J.-P. Deflandre : regard d’un éleveur étranger
mardi 23 février 2016

Jean-Pierre Deflandre
Jean-Pierre Deflandre © Eric Fournier

Le Salon des étalons de Saint-Lô accueillait d’assez nombreux étrangers. Jean-Pierre Deflandre, de l’élevage « des Six Censes » en Belgique, nous livre son témoignage.

Jean-Pierre Deflandre a créé il y a un peu plus de trente ans l’élevage des Six Censes, à 25 km au sud de Bruxelles, à partir de la jument Lacoda, Selle Français par Dynamique et French Cancan par Nankin (on retrouve par cette origine la souche de Cortes C, bronze individuel et par équipe aux JEM de Caen avec Bezzie Maden). Il est toujours resté un fidèle admirateur des origines Selle Français et ne manque pas de se rendre régulièrement sur les événements d’élevage en France où il a noué de nombreuses amitiés et connaissances. C’est à Paul Hubert (élevage des Isles, en Vendée), qu’il avait acheté en 1991 Sylvana des Isles (sf par Brilloso) qui, mariée à son étalon Capricieux des Six Censes (sBs, par Major de la Cour, sf et Lacoda), donna la mère du cheval de tête de Kevin Staut Rêveur de Hurtebise – HDC.
Son élevage en Wallonie a produit de nombreux bons chevaux, dont Capricieux des Six Censes, mais aussi les étalons Arpad et Indécis des Six Censes (vainqueur de la finale des 6 ans belge devant Kannan).
Pour Jean-Pierre Deflandre, se rendre au Salon des étalons de Saint-Lô est une évidence.

Commentaires


SYLVAIN P | 23/02/2016 22:56
Ils sont sympa ces étrangers. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais

MICHELE P | 23/02/2016 11:06
C' est vraiment une interview passionnante et que j apprécie!!Il n' y a pas que des blondes et des frites en Belgique............!! Il y a aussi des belges avec des neurones qui tournent dans le bon sens
Michèle P.

ERIC F | 23/02/2016 10:50
Intéressant ! Les belges sont fidèles en Normandie