Qualificatives étalons Anglo-arabes: Peu de sujets d’exception

mardi 23 juillet 2013

  • imprimer

Impossible d'être optimiste sur l'avenir de la race Anglo, à la vue des 25 sujets (en moyenne 5 par concours !) qui se sont présentés à ces concours pour futurs étalons.

Isatis-du-Loup,-aa largeL

Cédric Vlemming

Argan du Ninet à 2 ans largeL

Cédric Vlemming

Isatis du Loup, aa

Argan du Ninet à 2 ans

previous video next video

Bien sûr les mères sont importantes, mais leur impact sur une race n'a pas la dimension de celui d'un étalon. Enlevez Almé au SF, Cor de la Bryère au Holstein, Northern Dancer au PS... la race est décapitée ! Chaque race a ses chefs de race qui l'aident à progresser. L'Anglo n'en a pas eu depuis Nithard, né en 1948 ! Et même lui n'en a pas été vraiment un puisqu'aucun de ses fils ne l'a ni égalé ni prolongé. Ainsi la race Anglo-arabe se meurt de son absence de chef de race.
Certes les concours qualificatifs étalons de Pompadour, Aurillac, Nérac, Fleurance et Chazey sur Ain ne servent qu’à se qualifier pour la finale à Pompadour, mi-septembre, qui n’est plus elle-même déterminante pour l’agrément étalons, désormais libre. Mais le nombre et la qualité des participants à ces concours qualificatifs étalons ne peut rendre optimiste.
- A Pompadour (19), il n’y avait que 2 sujets, avec le meilleur (d'1,60 m) noté 7,13.
- A Aurillac (15), ils étaient 2 aussi, dont le plaisant After de Gerbal, AACR (Véloce de Favi et Ferentina SF par Digne Espoir), un gris sympathique obtenant 7,40 ayant déjà sa qualification SF pour Saint-Lô.
- A Nérac (47), le lot comprenait 12 poulains (dont 3 Section III : anciens « AA de croisement » (AACR), désormais appelés Demi-sang AA). 6 obtiennent une moyenne supérieure à 6,50. Deux poulains sortaient du lot, et le gagnant Aranwe Vitarel (Popayann et Idrille par Jalienny), né chez Claire Deviers (47) et propriété du grand spécialiste Jean-Louis Caumont (47), domina son sujet. Beau gris (blanc), musculeux, bougeant remarquablement (9,15 aux allures), sautant irrégulièrement (noté quand même 8,20 en liberté et 8 monté), il finit à 8,62. Son père avait obtenu l'ISO 125 à 6 ans et sa mère est soeur de l'étalon Querdolan Vitarel (ICC 134) et de Kelvar (ICC 161). 
L'autre, Isatis du Loup (Isatis du Barbe et Mésange du Loup par Jalienny) est un grand alezan soutenu, encore décousu (6,90 au modèle), avec de grands rayons et une grosse locomotion. Il a obtenu 8 et 8,30 au saut et finit avec une moyenne de 7,41. Né chez le spécialiste de l'arabe de course, J.Marc Saphores (64), il appartient au cavalier du Sud Ouest Olivier Camy-Sarthy (64). Son père est l'étalon performeur de J.Paul Malou, finaliste à 6 ans (ISO 148) et sa mère est soeur utérine d'Hirondelle du Loup (ISO 124), de la famille des étalons Gamin du Loup, Béguin du Loup (ISO 129 à 5 ans) et Prince du  Loup, qui n'ont pas laissé de souvenir marquant.
Les 2 suivants, poulains propres, étaient notés 7,18 et 6,90.
-  Enfin à Fleurance (32), les 9 poulains (dont 2 section III) composaient plus un lot de traditionnel concours de 3 ans que celui d'un concours étalon.

Acapulco d'Olympe (O Pif d'Ivraie et Jacotte du Gers par Jalienny, encore lui !) se retrouve grâce à sa note de modèle (8) avec la meilleure moyenne (7,24) mais sa technique à l'obstacle est perfectible. Il est né chez son propriétaire Pierre de la Serve (47). Les 2 suivants obtiennent un banal 6,96 et 6,94. Les meilleures notes (7,61 et 7,46) reviennent aux 2 AACR. Le premier, Azur de Massette (Cardero, Holst et Halte au Plapé par Mimosa du Maury) né et propriété de Franck Basaia (31), est bien sortie devant, avec des rayons mais a besoin de se faire  un dos. Le deuxième, Argan du Ninet (Lord Calando, Holst et Hillo de Pinas par Deux de Coeur) à son naisseur Dorothé Benedet (32), est beau (8,60) mais bref de partout.

Au final, on retiendra à suivre seulement deux Anglos sur 20 présentés : Aranwe Vitarel, un entier vraiment digne de la race, et Isatis du Loup.  En revanche, sur les 6 sujets Demi-sang Anglos, 3 sont notés au moins 7,40.

Le lendemain de Fleurance (32), était annoncé, à plus de 600 km, une autre qualif à Chazey sur Ain (01). Celui qui aura fait la route a aura été déçu... Aucun concurrent n'étant présent !
Seul un miracle à Saint-Lô (14 août) permettra d'imaginer que nous n'avons pas assisté à des concours de fin de race... Et seul un apport de sang nouveau semble capable de peut être sauver l'Anglo, s'il n'est pas trop tard.

François Monmarson

  • imprimer

0Commentaires

JACQUES G | 30/07/2013 16:03
Et pourtant que de millions d'euros injectés dans la race depuis 10 ans ! Minable !
CLAUDE G | 23/07/2013 22:59
claude girerd :j'en ai les larmes aux yeux en ayant à tout jamais en mémoire ma jument AA qui m'a tout donné en CSO
CATHERINE H | 23/07/2013 15:16
Trois fois Hélas...
laurence r | 23/07/2013 13:57
Hélas...


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr