Le Selle Français se distingue aux JEM de Tryon
mercredi 26 septembre 2018

Une fois de plus, Diamant de Semilly s'est affiché comme l'un des meilleurs pères du championnat © Collection privée

Les cavaliers français n'ont pas été des plus performants aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon, mais les chevaux français se sont dans l'ensemble bien comportés, en particulier sous selle étrangère.

EN CSO

Dans le championnat de saut d'obstacles, il y a eu 124 participants. Le stud-book le plus représenté était le KWPN avec dix-neuf chevaux, devant le BWP (belge néerlandophone) qui en comptait dix-huit, puis le Selle Français avec douze compétiteurs, suivi du Holstein et Zangersheide avec sept chevaux et enfin le stud-book irlandais avec six produits.

L'étalon le plus représenté de cette compétition était Chacco Blue avec huit descendants, Diamant de Semilly et Cornet Obolensky en comptaient quatre chacun puis trois pour Kashmir Van'T Schuttershof, Verdi (KWPN) et Darco. 

Trois Selle Français faisaient partie des vingt-cinq qualifiés pour la finale dominicale : Quabri de l'Isle, Prêt à Tout et Timon d'Aure. Sur ces vingt-cinq finalistes, six (soit près de 24%) sont issus d'un père français à savoir Quidam de Revel, Diamant de Semilly, Hiram Chambertin, Quamikase des Forêts, Cabri d'Elle et Mylord Carthago.

 

EN COMPLET

Dans cette discipline, forte de quatre-vingt-trois concurrents, le studbook Selle Français était le plus représenté avec quinze chevaux auxquels on peut ajouter deux Anglo-Arabes, de sorte que les chevaux français représentaient 20,5% des présents. Avec douze partants, on retrouve le stud-book irlandais puis le Holstein avec six chevaux, le stud-book suédois avec 5, le Hanovre et Z avec 4.

Les origines paternelles sont beaucoup plus variées dans cette discipline. L'étalon le plus représenté est le pur-sang Héraldik avec trois produits devant Diamant de Semilly, Contendro, Jaguar Mail et Jumbo (SHBGB) avec deux produits. 

Parmi les vingt-cinq premiers du championnat, dix sont des fils ou des filles d'étalons français. Allstar B, le champion du monde anglais, est un fils d'Ephèbe for Ever (SF). Vassily de Lassos et  Tresor Mail, respectivement classés quatrième et dix-huitième, descendent de Jaguar Mail. Les chevaux de l'équipe de France, Qing du Briot et Vinci de la Vigne, sont issus d'Eolien II et d'Esterel des Bois. S'ensuivent des produits de Diamant de Semilly, Opium de Talma, Nikias et Trophée du Rozel respectivement aux quinzième, vingt-et-unième et vingt-troisième places. 

Une étude plus détaillée vous sera proposée dans le prochain numéro papier de l'Eperon.