Master, Grand Match, big stars et top show des étalons
dimanche 19 février 2017

st lo 2016 Alexis Deroubaix et Aldo du Plessis
Alexis Deroubaix et Aldo du Plessis © Eric Fournier

Soirée grand chelem au Pôle Hippique de Saint-Lô samedi soir entre show des étalons, Master L'Eperon et Grand Match. Best of.

On rappellera brièvement les contours des deux temps forts de la soirée du samedi qui a fait le plein. D'abord un Master L'Eperon présenté comme une épreuve d'exhibition incontournable mettant en valeur le modèle et l'aptitude de quelques uns des meilleurs mâles de 5 ans (au nombre de 11) et 6 ans (9) vus sur le circuit de sélection du stud-book Selle Français et le circuit SHF. Jean-Pierre Ledermann et Thierry Touzaint s'étaient laissés convaincre pour rejoindre l'équipe des juges qui notaient chaque concurrent. A suivre une mouture plus tonique cette fois pour le Grand Match couru par sept binômes et non plus par équipe de trois. Le rythme de la soirée y a incontestablement gagné et l'intérêt des éleveurs est resté soutenu. Deux animations dont le public raffole, deux aides à la décision pour les éleveurs qui veulent voir les chevaux sauter dans des configuration concours pour mieux les apprécier.

Des confirmations

On pouvait s'y attendre, Candy de Nantuel (Luidam, Kwpn x Diamant de Semilly), désormais sous selle experte de Thomas Rousseau, a accroché une barrette de plus à ses galons déjà bien garnis (288 juments à 4 ans en 2016) en remportant le Master L'Eperon dans la génération des 5 ans. "Un petit phénomène" selon Thomas qui dit retrouver des sensations identiques à celles ressenties avec Quickly de Kreisker dans ses jeunes années. On suivra avec attention ce couple qui s'affiche déjà comme un sérieux animateur du circuit des 5 ans. Une victoire dans le Master L'Eperon ça garnit avantageusement un CV et ça donne de la consistance à une carrière de reproducteur. La deuxième place revient au Champion des 4 ans de CCE Cestuy La de L'Esques (King Size, aa x Ultan) mis en valeur par Thomas Carlile. Il est né non loin de Saint-Lô chez Laurent Jamault. Joli bai bien dessiné cet anglo dont le père (ISO 160/05) était déjà né chez Laurent Jamault (puis exporté en Sardaigne) a montré beaucoup d'aisance et une parfaite décontraction pour sauter sans pression. Son cavalier lui prédit un très bel avenir. Captain Semilly (Nartago x Le Tot de Semilly)-3ème- s'est considérablement assagi et a gagné en sérieux sous la selle d'Alexis Gourdin, se montrant beaucoup plus à son affaire et sautant avec application.

Baikalde Talma (Catoki, Holst x Quaprice, Holst), gagnant des 6 ans avec la normande Axelle Lagoubie pour The Stallion Company enfonce le clou pour la promotion de son père Catoki qui semble avoir beaucoup plus lors de sa présentation grâce à une plastique très flatteuse et un CV de premier plan dans les CSI*****. De quoi bien travailler cette année.

Le Virus gagne

Virus des Cabanes (Lupicor, Kwpn x Adelfos -SESF) -Equipe Cabanes des Isles avec Putch des Isles- n'a laissé que peu de chances à ses deux concurrents Aldo du Plessis (0 fte) et Andiamo Semilly (4pts) sur le barrage au chrono du Grand Match. Magnifique bai distingué, bourré de sang, mais qui reste à discipliner, Virus est né chez J.F Coursaud dans les Deux Sèvres. Il était déjà 3ème dans le Championnat des 7 ans 2016 où il avait fait forte impression avec sa cavalière Marine Bouton.

Associé à Alexis Deroubaix, Aldo du Plessis (Orient Express x Palestro II) a rappelé sa force, sa génétique intéressante, ses moyens et permet au Team Aldo et Andain (Andain du Thalie d'Alexis Borrin) d'accéder à la deuxième place devant le tandem Haras de Semilly fort d'Andiamo et Top Gun, ce dernier venant de rejoindre Alexis Gautier.

Au soir de la première journée, les promoteurs du Salon des Etalons avaient le sourire. Le public avait répondu présent, les chevaux étaient remarquablement présentés, le timing s'est bien enchaîné et les animations Master L'Eperon et le Grand Match ont mis en valeur une génétique Selle Français et européenne qui intéresse bien au delà de la Normandie vue l'affluence, notamment étrangère.

Suivez le salon des étalons en live ici

Tous les infos de Saint-Lô ici