Leon Melchior : les Bleus et jaunes portent le noir

mercredi 11 novembre 2015

  • imprimer

Leon Melchior est décédé le 11 novembre, à l’âge de 89 ans. Le créateur du Haras de Zangersheide et du Stud-book Z était l’une des grandes figures de l’élevage et des sport équestres européens.

leon melchior largeL

Scoopdyga

Leon Melchior

Fin septembre, c’est sa fille Judy-Ann qui officiait aux remises des prix du championnat du monde des jeunes chevaux de saut d’obstacles, en leur domaine de Zangersheide, à Lanaken. Mais Leon Melchior, certes fatigué, a continué de marquer de sa présence les fameuses tribunes VIP qui encadrent la carrière principale de ces finales. Jusqu’au bout, ce personnage au fort caractère aura voulu profiter de cette passion hors normes qu’il avait pour l’élevage et les sports équestres.

C’est à la fin des années 70 que cet homme à la tête d’une fortune colossale lança, après avoir découvert sa passion pour les chevaux et le saut d’obstacles, l’élevage Z, du nom de son haras de Zangersheide, à Lanaken, tout près de la frontière avec les Pays-Bas mais situé en Belgique, pays dont ce Néerlandais d’origine avait adopté la nationalité au début des années 70.

Ayant découvert l’équitation à 36 ans, vite contaminé par le « virus » et n’étant pas homme à faire les choses à moitié, il s’était monté une écurie de compétition, dont fera partie notamment Heureka, gagnante du GP d’Aix la Chapelle en 1972 avec Hermann Schridde et qui sera à la base de son élevage, après qu’il se soit lui-même produit avec elle dans de petits internationaux. Ainsi Heureka deviendra notamment la grand-mère de la fameuse Ratina Z, médaille d’or individuelle et par équipe au championnat d’Europe, médaille d’or par équipe aux JEM de la La Haye, et deux fois médaille d’or par équipe aux Jeux olympiques avec deux cavaliers différents (Piet Raijmakers et Ludger Beerbaum) !

Dès le départ, l’ambition de son élevage est de produire les meilleurs chevaux du monde. Pour cela, il prend au pied de la lettre le bon vieux principe « bon sang ne saurait mentir » et met en place un programme de sélection passant la question du modèle à l’arrière-plan et principalement axé sur les origines et sur la performance, y compris pour les étalons, devançant en cela d’une dizaine d’années l’ensemble des stud-books de chevaux de sport. Il n’hésite pas non plus à mélanger les origines des différents stud-books.

Alimentation, observation des poulains dès le plus jeune âge sur les barres, enregistrement informatique des tests zootechniques, insémination artificielle, tentatives d’inbreeding (consanguinité), transferts d’embryons, clonage… la passion dévorante de Leon Melchior et son caractère d’entrepreneur sans tabous l’auront poussé en permanence à faire feu de tout bois et aller de l’avant pour bousculer les habitudes et innover. Sans doute son expérience dans d’autres domaines lui avait-elle appris à deviner où se joue l’avenir.

Cette volonté d’aller de l’avant couplée à un caractère ambitieux, impatient sans doute parfois, iconoclaste, n’aura pas été sans déranger : ceux qu’il égratigne dans son luxueux « Z Magazine », le sBs et le BWP quand il créé de toutes pièces sur le territoire belge le Stud-book Z, les Allemands qui lui refuse l’accès des chevaux Z aux finales jeunes chevaux de Warendorf, la WBFSH (Fédération mondiale des stud-books de chevaux de sport) dont il s’affranchit rapidement lorsqu’il accueille le championnat du monde des jeunes chevaux de saut d’obstacles chez lui à Lanaken…

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et tout le monde saluait son rôle moteur dans l’élevage et le développement des sports équestres, motivé par un profond attachement pour tout ce qui y avait trait.

Ainsi s’était-il assuré de la pérennité de son haras et du stud-book Z, dont il a passé les clés à sa fille Judy-Ann, cavalière internationale bien connue. Celle-ci, dans une interview accordée à L’Eperon à l’occasion des dernières finales de Lanaken (voir L’Eperon d’octobre dernier), expliquait à quel point elle reste attachée à toute cette culture dans laquelle elle a baignée depuis son plus jeune âge, et qu’elle compte bien pérenniser.

« Les funérailles se dérouleront au Domaine Zangersheide à Lanaken le mardi 17 novembre. Réception et possibilité de condoléances par écrit de 10h30 à 11h30, suivi par la cérémonie. Suivant la volonté de Mr Melchior, tout le monde est le bienvenu. » (www.zangersheide.com).

Emmanuel Jeangirard

  • imprimer

0Commentaires

ERIC F | 11/11/2015 18:27
Excellente synthèse !


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr