Rêveur de Hurtebise-HDC, ou le retour aux sources

mardi 16 mai 2017 - Pays de la Loire

  • imprimer

Celui qui, au barrage, a offert la victoire à l'équipe de France dans la Coupe des Nations à La Baule sous la selle de Kevin Staut, a des racines ancrées dans ce territoire géographique de "la Vendée militaire".

Paul Hubert et Hélène Chiché à l'élevage des Isles largeL

F. Clot

Severine Siraux, naisseuse de Reveur de Hurtebise largeL

C. Aerts

Kevin Staut Revue de Härtebise La Baule 2017 largeL

Scoopdyga

Paul Hubert et Hélène Chiché à l'élevage des Isles

Severine Siraux, naisseuse de Reveur de Hurtebise

Hargne et détermination ont permis à Kevin Staut et Reveur de Hurtebise de signer le triple sans-faute qui a offert la victoire à la France dans la Coupe des Nations de La Baule

previous video next video

Ah la magie des Coupes des Nations ! Suspense, rebondissements, tous les scénarios sont permis, jusqu'au barrage pour départager deux équipes premières ex-aequo, qui permit ce vendredi 12 mai à Kevin Staut de faire une splendide démonstration de son talent aux rênes de Rêveur de Hurtebise-HDC (voir ICI). La performance de Rêveur de Hurtebise à La Baule, quant à elle, le ramène sur les traces de son passé familial, qui prend naissance dans la "Vendée militaire" (ancien territoire historique, qui déborde des limites actuelles du département administratif).

Belle de Jour (1967, par Fujiyama, ps et Irène par Raeburn, ps), son arrière grand-mère, était une jument de pure souche vendéenne née dans l'estuaire de la Loire, au Pellerin (44), à l'élevage des Isles de la famille Chiché. Cédée au célèbre étalonnier et marchand normand Alfred Lefèvre, elle sera ensuite revendue au non moins célèbre cavalier et éleveur allemand Paul Schockemöhle. Puisqu'il était dit que Belle de Jour devait suivre les traces des grandes personnalités de l'élevage européen, la jument passa ensuite entre les mains du Belgo-hollandais Leon Melchior, lorsque celui-ci s'adressa à Paul Schockemöhle pour l'aider à réunir les meilleures lignées européennes dans les années 70-80, à l'époque où il créa son Haras de Zangersheide.

C'est là que Paul Hubert, arrivé à Zangersheide comme vétérinaire, remarqua Belle de Jour, dont les magnifiques origines vendéennes lui firent scintiller des étoiles dans les yeux. Tant et si bien qu'il organisa le rapatriement au Pellerin de la Belle pour son mariage avec sa belle à lui, qui n'était autre que la petite-fille du naisseur de Belle de Jour : Hélène Chiché !

La première pouliche qu'ils firent naître était une fille de Brilloso, baptisée Sylvana des Isles. Cette Sylvana (pas celle de Kevin Staut...) fut vendue en Belgique à son tour, cette fois par l'intermédiaire de Jean-Pierre Deflandre, l'éleveur belge "des Six Censes" ami de la France. Il s'agissait qu'elle soit saillie par son étalon performer sBs aux origines 100 % SF, Capricieux des Six Censes (Major de la Cour), ce qui fut fait et donna la mère de Rêveur, Laïka du Radoux. Après avoir obtenu la Médaille du Roi (le championnat des 3 ans en Belgique), celle-ci fut vendue quelques années plus tard au Centre équestre de Hurtebise de Séverine Siraux, également éleveuse de chevaux et poneys. Laïka sera amenée à l'étalon Kashmir van Schuttershof (Nabab de Rêve) donnant ainsi naissance à Rêveur de Hurtebise, qui sera acquis poulain, comme la plupart des produits de cette souche, par le voisin et ses "Ecuries d'Ecaussine", Christophe Ameeuw (aujourd'hui boss des Longines Masters). Acquis à cinq ans lors d'une vente organisée au Jumping de Bruxelles par la Suédoise Malin Baryard-Johnsson qui le mènera jusqu'au niveau 5 étoiles, Rêveur passera sous la selle de Kevin Staut au Haras des Coudrettes en mars 2012.

Cinq ans plus tard, Rêveur est venu sur le territoire de son arrière grand-mère offrir une belle victoire à l'équipe de France, avec un magnifique double sans faute dans la Coupe, suivi d'un autre au barrage. En conférence de presse, Kevin Staut disait d'ailleurs n'avoir jamais fait autant de sans faute en dix ans à La Baule qu'en un jour cette année... 

Emmanuel Jeangirard

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 80 Pascal Forabosco

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr