprévost © www.scoopdyga.photo

Soulagée et heureuse après son sans-faute dans cette première manche des Jeux Olympiques, Pénélope Leprévost avait le sentiment réconfortant d'avoir servi à l'équipe.

Même si "C'est le pire tour de ma vie et pourtant la jument était fantastique. Je n'avais pas de distance sur la spa, il n' y a pas d'autre mot pour dire ça. J'ai eu du mal à trouver mon rythme mais ça c'est plutôt mieux fini . C'est génial , le but sur cette épreuve, c'était quand même qu'on fasse un sans faute et que le sans faute serve. J'espère que je vais faire sans-faute encore demain même si je monte mal ! "

A la question de savoir si elle appréhendait ou pas cette première manche par équipes après sa chute de dimanche, Pénélope répond sans ambages : " Non je n'appréhendais pas, mais je ne savais plus où était ma place, si je servais à quelque chose ou à rien. Voilà, maintenant je sers à un quelque chose ! Je savais qu'il fallait que je fasse un sans-faute sinon on pouvait être loin, Flora, elle est de toute manière toujours à 100%, c'est une battante."

Quant à la difficulté des parcours : "Honnêtement, je n'ai pas trouvé les parcours très difficiles jusque-là, je crois que c'est l'effet Jeux Olympiques qui fait qu'il y a beaucoup de pression. La rivière était plus large aujourd'hui, mais je pense qu'il y a des chevaux qui font des fautes car ils ont été, à mon avis, trop préparés pour les Jeux Olympiques et ça provoque l'effet inverse. Certains chevaux sautent, à mon sens, trop haut et pas assez loin."

En tout cas la chaleur ne dérange pas la cavalière française : " J'aime ça et Flora, ça l'apaise." Le programme pour sa jument est maintenant "du pas en main cet après-midi et demain matin je vais la monter un peu à la fraîche. Relax comme elle est en ce moment, elle a besoin de très peu ".