Tryon : la fusée Bianca, les Bleus en confiance
jeudi 20 septembre 2018

Steve Guerdat Bianca Tryon 2018
Steve Guerdat et Bianca © Eric Knoll

Au terme de la première épreuve des championnats du monde de saut d'obstacles à Tryon (qui aura vu 125 partants prendre le départ !), Steve Guerdat et son incroyable Bianca prennent la tête du classement provisoire individuel au terme d'un parcours dont le Suisse a le secret. Belle entrée en matière des Bleus, qui totalisent trois sans-faute pour une 6e place provisoire et font le plein de confiance pour la suite.

"J'ai particulièrement apprécié mon parcours aujourd'hui", lançait Steve Guerdat en conférence de presse. Pas étonnant ! Sa toute bonne Bianca aura déployé toute son énergie à bien faire : rapide au sol, bien aux ordres, et largement au dessus des barres, dont les côtes avoisinaient les 1,55m de haut pour des largeurs allant de 1,60m à 1,75m sur les oxers. L'extra-terrestre du cavalier à la veste rouge s'est ainsi déjouée de toutes les difficultés du parcours composé de 14 obstacles, dont 3 doubles, à une vitesse folle, sans jamais donner l'impression d'être mise à l'effort. Avant-dernier à s'élancer, Steve Guerdat a pu profiter des nombreuses informations obtenues en voyant ses concurrents en piste, mais a du supporter le soleil de plomb ("il fait plus chaud qu'à Rio", a-t-on même entendu dans les tribunes) qui s'abat sur Tryon depuis la fin de l'épisode "Florence". Pas un problème ceci dit pour l'Helvète : "Je pense que la chaleur affecte plus les cavaliers que les chevaux. Au final, ils sont même mieux musculairement quand il fait chaud, plus délié, que quand il fait froid". 

Avec son chronomètre de 76,33, le Suisse grillait la priorité à un autre chouchou du public. Passé en milieu d'épreuve, Pedro Veniss a, comme à Aix-la-Chapelle il y a quelques semaines où il terminait 3e du Grand Prix, su tirer le meilleur de son charismatique Quabri de l'Isle et aura longtemps tenu la tête. Décidément, les meilleurs du rendez-vous allemand l'ont également été aujourd'hui puisque Marcus Ehning et Prêt A Tout, vainqueurs sur la piste du stade de la Soers, prennent une bonne 4e place pour débuter ce championnat. Entre les deux hommes, s'intercale l'Australien Rowan Willis, aux rênes de Blue Movie. 142e du classement mondial, le cavalier semble être la surprise de ce début de compétition (mais il faut avouer que la chasse en réserve souvent !). Pour les spectateurs en tout cas, parce que pour Steve Guerdat, "ca ne m'étonne pas. Il était à Calgary il y a deux semaines, et quand on a sauté sur la piste de Spruce Meadow, on peut tout sauter". 

Les Bleus en confiance

Du côté du classement par équipes, les Suisses prennent logiquement la tête, une fois le score de Werner Muff/Daimler (deux fautes) effacé, alors que Martin Fuchs/Clooney est 5e et que Janika Sprunger/Bacardi VDL, qui aura pris tous les risques, pointe en 16e position. Tir groupé du côté des Néerlandais, deuxième au provisoire : sans-faute rapides pour Harrie Smolders/Don VHP Z, Marc Houtzager/Sterrhof's Calimero et Jur Vrieling/CDL Glasgow, respectivement 7e, 10e, et 14e. Enfin le Brésil pointe pour l'instant en 3e position grâce aux bonnes prestations Luiz de Azevedo/Comic (24e) et Pedro Junqueira Muylert/Prince Royal Z (36e). 

Du côtés des Bleus, les troupes de Philippe Guerdat ont quasiment toutes rendu copie parfaite. Les ordres du sélectionneur national étaient simples : bien faire rentrer les chevaux dans le championnat, sans les mettre dans le rouge. Pari réussi pour Nicolas Delmotte/Ilex VP (22e, lire la réaction du cavalier ICI) et Alexandra Francart/Volnay du Boisdeville (30e, lire la réaction de la cavalière ICI), qui ne montent pas les chevaux les plus rapides, et qui ont chacun été chercher un sans-faute avec un bon tempo. Sans-faute également pour Alexis Deroubaix et Timon d'Aure, mais le cavalier du Haras du Plessis (lire sa réaction ICI) n'a pas pu monter le parcours qu'il souhaitait, son gris étant un peu (trop?) frais, il a pris le parti de le canaliser et se retrouve ainsi avec le score effacé de l'équipe (32e). Contre toute attente, et alors que Rêveur de Hurtebise survolait les difficultés, Kevin Staut écope d'une faute sur le tout dernier obstacle. Rageux... Mais le Normand a lourdement insisté en sortie de piste : "Rêveur n'y est pour rien, c'est complètement une faute d'équitation. je suis en colère contre moi-même" (lire sa réaction complète ici ICI). Dommage, avec un chronomètre de 76,08, le couple tricolore a signé le parcours le plus rapide de l'épreuve, qui comptait 125 partants. Une fois les quatre secondes ajoutées à son chrono (barème C oblige !), Kevin est l'auteur de la meilleure performance française en terme de résultat et pointe à la 12e place. Pour les quatre tricolores, la première journée de compétition se conclut sur une 6e place par équipes et une bonne prise de confiance pour la suite de la compétition. "On avait trois cavaliers qui n'avaient jamais fait de championnat, ils étaient un peu tendus mais ça ne s'est pas vu dans leur équitation. Ils ont fait exactement ce qu'on leur demandait. Un bilan d'ensemble plus que positif ! Demain, il va falloir donner le meilleur de nous même pour garder cette place, et on va d'ailleurs un peu changer de disposition d'équipe", explique Philippe Guerdat, qui a fait le choix de faire partir Kevin en premier, suivi de Nicolas, puis Alexandra et enfin Alexis. 

Demain dès 9h (15h, heure française), les cavaliers ont rendez-vous pour un deuxième parcours sur la belle et grand piste du stade de Tryon. Et il y a fort à parier qu'Alan Wade saura proposer aux couples de subtiles difficultés : il ne doit plus y avoir que les dix meilleures équipes en lice pour vendredi, jour où les médailles collectives seront décernées !

Tous les résultats ICI