Le décès de Jacques Féron
mardi 07 juillet 2015

Jacques Féron
Jacques Féron © Eric Fournier

Talentueux fermier normand passionné de chevaux, Jacques Féron avait développé une très bonne souche, à l’origine de l’étalon Diableur et de nombreux gagnants dont Aferco, Nayana, et deux chevaux présents aux JEM 2006.

Jacques Féron était l’un de ces nombreux éleveurs agriculteurs fort avisés qui ont fait la richesse de l’élevage équin de la Manche. Il était en outre un homme sympathique et accueillant, comme le disait Geneviève Mégret, propriétaire de la bonne Nayana qu’il fit naître, dans un article de L’Eperon de février 2013 : « On était bien accueillis chez Jacques Féron, et on repartait chargés d’œufs fermiers et de bonnes salades fraîches ». Malheureusement, cet homme bienveillant est décédé le 4 juillet, à l’aube de ses 91 ans.

Après la guerre, cet éleveur de talent s’était efforcé de reconstituer le cheptel équin familial. Il acquit alors deux filles de la fameuse Evrapeaux (Debuché) : Quêteuse, qui lui donnera notamment l’étalon national Diableur (Uriel) ; et surtout Rafale, grand-mère de Lyssa (ISO 154/85), jument de vitesse de Pierre Durand, et aïeule d’Isky (Calypso d’Herbiers), ISO 147/04 et participant aux JEM de 2006 avec René Lopez. Rafale était aussi la grand-mère de Bridji (Narcos II), ISO 158/00, qui permit à Kevin Staut dans ses débuts d’être vice-champion de France Pro 2, et celle de Dribleur, ISO 151/99. Rafale était encore l’arrière-grand-mère d’Aferco (Laudanum, ps), ISO 168/98, qui s’illustra à haut niveau avec Alexandra Ledermann et Julien Epaillard, et celle, via sa petite-fille Varenta (Narcos II), des trois demi-frères et soeur Nayana (Royal Feu), ISO 175/13, très grande gagnante avec Pénélope Leprévost, Jableur (Obéron du Moulin), ISO 141/05, et Instit (Calypso de Moyon), ISO 148/08, autre produit de cet élevage présent aux JEM 2006 (avec Carlos Lopez, lui) !
On le voit, malgré la discrétion due à l’absence d’affixe, l’homme avait du talent, de la suite dans les idées (dont un certain attachement au Pur-sang Laudanum que l’on retrouve directement ou via ses fils dans les origines de ses meilleurs produits), et un fort attachement au pur Selle Français.

Ses obsèques auront lieu mercredi 8 juillet à 14h30 à l’église d’Azeville (50).