Tryon : les Américains champions... sur le fil
samedi 22 septembre 2018

 Equipe des Etats-Unis de jumping  JEM Tryon 2018
Equipe des USA gagnante du jumping des JEM 2018 © @Sportfot

Au terme d'une bataille épique, qui s'est conclue sur un barrage, les Etats-Unis se sont imposés dans le championnat du monde de saut d'obstacles par équipes, devant la Suède, en argent, et l'Allemagne, 3e. Du début à la fin de l'épreuve, rien n'aura été cousu de fil blanc...

"C’était incroyable! Quelles étaient les chances qu'il y ait un barrage pour la première place ?", lançait Robert Ridland, le chef d'équipe américain, après avoir vu ses protégés médaillés d'or sur leurs terres et devant leur public. 

Pourtant, dès le début de l'épreuve, les aléas rencontrés par certaines nations tendaient à prouver que l'épreuve allait faire vivre au public des montagnes russes émotionnelles. D'abord lorsque les Suisses perdaient la tête du classement après que Werner Muffet Daimler boucle un parcours pénalisé de 13 points, et que Janika Sprunger, pourtant si brillante ces deux derniers jours, se fasse éliminer avec Bacardi VDL. Un très mauvais saut sur l'oxer n°1 a effrayé son acolyte, qui refusait ensuite tout bonnement de passer l'obstacle n°2... La Suisse termine malgré tout 4e et décroche ainsi son ticket pour Tokyo 2020, tout comme les Pays-Bas, 5e, et les étonnants Australiens, 6e, qui piquent au nez et à la barbe des Irlandais, champions européens en titre, la sixième place tant convoitée, synonyme de qualification pour les JO. 

Les Suédois, 4e hier, ont tout bonnement été brillants avec trois parcours vierges signés Henrik von Eckermann/Toveks Mary Lou, Malin Baryard- Johnsson/H & M Indiana et Fredrik Jonsson/Cold Play. De quoi passer devant les Allemands, malgré les parcours parfaits de Simone Blum/DSP Alice et Laura Klaphake/Catch Me If You Can (1 point de temps), les 8 points de Marcus Ehning/Pret A Tout devant être pris en compte alors que Maurice Tebbel/Don Diarado écopaient de 9 points. Assez pour passer devant la Maanschaft, mais pas pour griller la priorité aux locaux... qui affichaient exactement le même score que les cavaliers suédois. C'est donc sur un barrage que s'est jouée la médaille de ces championnats du monde. Incroyable ! 

Et voilà les quatre montures de chaque nation reparties pour un tour.  Devant leur public, les Américains s'imposent finalement sur le fil, puisque seul le chronomètre les place devant les Suédois, chaque équipe ayant vu un de ses couples fauter à une reprise. Devin Ryan/Eddie Blue, Adrienne Sternlicht/Cristalline, Laura Kraut/Zeremonie et Mclain Ward/Clinta ne pouvaient être plus heureux ce soir. Adrienne, 25 ans tout juste sonnés, était même émouvante en conférence de presse et n'a pu retenir ses larmes lorsque la parole lui a été donnée : "J'aime tellement mon cheval..! McLain a été un mentor incroyable pour moi. Il m'a appris à être forte mentalement et je suis si reconnaissante qu'on m'ait donné cette opportunité aujourd'hui. Remporter ce championnat est incroyable, mais le faire aux côtés de cavaliers que j'ai admirés toute ma vie l'est encore plus !". 

La France termine quant à elle 9e par équipes (lire ICI) et ne verra qu'Alexis Deroubaix et Timon d'Aure s'élancer dans la finale individuelle, dont le classement est désormais dominé par l'Allemande Simone Blum

Les résultats ICI