Disparition de l’étalon Royal Feu
mercredi 08 août 2012

Royal Feu
Royal Feu - Ph. N. Fey

Royal Feu, le flamboyant étalon bai fils de Lord Gordon (Almé) et Neurine par Laudanum xx, est mort le 04 août dernier.

« Royal Feu s’est éteint rapidement, vraisemblablement en raison d’une hémorragie interne. Du fait de son âge il avait un peu maigri mais il a été en bonne forme jusqu’à la fin. C’est pour nous une page qui se tourne d’autant que j’avais déjà réduit mes activités d’élevage », expliquait Romain Lecuyer.
Le bel étalon bai était né à Chaumontel (95) chez ses propriétaires de toujours, la famille Lécuyer, qui avait déjà fait naître Neurine (ISO 151), la mère de Royal Feu.
« Royal Feu ne faisait plus la monte en frais depuis 3-4 ans, mais nous avons un bon stock de semence congelée qui nous permettra de continuer à le proposer à la reproduction. D’après les statistiques que j’ai vu, Royal Feu semble aussi être un bon père de mère », note Romain Lécuyer.  Titulaire de huit années de performances en saut d'obstacles, Royal Feu avait obtenu son meilleur indice de 149 en 1997 grâce aux bons résultats enregistrés sous la selle de Pierre Lécuyer avec qui il a tourné en Grand Prix pro 1 et 2.
Depuis 1998, Royal Feu se consacrait essentiellement à la reproduction après un début de carrière d’étalon assez tardif en 1990 alors qu’il avait déjà 7 ans.  Dès la première génération, Royal Feu a produit de remarquables performers comme Diam's III (ISO 183) gagnante internationale avec Hervé Godignon, ou encore Diabolo d'Ysieux (ISO 167). Il a aujourd’hui plus de 650 descendants enregistrés.
Parmi ses nombreux produits, on compte les étalons King de B’neville (ISO 161), Quir Royal Linière, Onasixe, Maestro d’Elle, Feu du Château (ISO 156) ou  Hiram Chambertin, et de nombreux performers comme l’international Misteur des Vaux (ISO 171), Joyau d'Elle et Kepi d'Elle (tous deux ISO 161), Kire Royal Star (ISO 169), Ninon des Loulou (ISO 161)...
Mais les deux meilleurs représentants actuels de Royal Feu sont sans doute Magnus Romeo, un étalon argentin tout récent vainqueur du Global Champions Tour de Chantilly, qui brille avec l’Allemand Hans Dieter Dreher mais également Nayana (ISO 170) grande gagnante internationale et classée elle aussi en Grand Prix 5 étoiles avec Pénélope Leprévost.