Le décès d’Alain Janvier
mardi 12 avril 2016

Alain Janvier
Alain Janvier ici en 1990 avec Caméra, soeur utérine de Flambeau C et mère d'Alcaméra de Moyon © Coll

Le créateur du Haras de Moyon est décédé mardi 12 avril.

Alain Janvier est parti le 12 avril à l’âge de 58 ans, après avoir tenté de mettre fin à ses jours quelques jours auparavant. Véritable passionné de génétique et de croisement, il a fait naitre un peu au sud de Saint-Lô (50) les chevaux « de Moyon », dont Alcaméra qui avait ébloui les spectateurs de la Grande Semaine de Fontainebleau et qui est aujourd’hui étalon au grand élevage mexicain « La Silla » d’Alfonso Romo.
De cet élevage sont également nés entre autres Calypso de Moyon, grand-père maternel de Quel Chanu monté par Philippe  Rozier, et Domino de Moyon, grand-père maternel de Sunshine du  Phare, le nouveau crack de Roger-Yves Bost.
Tout récemment, c'est Valériane de Moyon qui s'illustrait sous la selle d’une de ses quatre filles, Lucie, très talentueuse cavalière qui avait repris avec courage le haras et le club équestre associée à son papa.
Le fameux élevage de la Cour est aussi en deuil, puisque son épouse Dominique est la fille de Michel et Colette Couétil qui ont fait naitre Ténor de la Cour qu’Alain Janvier avait élevé et qui, lui aussi, donna naissance à de nombreux et bons produits.
Les obsèques auront lieu samedi 16 avril à l’église de Moyon (50) à 10h30.