Tryon : Isabell tient sa revanche et mène l'Allemagne sur le toit du monde
vendredi 14 septembre 2018

team allemagne DR tryon
team allemagne DR tryon © Images'Inn

Venue prendre sa revanche sur les JEM de 2014, Isabell Werth a amplement rempli sa mission en signant un très beau Grand Prix avec Bella Rose. Grâce à son score, mais également à ceux de Sönke Rothenberger sur Cosmo et Jessica von Bredow-Werndl sur TSF Dalera BB, l'Allemagne a remporté la première médaille de ces Jeux mondiaux.

Elle voulait sa revanche, elle est en passe de la réaliser. Arrêtée en plein exploit avec Bella Rose à Caen il y a quatre ans, Isabell Werth est revenue avec une jument en pleine forme et de grandes ambitions. Partie dans le groupe de fin, elle signe un Grand Prix à 84.829% et s'impose facilement. "C'est une victoire très spéciale pour moi compte tenu de notre histoire avec Bella Rose et du temps qu'il a fallu pour la ramener après sa blessure", a expliqué la numéro un mondial en sortie de piste, les yeux toujours humides d'émotion. "Beaucoup de gens m'ont demandé pourquoi monter Bella Rose et non Weihegold, qui est numéro un mondiale. Cela a été difficile d'expliquer que ce n'était pas une décision contre la jument mais maintenant ils comprennent pourquoi et je remercie tout le staff de m'avoir suivi dans cette décision."

À domicile, Laura Graves n'aura pas réussi à supplanter sa meilleure rivale, et doit se contenter de la deuxième place avec Verdades (81.537%). "J'étais nerveuse mais tout à fait prête. C'était incroyable de monter ici et Verdades s'est encore très bien comporté. Je suis très fière de ce que nous avons fait, d'autant plus qu'il n'y a que les meilleurs couples du monde. Il a aujourd'hui seize ans, mais j'ai l'impression qu'il rajeuni d'année en année !"

Malgré quelques fautes, notamment dans le reculer, Sönke Rothenberger parvient à décrocher la moyenne de 81.444% avec Cosmo. De quoi rassurer après une saison en demi-teinte pour le jeune Allemand. "Je suis très content, d'autant plus que les circonstances, notamment à cause de la météo, n'ont pas facilité les choses. Il y a eu quelques erreurs, mais je n'en attendais pas tant de Cosmo ! Je suis satisfait d'avoir travaillé correctement pour l'équipe."

Dans la suite du top dix, on retrouve le Suédois Patrik Kittel, qui a rêvé un temps à une médaille de bronze pour couronner sa prestation avec Well Done de la Roche CMF (78.199%), puis les Britanniques Charlotte Dujardin et Carl Hester qui, respectivement associés à Mount St John Freestyle et Hawtins Delicato, que le dressage britannique a encore de belles heures devant lui malgré les départs en retraite de ses meilleurs chevaux. "Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre", avoue la championne du monde, qui devrait logiquement perdre son titre. "Freestyle est très expérimenté, il ne s'agissait que de son sixième Grand Prix et elle n'a que neuf ans. Mais elle est très douée et me donne confiance."

Par équipes, c'est logiquement l'Allemagne qui s'est offert sa première médaille dans les JEM (242.950), devant les États-Unis, en argent devant leur public (233.136) et la Grande-Bretagne (229.628), qui décroche le bronze au nez et à la barbe de la Suède (229.456) et des Pays-Bas (223.664). Ajoutons à cette liste l'Espagne, sixième (220.186), qui se qualifie également pour les prochains Jeux olympiques. Quant aux autres nations européennes, elles devront retenter leurs chances aux prochains championnats d'Europe, où elles devront figurer parmi les trois meilleures des non-qualifiées.

Les résultats par équipes ICI

Les résultats individuels ICI