Les étalonniers recrutent - 2ème partie
lundi 15 janvier 2018

Olala de Buissy
Olala de Buissy rejoint le catalogue de Génétique Anglo © Eric Fournier

A l'approche de la saison de monte 2018 les principaux opérateurs de l'étalonnage garnissent leur offre, mettent la dernière touche à leur catalogue et vont s'acheminer sous peu vers les salons pour promouvoir leurs protégés.

The Stallion Company du britannique Ken Rehill opère un virage pour se fixer à Averton en Mayenne. "Nous avons quitté Rodez où nous étions depuis quatre ans pour être davantage en prise directe avec l'élevage. Non loin d'Alençon la situation sera plus pertinente pour la promotion de les vingt trois étalons parmi lesquels Flexible, Ish (Cruising, Ish x   Safari, Ish), très grand gagnant international et vainqueur de la Coupe du Monde de 2012 avec l'américain Rich Fellers fait office de vedette cette année". L'étalon (basé aux Etats Unis) sera disponible en congelé. On devrait trouver à ses côtés Tomatillo clone du célèbre Tamarillo qui offrit notamment à William Fox Pitt's des victoires à Badminton (2004) et Burgley (2008).    

Gènes Diffusion proposera dans son catalogue garni d'une pléiade de trotteurs de référence le bon SF Brantzau (Baloubet du Rouet x Carthago, Holst) qui connaît un certain succès en Allemagne au regard de la qualité de sa génétique notamment, puis le fils de Clinton, Holst, Président (mère par Voltaire, Han) à la notoriété montante, le jeune 4 ans El Diarado d'Euskadi (Diarado, Holst x Dollar du Murier) - Fences 2017- qui fera sans doute parler de lui cette saison encore, surtout s'il sort en Normandie et pour compléter l'offre Eldorado Van de Zeskoek, Bwp, fils de Clinton, Holst et d'une mère par Toulon, Bwp apprécié sur 1.60m avec William Greve (NED). Il est approuvé Selle Français et dans d'autres stud-books européens. Eldorado, son père, sa mère (Bijou d'Orai, Bwp montée par Olivier Perreau), peuvent se prévaloir de performances au meilleur niveau international. 

Génétique Anglo élargit son offre, diversifie sa génétique, sort du gris et cible deux nouveautés exemptes de la génétique "du Maury" "bien connue en anglo arabie" signale Aurélien Lafargue dont l'association a réinvesti ses bénéfices dans l'achat de Olala de Buissy (Cook du Midour, aa x Laudanum, ps), ISO 165/13, vu en CSI et à divers niveaux avec Pénélope Leprévost, Bosty, Edouard Mathé, Olivier Robert et Potter de Manaou, aa (Ryon d'Anzex, aa x Rif du Crocq, aa), ISO 135/10. Potter a une production encore discrète (20 cartes attribuées en 2017) mais le joli Prestige Kalone (mère Véloce de Favi, aa), ISO 120/17, semble intéressant et pour le moins démonstratif avec Philippe Rozier. Olala et Potter seront au Salon de Bordeaux mais Olala sera seul au Salon de Saint-Lô.

Dans tous les cas le Hors Série de l'élevage 2018 de L'Eperon, à paraitre le 2 février, répertorie l'ensemble de ces reproducteurs avec leurs conditions de saillie, prix et coordonnées de leur gestionnaire