Thierry Touzaint : "Nos cavaliers sont prêts à en découdre"
lundi 03 septembre 2018

© Éric Knoll/Images'Inn

Demain, les chevaux de l'équipe de France de concours complet prendront la route de Liège, d'où ils embarqueront pour Charlotte, avec pour terminus Tryon, hôte des Jeux équestres mondiaux dont le coup d'envoi sera donné dans très exactement sept jours. De Saint-Martin-de-Bréhal, où il peaufine la préparation de ses troupes, Thierry Touzaint, sélectionneur national, a fait le point pour Leperon.fr.

Comment s'est passé ce stage de préparation pour les couples sélectionnés pour les Jeux équestres mondiaux ?

Tous s'est bien passé. Les couples ont bien travaillé et le dernier galop a eu lieu hier matin. Tous les couples sont en forme et nous n'avons pas connu de soucis. Pour ne rien gâcher, la météo a été excellente. Côté cavaliers, nous avons un bon groupe, tout le monde s'entend très bien.

Avez-vous pu travailler tous les points que vous souhaitiez ?

Oui, les chevaux ont galopé sur la plage, et samedi nous avons travaillé le dressage. Jusqu'à présent, tout s'est bien passé et j'espère que cela va continuer. Nous avons connu quelques déboires durant la saison, mais c'est le cas pour tous les pays. Maintenant, il faut que tout aille bien jusqu'aux Jeux mondiaux.

Justement, vous parlez de déboires. La France a notamment dû renoncer à quelques-uns de ses meilleurs chevaux, comme Romantic Love ou Qalao des Mers. Êtes-vous tout de même confiant concernant votre sélection ?

Évidemment, les chevaux blessés vont manquer. Mais je reste malgré tout assez confiant. Dans une échéance comme les championnats du monde, la victoire peut se jouer à quelques points près mais nos cavaliers sont prêts à en découdre et c'est une très belle équipe.

Le fait d'avoir dû renoncer à certains piliers vous a-t-il fait revoir vos objectifs de résultats ?

Quand on est sélectionneur, on espère évidemment toujours décrocher une médaille. Maintenant, il ne faut pas non plus perdre de vue la qualification olympique à la clé. Ce sera notre priorité.