Chazey-sur-Ain : Le Top Sires peut-il revenir au top ? 

dimanche 17 février 2019

Soliman de Hus Marc Boblet Top Sires Chazey sur ain 2019
Présenté par Marc Boblet, Suliman de Hus n'a pas manqué d'attirer l'attention © Jean-Louis Perrier

Pour son édition 2019 le Top Sires, rendez-vous des étalonniers en Centre Est, a vu son effectif tomber à 19 étalons. Même si la qualité était bien là avec notamment les jolis gris Président GFE et le représentant de BLH, Cartani, les spectateurs venus nombreux ce samedi après-midi ensoleillé sont un peu restés sur leur faim !

A deux semaines de l’évènement, Julien Blot président de la SHF régionale Auvergne Rhône-Alpes organisatrice du Top Sires avait envisagé l’annulation de la manifestation faute d’effectif suffisant. "Je n’avais que 15 inscrits, mais quand j’ai appelé le GFE et Yves Chauvin pour leur dire que je pensais annuler, ils m’ont assuré de leur soutien et ont su me booster !  Mais nous devons avoir une vraie réflexion sur les salons régionaux. Reims dans deux semaines s’annonce aussi avec une baisse d’effectif alors que St Lô va recevoir près de 200 étalons ! Ici avec 19 étalons (dont six présentés par Numenor, structure de Julien Blot, cinq par le GFE, NDLA), nous sommes à la moitié des années précédentes ! Les étalonniers que j’ai contacté ne remettent pas en cause la structure de Chazey, mais parlent tous des frais engendrés par le déplacement, surtout pour les Normands. Beaucoup de régionaux ne jouent pas le jeu, l’inscription au Top Sire n’est que de 200€ ! Et beaucoup de petits étalonniers ont perdu la fibre commerciale, pourtant sur la région nous avons un potentiel de 800 éleveurs de chevaux et poneys de sport ! De plus en plus d’éleveurs vont à St Lô, les bourguignons organisent un bus pour le déplacement ! Il y a vraiment un effet capteur de St Lô ! En plaçant le Top Sire dans le CSI du Winter Tour de Jérôme Ringot, nous arrivons à limiter les frais et la manifestation va rester équilibrée malgré le faible effectif, mais nous ne pouvons pas continuer comme ça ! L’an dernier nous avions un solde positif de 10 000€ qui nous a permis différentes actions de soutien aux éleveurs. Le Top Sire est une des actions de la SHF régionale avec une aide de 3 000€  du Conseil de la Filière Cheval , mais il n’y a plus comme il y a quelques années d’apport logistique par une salariée de la Filière.  Nous  avons commencé par une mise à l’honneur des éleveurs de la région qui ont eu des résultats notamment des utilisateurs de la jeune génétique. Mais là aussi c’est difficile de mobiliser les participants !"

Malgré les efforts de certains étalonniers, comme la belle présentation de Soliman GFE sous la selle de Marc Boblet, Julien Blot ne pouvait aussi que constater le manque de professionnalisme de certains présentateurs : Gousstavv Courcelle auréolé de son écharpe de champion de France des 2 ans ne mérite-il pas mieux qu’un présentateur en chaussettes ? Depuis des années le Top Sires s’organise autour de la bonne volonté de quelques bénévoles, assurément ce n’est plus suffisant pour, non plus le développement, mais simplement la survie de la manifestation ! Confronté à la faible mobilisation de ses troupes, Julien Blot va aussi devoir composer avec la crise qui traverse le Conseil de la Filière avec la récente démission du président Bernard Chanet. Pas vraiment au top pour l’élevage régional !