Championnats des foals : le haras de Malleret fait son show à Saumur
samedi 08 septembre 2018

Sparkles Cramberry Z, cinquième des foals femelles chevaux.

Pour éleveurs, cavaliers et spectateurs , les championnats organisés par France Dressage pour les poulains de 0 à 3 ans sont désormais un rendez-vous incontournable. En parallèle des compétitions des jeunes chevaux sous la selle, la Grande Semaine de Saumur permet au travers de ces championnats d’avoir une vision globale de l’élevage des chevaux de dressage et de voir émerger de nouvelles tendances, de nouveaux étalons. L’épreuve ayant le plus d’engagés, celle des foals a eu lieu dans le manège Bouchet ce vendredi 7 septembre, et le public ne s’y est pas trompé. Devant des tribunes bien remplies, 9 jeunes ponettes ont laissé leur place à une vingtaine de pouliche, tandis que du côté des mâles, 7 poneys et 20 foals étaient présentés.

Après avoir remporté la veille la catégorie des 2 ans, aussi bien chez les mâles que chez les femelles le Haras de Malleret a trusté les podiums. En catégorie femelle, c’est Filosophie de Malleret, produit de l’étalon maison Flinstone (également père des 2 champions des 2 ans) qui s’impose. Filosophie est une fille de Sadira (par Sir Donnerhall). Avec une moyenne de 81.583, elle devance d’un cheveu sa camarade d’écurie, Dynastine de Malleret par Danciano et Farouche de Malleret (par Fürstenball) qui obtient une note de 81.417. En fin de journée, Filosophie de Malleret a aussi été sacrée championne suprême des foals. Une très belle satisfaction pour leur éleveur, Gérald Martinez : "J’ai attendu d’avoir un panel complet de chevaux à montrer avant de revenir à Saumur. J’avais remporté le championnat avec une femelle de 3 ans en 2013 et je n’étais plus revenu depuis. Cette année, nous avons 23 chevaux en comptant les mères des poulains et onze personnes pour en prendre soin. Ce qui me satisfait le plus, c’est que la sélection que j’ai pu faire amène de la qualité et surtout une grande homogénéité dans mes produits",explique l’éleveur très heureux de voir la réussite de ses protégés, et à travers eux celle de leur géniteurs : "Je suis ravi de voir la production de Flinstone (Fidertanz) réussir aussi bien. Nous l’avions fait saillir il y 3 ans mais pas l’année suivante car je voulais avoir du recul sur sa production", explique Gérald Martinez qui, par ailleurs , prépare son étalon pour le sortir en compétition. Au total, huit poulains sont nés cette année au Haras de Malleret, tous par transfert d’embryons sur des juments à la génétique très porteuse issue de l’élevage de Paul Schokemoele : "J’ai acheté mes juments foals où à l’âge de 2 ans. Aujourd’hui je n’achète plus à l’extérieur, je suis en mesure de produire un circuit fermé. Mais je ne veux pas faire naître plus d’une dizaine de poulains par an afin qu’on puisse leur garantir un travail de manipulation et de suivi optimal", précise Gérald Martinez. Le podium des pouliches est complété par Intuition Du Payrol issue de Quaterbold Du Payrol et Black Sister (Totilas). Cette pouliche qui appartient à Celine Chabay obtient aussi une très belle note à 80.750

Chez les mâles, la production de Don Juan de Hus n’a pas dit son dernier mot puisque c’est l’un de ses fils, Dionysos de Hus (Don juan de Jus x Byzance de Hus par Belissimo M) qui remporte cette catégorie. Ce très chic poulain né au Haras de Hus appartient toujours à Xavier Marie. Il devance b (Vitalis x Parcote par >Parco) appartenant à Anne Jung et un autre produit du Haras de Hus : Thor de Hus un plaisant fils de Toto Jr avec cette fois une mère par Don Juan de Hus.

A noter, les résultats des foals poneys. Chez les femelles, la gagnante est Inestimable B (Vito VDL et Path Des Roches par Kantje's Ronaldo) née et appartenant à Georges Duchemin et chez les mâles, le vainqueur est Imperatorboy du Granit, un fils de Eamoon du Granit et Stukhuster Ruarda par Wengelo’s Ricardo appartenant à Ambre Reau.

Tous les résultats ICI