Et les meilleurs sont ...

dimanche 29 novembre 2015

  • imprimer

Ce 35ème championnat du monde du Pur Sang arabe aura été marqué par une domination absolue des pays du Golfe, puisque les médailles d'or reviennent à l'Arabie Saoudite (1), aux Emirats Arabes Unis (3), et au Qatar (2).

arabe 2015 largeL

Béatrice Fletcher

arabe 2015 Al Azzam largeL

Béatrice Fletcher

arabe 2015 D Shahla largeL

Béatrice Fletcher

arabe 2015 Christiane Chazel largeP

Béatrice Fletcher

arabe 2015 Marseillaise largeL

Béatrice Fletcher

arabe 2015 Morion largeL

Béatrice Fletcher

arabe 2015 Pinga largeP

Béatrice Fletcher

arabe 2015 Rewayah Athbah largeL

Béatrice Fletcher

arabe 2015 Salwa Al Zobair largeL

Béatrice Fletcher

Hariri Al Shaqab

Al Azzam

D Shahla

Christiane Chazel

Marseillaise

Morion

Pinga

Rewayah Athbah

Salwa Al Zobair

previous video next video

Etant donné le contexte des récents attentats doublé du dispositif de sécurité drastique mis en place à l'occasion de la COP 21, c'est dans une ambiance un peu particulière que se déroulait cette rencontre au sommet des plus beaux produits de la race des Pur Sang Arabes.
Comme c'est (malheureusement) devenu une habitude, les places d'honneur ont été attribuées aux pays du Golfe, qui trustent, outre les titres de champions et championnes, presque l'intégralité des médailles décernées aux six catégories. La Belgique a sauvé l'honneur européen en glanant une médaille d'argent (Ekiborn KA, junior mâle) et une de bronze (F.M Gloriaa, sénior femelle) ainsi que la très convoitée médaille de platine qui venait récompenser la carrière d'Eternity Ibn Navarroni, très en forme malgré ses 18 ans.

Les femelles
Chez les yearlings, la victoire revient à Rewayah Athbah (EKS Alihandro), née et élevée en Arabie Saoudite, tandis que son aînée D Shahla, fille du célébrissime Marajj, remporte la classe d'âge des juniors pour Al Khalediah Stables (Dubaï), élevage récompensé pour avoir remporté quelques 16 médailles d'or au cours des 35 dernières années de ce championnat. La classe des femelles est dominée par Salwa Al Zobair, également fille de Marajj, engagée aux couleurs des Emirats. Le platine cette année est accordé à Pinga, (Gazal Al Shaqab), née en Pologne mais propriété de l'Arabie Saoudite.

Les mâles
 Le meilleur yearling de cette édition aura été Al Azzam (Aj Mardan), élevé et propriété des Emirats Arabes Unis. Coup de chapeau au cheval français de deux ans Tchaata Iniziato, fils d'Inizio, né chez Philippe Ascaso, et propriété de Lys d'Or Arabians, qui après avoir été 3ème de sa classe,  termine à une très belle 6ème place au classement général du Top Ten.  Chez les juniors, victoire sans grande surprise de Morion (Kahil Al Shaqab), né en Pologne mais propriété d'Al Thumama Stud pour le Qatar. Le titre très convoité de champion sénior mâle est pour Hariry Al Shaqab (Marwan Al Shaqab), né chez ses propriétaires Qataris.

Régis Huet, éleveur, juge international et responsable de la commission "Show" de l'ACA (Association Nationale Française du Cheval Arabe pur-sang et demi-sang) soulignait une présence française des concurrents que toute la filière aimerait certes plus marquée à ce niveau et aux remises des prix, mais saluait les efforts des éleveurs, récompensés lors de la Coupe de France, qui s'appliquent à participer à ce circuit mondial.  "Il faut bien reconnaître que le niveau de ce championnat est tellement élevé que plus d'un éleveur est découragé d'emmener son cheval à Paris, ce qui est dommage, car cet événement doit aussi rester une fête en marge de la compétition, ainsi qu'une motivation pour continuer à élever et espérer faire naître un cheval qui pourra briller à ce niveau. Nous avons une chance extraordinaire que le championnat du monde se déroule à Paris, même si nous n'avons pas les chevaux, il nous faut absolument rester optimistes et continuer à soutenir par notre présence cet événement." Comme de coutume, ces trois jours étaient l'occasion de récompenser les meilleurs chevaux sur le circuit mondial lors de la remise des prix de la Coupe de France, circuit destiné à soutenir l'organisation des concours internationaux en France, et à récompenser les éleveurs membres de l'ACA qui y participent, et marquent des points.  Les quatre meilleurs se partagent une dotation d'environ 10 000€. Le vainqueur cette année est Tchaata Iniziato, pur produit de l'élevage français. Il devance Messilia Domitia, née chez Flavie et Scott Allman, ainsi que Joseph's Violetta, propriété de Gilles Morand.
Mention spéciale à Christiane Chazel et son équipe, qui dirigent ce championnat de main de maître depuis de longues années, pour avoir cette année prévu une play list musicale intégralement en hommage à Paris, mais aussi à la paix et à la fraternité. Pour honorer les victimes des récents attentats, dans le hall intégralement paré de drapeaux tricolores, une splendide Marseillaise interprétée a capella par une très jeune fille a pour un instant fait taire et lever l'ensemble des personnes présentes, pour certaines légèrement interloquées, et imposé dans ce championnat une note de recueillement pour le moins bienvenue.

Résultats complets sur http://www.jump-results.com

Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 80 Pascal Forabosco

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr