NHS : Helite des Grezils, champion des foals
lundi 14 août 2017

Helite des Grezils NHS 2017
Le titre de champion suprême revient à Hélite des Grézils © Paul Dubos

Le championnat de France des foals à St Lô a été un moment fort du Normandie Horse Show avec un lot de poulains d'une qualité jamais rencontrée par le passé. Le mâle Hélite des Grézils (Sandro Boy, Old) remporte le titre suprême devant la pouliche Hope de la Roche (Tornesch, Kwpn).

91 sujets ont été jugés une première fois en liberté dans le Hall du CPE puis le lendemain dans la cour du haras, avec à chaque fois la publication en direct des notes, initiative très appréciée des spectateurs venus en nombre. Cette édition restera dans les annales au vu de la qualité d'ensemble des concurrents spécialement dans les têtes de rappel avec des poulains modernes mais pas trop légers, affichant des modèles bien reliés, du chic et des locomotions de plus en plus avantageuses. Quand on regarde les origines de ces foals, on doit admettre que l'apport de sang étranger qui impacte de plus en plus l'élevage français, a une contribution positive en matière de modèle et allures. Remarquable également et inhabituel, les victoires de deux propres frère et sœur,(issus de transfert d'embryon). En effet Hermine d'Emeraude (Emerald Van'T Ruytershof) l'emporte en jeunes femelles et son propre frère Hérald d'Emeraude, en jeunes mâles. Ils nous viennent de Bretagne chez Fabrice Georgelin de St Briac sur Mer (35). Leur mère, Tapass, gagnante (ISO 131) est de pure souche étrangère puisque fille de L'Arc de Triomphe (Old) et d'une mère hanovrienne. Leur père Emerald Van'T Ruytershof (BWP) par Diamant de Semilly et une mère par Carthago (hols) est actuellement un des meilleurs performers mondiaux sous la selle du hollandais Harry Smolders.

Emerald en pôle position

Cet étalon se taille la vedette de ce championnat de France puisqu'il a en outre, deux autres descendants classés dans le top 5 de ces diverses catégories. Du coté femelles âgées, la palme revient à Hope de la Roche, fille elle aussi issue d'un grand performer Tornesch (Kwpn) et de la bonne souche de Luna des Tourelles (Apache d'Adriers), en provenance de l'élevage bien connu d'Anne Chainier en Indre et Loire. Très chic et bien dessinée, se déplaçant remarquablement, certains lui reprocheront sa robe alezan un peu clair, mais il semblerait que l'alezan soit en passe de revenir à la mode outre Rhin.... Cette pouliche, championne des femelles a toutefois dû laisser le titre de champion suprême à Hélite des Grézils, un magnifique bai, somptueux dans sa locomotion titulaire avec 17,79 de la meilleure moyenne. Il est par le Oldenburg Sandro Boy et Victoire des Grézils par Quaprice Bois Margot, en provenance de l'élevage Serge Debin à Dissay dans la Vienne. Nombre de ces foals étaient proposés à la vente, identifiés par un pompon rouge, et plusieurs ont trouvé preneur en particulier un fils d'Emerald, acquis par son distributeur en France, l'écurie Mégret. A l'issue de la compétition, quelques 200 éleveurs ont déguster huitres de Blainville, agneau roussin de la Hague, "teurgoule" et trou normand, lors d'un repas très convivial.

A noter enfin que la veille une vingtaine de pouliche de 2 ans ont concouru pour une qualification au championnat de France avec la victoire de Fox Lady de Kaps (Contendro) à Catherine Germain (61) devant Filante de Belle Vue (Président) à Ludivine Julien (27) et Fée d'Osvin (Malito de Rêve) à Daniel Alexandre (50).

Résultats détaillés des foals sur www.sellefrançais.fr