Roger-Yves Bost : « On est là pour se battre ! »
dimanche 14 août 2016

Roger Yves Bost et Sydney Une Prince
Roger Yves Bost et Sydney Une Prince © www.scoopdyga.photo

Et un nouveau sans-faute pour l’équipe de France grâce à Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince. L’équipe affiche beaucoup de détermination !

« C’était pas mal !, a plaisanté dans un éclat de rire Bosty à sa sortie de piste. Sydney était à l’aise, je n’ai pas eu de sursis. Elle a sauté les deux combinaisons de manière magnifique, la rivière aussi. Pour l’instant, ça va ! J’ai pris la rivière un poil doucement à mon goût, mais elle a sauté 1 m au dessus. Et le dernier double, j’avais bien choisi de faire huit foulées car elle n’a pas une grande action et c’était parfait ! Hier, la jument était un peu chaude, mais elle est en top forme. Elle n’a pas touché une barre. Sydney est très respectueuse. Après, il faut continuer, on en n’est qu’à la première épreuve individuelle. Le plus dur reste à venir, mais après quelques jours difficiles, les chevaux ont l’air en forme. Il nous manque Ryan, on pense à Simon quand même. Mais on est là pour se battre ! »

Son avis sur le parcours ? « Beaucoup de chevaux regardent le double à la fin, mais je pense qu’ils sont à ce moment là du parcours un peu en apnée et la palanque les recule un peu. Le choix entre sept et huit foulées en a surpris. On ne pensait pas au départ qu’autant de chevaux seraient mieux en sept foulées. Le parcours est bien construit et assez classique. Les premiers sont progressifs, le triple arrive vite mais il n’est pas très dur. La rivière est peut-être un petit peu large pour un premier jour en revanche. Mais le même parcours en Global, il y aurait eu encore plus de sans-faute. Mais là les chevaux sont un peu préparés, ils n’ont pas fait de concours depuis trois semaines, il y a aussi l’ambiance, les obstacles un peu massifs, et la pression olympique aussi ! »

Et, vingt ans après ses derniers JO, Bosty ne se montre pas plus stressé que ça ! « En tout début d’épreuve,  je suis allé dormir un peu car je suis enrhumé et je n’avais pas bien dormi. Mais entamer par un sans-faute pour la confiance c’est toujours bien ! Tout peut encore arriver, mais on est motivés. »

Résultats ici

Photo d'archive