Approbations du sBs : le regard de Daniël Maillart
vendredi 16 mars 2018

Daniël Maillart
Daniël Maillart © Coll

A la suite de l'expertise, du 9 au 11 mars, des jeunes étalons du sBs (3e en saut d’obstacles au classement 2017 de la Wbfsh), fait rare le président du jury a accepté de livrer ses commentaires à un journaliste. Rencontre avec Daniël Maillart, par ailleurs éleveurs des chevaux « d’Esquelmes ».

Jo de Roo : Comment jugez-vous la qualité de ce millésime 2018 ?

Daniël Maillart :On a pu voir quelques très bons chevaux, quelques purs sauteurs. J’en cite quelques uns : Jacquart du Seigneur (Boyfriend du Seigneur), Junior du Seigneur (Eternity du Seigneur), Jobolensky Sitte (Cornet Obolensky), Jewel’s Fee de Septon (Jenson van’t Meulenhof)), et Joker de l’Enclos de l’Ange (Zinedine B).

Même si le nombre d’inscrits pourrait être un peu plus élevé, ce qui est important pour nous est que la qualité soit vraiment là. Et on a vu de très bonnes souches maternelles, avec notamment le frère utérin du champion d’Europe et médaillé d’argent olympique H&M All In, mais aussi un fils de Reine-Fée des Hazalles, une jument qui a sauté au très haut niveau. Les souches de Gute Sitte, Ta Belle van Sombeke, étaient également représentées. Du côté des pères, on avait une belle collection aussi. On avait par exemple un Baloubet très moderne, un très beau Cornet Obolensky, Balou du Rouet était aussi bien présent.

En option obstacle, le jury a donné quatre étoiles à trois étalons sur l’aptitude sportive : à Jobolensky Sitte, un cheval très puissant ; à Junior du Seigneur, étalon très complet, qui a sauté de manière extraordinaire et a montré les meilleures allures, avec de la force, de la souplesse, de bons changements de pied, et qui est un demi-frère de l’étalon admis au sBs Hellix du Seigneur qui confirme dans le cycle de très bonnes dispositions ; nous avons aussi mis quatre étoiles à Joker de l’Enclos de l’Ange, un fils de Zinedine B qui a tout les moyens pour le grand sport.

Mais précisons que les étalons ne seront approuvés définitivement qu’au plus tôt à la fin de leur année de 6 ans, si nécessaire après leur année de 7 ans sur demande de la commission des juges, après deux années de compétition sportive, répondant à certains critères, à 5 et 6 ans, à 5 et 7 ans ou à 6 et 7 ans.

Le jury a aussi admis un Pur-sang : Sunny Sam (Black Sam Bellamy x Dashing Blade)…

DM : C’est dans l’optique du concours complet, parce qu’il y a une demande. D’autre part, ce Pur-sang a un type selle. Il est déjà admis dans le sud de l’Allemagne et aussi en Hongrie, avec une très bonne cote pour le saut en liberté. C’est assez exceptionnel. Cela ne nous est plus arrivé depuis des années. Il pourrait aider probablement nos éleveurs en concours complet, mais je ne pense pas qu’il va intéresser nos éleveurs en saut d’obstacles ou en dressage.

 Et pour ce qui concerne les poneys et le dressage ?

DM :On a vu deux bons poneys, très différents. Jingaro de la Naïade a une souche cheval. Sa mère est un cheval de sport, de l’élevage de Sainte-Anne, et son père, Ultra-Top de la Haie, a lui-même un père cheval. C’est un vrai sauteur, avec de gros moyens.

Le deuxième, Jive Star d’Arezzo, aussi avec beaucoup de moyens, est beaucoup plus typé poney (même si son père, Usandro Tilia Derlenn, est un fils de Sandro Boy, old), ndlr).

Le jury a admis trois étalons en option dressage : Firenze, Kheops d’Hathor et Iron Man Va. Firenze (Finest) est un super cheval, à tous les points de vue. Son modèle correspond à ce que l’on cherche. Déplacement extraordinaire. C’est un cheval qui vole, qui engage, qui vient en dessous de lui. D’ailleurs, on lui a mis deux fois quatre étoiles. C’est le maximum. C’est un cheval exceptionnel. Kheops d’Hathor (Glock’s Totot Jr) est un très beau cheval aussi qui engage très bien, avec de la force. Cette année on a vu quelques candidats en option dressage de grande taille. Evidemment il faut qu’ils prennent encore de la force, mais je pense qu’à quatre ou cinq ans ce sont des chevaux qu’on pourrait peut-être revoir si les propriétaires le veulent.

 

Il y a eu des petits changements au jury ?

DM :Oui, comme vous avez vu, cette année on avait un nouveau professionnel dans le jury, Luc Tilleman (étalonnier bien connu, ndlr). Il avait une voix, comme chaque membre de jury du SBS. C’est une expérience qui est très positive. Tout s’est passé agréablement. Le dimanche, Herman Bode était aussi avec nous, du BWP, comme consultant. Et pour le dressage on avait Roger Decock comme consultant. Il nous conseille depuis des années et nous aide beaucoup.