Tryon : les Pays-Bas écrivent l'histoire du para-dressage et renversent l'ordre établi
vendredi 21 septembre 2018

rixt van der horst tryon
Si Rixt van der Horst a laissé filé la victoire individuelle aujourd'hui, elle arrache quand même l'or des mains des Britanniques avec son équipe néerlandaise ! © Christophe Tanière/FEI

Médaillés d'argent en 2014, les Pays-Bas ont pris leur revanche aujourd'hui en s'adjugeant le titre de champions du monde par équipes de para-dressage sur le rectangle du Tryon International Equestrian Center. Ils devancent ainsi la Grande-Bretagne, pourtant tout près du doublé, et l'Allemagne. La France termine onzième.

Il était temps d'en finir, au moins pour la compétition par équipes. Aujourd'hui, quatrième jour de compétition pour les para-dresseurs, les cavaliers des Grade III et I venaient chercher les derniers points manquants à leur équipe, dans l'espoir de décrocher une médaille. Un affrontement qui a tourné en faveur des Pays-Bas.

Grade III : Natasha Baker pousse la Grande-Bretagne

La journée avait pourtant bien commencé pour les Britanniques. Dans la compétition de Grade III, qui ouvrait les hostilités, la victoire est revenue à Natasha Baker. Deuxième de l'imposée mercredi, la Britannique a cette fois pris l'ascendant sur Rixt van der Horst avec MSJ Diva Dannebrog (74.118%). La Néerlandaise, elle, doit se contenter de la deuxième place avec Findsley (73.559%). Très régulière, l'Américaine Rebecca Hart signe à nouveau un podium avec El Corona Texel (73.559%). On notera également la quatrième place de l'Allemand Steffen Zeibig sur Feel Good, qui participe au bronze de son équipe nationale (71.853%) alors que sa compatriote Angelika Trabert, sixième avec Diamond's Shine, signe le score à effacer (70.235%).

Grade I : Sara Morganti donne le point à l'Italie

Du côté des reprise par équipes du Grade I, la victoire individuelle est revenue à l'Italienne Sara Morganti (75.571%) qui, pour la deuxième fois depuis le début de la compétition, mène la danse devant l'expérimentée Elke Philipp (74.357%), qui sert toutefois admirablement son équipe avec Fürst Sinclair. "C'est une émotion immense pour moi, d'autant plus que j'ai eu une année assez difficile à cause de problèmes de santé", explique l'Italienne. "Il m'est arrivé de perdre un peu espoir car nous n'avancions par comme je le voulais dans le travail, mais je n'ai jamais lâché. Après Rio (où la cavalière avait dû déclarer forfait, ndlr), Royal Delight méritait de montrer ce qu'il savait faire." Forte de sa troisième place sur Hoennerups Beebob (73.179%), la Danoise Line Munk Madsen rapporte aussi de précieux points à son équipe.

Mais à la fin, ce sont les Pays-Bas qui gagnent !

Mais la victoire de Natasha Baker ce matin n'aura pas empêché les Pays-Bas de s'illustrer. Grâce aux performances de Frank Hosmar sur Alphaville (Grade V), Sanne Voets sur Demantur (Grade IV) et Rixt van der Horst sur Findsley (Grade III), ils deviennent la toute première nation à arracher l'or des mains de la Grande-Bretagne depuis que le para-dressage a rejoint le programme des Jeux paralympiques... En 1996 ! Chapeau ! "Ce résultat est tout bonnement incroyable !", s'est réjouie Joyce Heuitink, entraîneur national. "Je suis très fière d'eux, et pas seulement des cavaliers, mais de toute l'équipe. Ils ont tous été présents au bon moment. Cette victoire est très spéciale, car c'est très difficile de répondre présent quand il faut." Avec un total de 223.597 points, les Oranjes devancent ainsi la Grande-Bretagne de Sophie Wells sur C Fatal Attraction (Grade V), Lee Pearson sur Styletta (Grade II), Natasha Baker sur MSJ Diva Danneberg (Grade III) et Erin Frances Orford sur Dior (Grade III, qui signe le score effacé). Avec un total de 222.957, les Britanniques ne sont vraiment pas loin des nouveaux champions du monde, ce qui n'a pas échappé à Sarah Armstrong, la chef d'équipe. "Nous sommes venus avec une équipe inexpérimentée, et je pense que nous n'étions pas à notre maximum partout à cause de certains de ces chevaux, notamment ceux de Lee et de Natasha, qui sont novices à ce niveau", justifie-t-elle, avant d'assurer : "Nous allons revenir plus forts". Avec un total de 219.001, l'Allemagne de Regine Mispelkamp sur Look At Me Now, Angelika Trabert sur Diamond's Shine, Steffen Zeibig sur Feel Good et Elke Philipp sur Fürst Sinclair, termine en bronze.

Quant à l'équipe de France, représentée par Estelle Guillet sur Magic des Meuyrattes (Grade V), Cloé Mislin sur Don Caruso (Grade II), Vladimir Vinchon sur Tarantino Fleuri (Grade IV) et José Letartre sur Swing Royal (Grade IV) - tous passés hier -, elle termine à la onzième place, alors que quatorze équipes étaient en lice.

Tous les résultats ICI