Tryon : le rêve américain pour Simone Blum
dimanche 23 septembre 2018

Martin Fuchs Simone Blum Steve Guerdat Tryon 2018
Simone Blum, entourée de Martin Fuchs et Steve Guerdat sur le podium des JEM de Tryon © Eric Knoll

Ces championnats du monde 2018 de saut d'obstacles auront, tout au long des derniers jours, mener cavaliers et spectateurs de surprise en surprise. Mais il n'y aura pas eu de retournement de situation lors de la toute dernière manche de la finale, les leaders confirmant leur domination. Au final, l'épatante jeune allemande Simone Blum se pare de l'or, tandis que les Suisses prennent leur revanche sur la finale par équipes alors que Martin Fuchs passe la médaille d'argent autour du cou, et que Steve Guerdat est auréolé de bronze.

En juin 2017, Simone Blum et DSP Alice débutaient en concours 5*. Un an et demi plus tard, elles sont sacrées championnes du monde à Tryon. "What else ?", comme on dit ici. A 29 ans, la nouvelle étoile du saut d'obstacles allemand et sa fabuleuse jument auront mené un championnat parfait, ne mettant aucune barre à terre. "Je ne peux même pas décrire ce que je ressens. Cette journée a tout simplement été parfaite. Alice a magnifiquement sauté durant tout le championnat mais aujourd'hui, j'ai vraiment eu le sentiment qu'elle voulait gagner cette médaille autant que moi", explique la toujours très souriante jeune femme. Solennelle sur le podium alors que le drapeau noir-rouge-jaune était hissé sur le mât à la remise des médaille, elle n'a pu retenir ses larmes lorsque l'hymne national a retenti. "Je me marie dans quatre semaines. Avec Hanz, j'ai la chance d'avoir à mes côtés l'homme le plus merveilleux du monde et c'est grâce à lui si je me tiens ici aujourd'hui", n'hésite d'ailleurs pas à expliquer la nouvelle championne du monde (et la première femme à décrocher ce titre depuis l'existence des JEM !), à qui décidément tout semble sourire en ce moment. 

La revanche des Helvètes

Déçus de ne pas avoir obtenu la médaille par équipes qui leur tendait les bras, les Suisses se sont montrés d'une pugnacité remarquable en cette fin de championnat individuel. Steve Guerdat qui signait un nouveau sans-faute absolument brillant avec Bianca mettait la pression sur les trois concurrents qui suivaient. Mais seul Max Kuhner/Chardonnay, 2e au provisoire, en a fait les frais. L'Autrichien est sorti de piste avec 9 points, redescendant ainsi à la 6e place du classement individuel... Le cavalier a fait les frais de la dure loi du sport, laissant ainsi la médaille de bronze au champion olympique de Londres. "J'ai fait mon plus beau tour aujourd'hui. Je pense vraiment que Bianca saute mieux que tous les autres chevaux. J'étais déçu des précédents parcours à 4 points pour l'équipe. Je voulais vraiment qu'elle remporte cette médaille, elle le mérite. Ce qui la rend si différente ? Elle aime vraiment sauter ! Je suis honoré de partager ma vie avec une jument comme elle", lançait sans détour le Suisse en conférence de presse. Et cette médaille a d'autant plus de valeur qu'il l'a reçue sur un podium partagé avec son compatriote Martin Fuchs, sans-faute également avec Clooney 51 et vice-champion du monde. "J'ai une famille merveilleuse, mais toute monde sait que la relation que j'ai avec les Fuchs est très forte. Partager le podium avec "mon frère" ne rend que cette médaille plus spéciale"

Dans l'ambiance détendue de la conférence de presse, Martin Fuchs n'hésitait quant à lui pas à y aller de sa petite blague : "Ce sont mes premiers Jeux équestres mondiaux, ça ne commence pas trop mal !". 3e au provisoire avant d'entrer en piste, le jeune cavalier à la veste rouge n'a pas cédé à la pression. "J'ai eu un très bon sentiment avec le cheval tout au long du championnat. Lorsque je suis rentré en piste, je n'ai pas pensé au chronomètre (très court, seul Steve réussissant à boucler un sans-faute dans le temps sur cette 2e manche de la finale, ndla). Je voulais juste monter le cheval à la hauteur du champion qu'il est". 

Quel avenir pour les JEM ? 

Si la finale de l'attelage est actuellement en train de conclure cette édition des JEM, la remise des médailles individuelles de saut d'obstacles faisait voguer un air de fin de "Tryon 2018". Après les nombreux problèmes rencontrés tant par la FEI que par l'organisation pour ces Jeux mondiaux, se pose légitimement la question de l'avenir de cet évènement. Pour l'instant, les bruits de couloir laissent entendre que seul Aix-la-Chapelle s'est positionné pour la prochaine édition... mais sans l'endurance et sans le reining. "Pour moi, il faut que ce soit Aix qui organise les prochains championnats du monde de saut d'obstacles. Ce n'est pas de la discrimination envers les autres disciplines, mais il serait beaucoup plus aisé pour tout le monde si un organisateur se concentrait sur une ou deux disciplines afin d'en faire ressortir le meilleur. Chaque discipline a ses particularités et son cahier des charges, et toutes ne sont pas compatibles. Ce serait plus facile pour tous, mais ce n'est que mon opinion", expliquait Steve Guerdat, bien connu pour son implication dans la défense de son sport. 

Retrouvez tous les résultats ICI