Moral des élevages

mercredi 07 janvier 2015

  • imprimer

Quel est le moral des élevages en Normandie pour 2015 ? Plus ou moins de saillies ? Plus ou moins de chevaux en concours ? Des investissements de structure ? Sondage auprès de quelques éleveurs normands.

Elevage illustration largeL

Yannick Fardin, affixe du Rouet à St Aubien de Terragate (50) a investi en 2014 « une carrière, 18 boxes, une longe automatique » et conserve un effectif important d’une vingtaine de poulinières « toutes seront resaillies en 2015 avec des étalons au profil très différent. « Je mixe des étalons à la mode pour m’assurer des ventes, des étalons moins en vue mais en qui je crois et entre les jeunes et les vieux performers». Visiblement pas d’apriori « Je peux tester des étalons sans être particulièrement emballé. Je change beaucoup ». Yannick a quatre juments trotteuses pleines «…et là j’équilibre tout juste »

Frédéric Aimez, affixe de Bélhème à Arques la Bataille (76) élève des AQPS et quelques chevaux de selle en respectant les enseignements transmis par Michel Ruel. Et son épouse « J’ai fait un poulain en 2014, il y en aura 4 ou 5 en 2015. Je n’ai rien vendu pendant 2 ans et j’en ai vendu 6 en décembre, trois 18 mois et trois 3 ans étalonnables. Je vais à de beaux papiers, Vigo, Verdi, Upsilon, Old Chape Tame. Je constate le retour d’éleveurs qui n’ont plus élevé pendant quelques années et qui cherchent à se fournir en poulains. Du côté de Dieppe nous n’avons plus de centre d’insémination, on n’est pas au cœur de la Normandie…ca complique. S’il y a de prochains investissements, ce sont les primes au naisseur de mon Uxizandre, gagnant de Groupe I (6 victoires et 8 places) qui permettront de les financer ».

L’affixe du Bessin de Laurent Carof à Trévières (14) a réalisé des investissements en 2014 (carrière et boxes pour pension) car le fils, Alain, s’installe. « Trois naissances en 2014, 6 en 2015 et guère plus de 5 saillies pour 2015. Il faut sortir les chevaux, les montrer, les bons, les moins bons, sinon aucun espoir de commerce ». Les JEM 2014 ont permis une vente et quelques essais mais le moral est plutôt autour de 5/10. « C’est compliqué mais on globalise l’ensemble avec notre Ecole d’Equitation ».

A St Vigor le Grand (14), le Haras du Grand Caugy de Jérôme Bonnafons n’est pas optimiste mais reconnaît s’en être bien sorti en 2013 et 2014 avec du passage. Il compte sur Arpège du Salbey pour se montrer en SHF…. et tout de même 11 chevaux à valoriser « Tout ça nécessitera de faire rapidement du tri. Je n’insisterai pas avec les médiocres car aujourd’hui seuls les bons se vendent.  Je sortirai en priorité les mâles ». Jérôme annonce 4 naissances en 2014 mais seulement 2 cette année. Il fréquentera aussi les concours d’élevage normands pour évaluer ses poulains.

Julien Aubrée, affixe de Troteval, est agriculteur en plaine de Caen (14). Il sait gérer ses affaires «Ca se maintient. Cinq poulinières vont pouliner et seront resaillies ». Il choisit de vendre au sevrage ou à 3 ans. Il est parfaitement équipé pour préparer ses jeunes « En 2014 j’ai lourdement investi dans un barns pour les propriétaires, un rond, 3 ha de paddocks clos de belles lices et j’ai changé le petit camion. 2015 on souffle ! On va voire les effets de la TVA….mais tout ca se maintient ».
« On va serrer les coûts » affirme Jérôme Coulombier - affixe de Vesquerie à Sartilly (50). « L’activité est régulière. Il faut cibler la qualité, toujours la qualité et faire reproduire les meilleures juments. Je brade si j’ai un cheval médiocre. La première perte est la bonne dit le dicton. Bien sur que j’ai toujours des projets, le problème est de trouver les modes de financement mais je veux rester optimiste. On bosse en s’appliquant à réduire les coûts ». Jérôme choisira ses étalons 2015 en mixant jeunes et vieux reproducteurs.

Marc Guillard, affixe de la Fosse à Subligny (50) est retraité « Je ne me plains pas. Je parviens à vendre (Eliot de la Fosse - Champion de France des foals) mais ce ne sont pas des gros prix vous savez.  Je vends à des gens qui connaissent ma souche. Je sors, il faut bouger, rencontrer des gens, être sur les concours d’élevage. A 65 ans, je n’ai pas de projets d’investissements particuliers »

Eric Fournier

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr