Salon des étalons à Saint-Lô : l'optimisme est de retour
lundi 20 février 2017

salon des étalons illustr saint lo
salon des étalons illustr saint lo © Paul Dubos

140 des meilleurs étalons mondiaux présents, plus de 5000 visiteurs dont de nombreux étrangers, un nombre record de saillies vendues, signe d'un optimisme retrouvé, le salon des étalons de St Lô n'en finit pas de gravir des sommets.

L'étalonnier bien connu Arnaud Evain, expliquait "réunir et présenter le meilleur étalon mondial en CSO, Diamant de Semilly et le meilleur pour le concours complet Contendro I, et bien d'autres grandes vedettes, cela n'existe nul part ailleurs, c'est vraiment un privilège pour le public ici". Ces deux sires sont d'ailleurs rentrés en piste, ensemble, montés, toujours fringants, malgré leur grand âge, 26 ans pour le premier, 20 pour le second, sous les applaudissements nourris d'un public admiratif.

Le spectacle, la convivialité et l'ambiance de fête fut donc de mise pendant deux jours au pôle hippique, complétés par une très bonne activité commerciale, avec un record du nombre de saillies vendues (chiffre de 240 en 2016, largement battu), dans les nombreux stands déployés tout autour de l'arène de présentation. La disposition encore renouvelée cette année contribuait également à éviter la monotonie.

Ce fut un vrai défilé de mode où chacun rivalise dans la qualité de la présentation et où la maison Neyrat (BLH) fait office d'incontestable leader. Comment ne pas s'extasier devant ces véritables gravures que sont les Cartani, Diarado, Salto de l'Isle, Lauterbach , Casallo Z, Sandreo, Monte Bellini, ou ces extraordinaires sauteurs que sont Orient Express, Catoki, Andiamo de Semilly, Candy de Nantuel (gagnant du masters des 5 ans), Upsilon, Satisfaction, ( liste non exhaustive). Plusieurs étalons de dressage ont aussi déployé leur superbe locomotion, incitant davantage d'éleveurs à s'intéresser à une discipline encore trop sous représentée en France. Quand aux étalons poneys, ils ont montré que leur place était aussi légitime dans ce panégyrique équin. Quoiqu'il en soit, il semble qu'avec 140 sujets présentés sur deux jours, on touche à une limite qui conduit à des horaires tendus en particulier le dimanche matin, et que par ailleurs le petit catalogue habituel avec le détail des origines manquait vraiment.

Satisfecit général

Bref le satisfécit était néanmoins général dimanche soir avec au fil des stands les commentaires suivants: "Regain d'intérêt des éleveurs, et bonnes ventes" pour le Haras de Couvains; "On a vendu beaucoup de Nervoso" Gènes Diffusion; "Très bon salon, bonne date, plus de monde samedi que dimanche" Equitechnic. "Ce salon contribue à notre visibilité" Haras des Bréviaires. "Nous avons signé beaucoup plus de contrats que l'an dernier en particulier grâce à Casallo Z, nous n'avons pas arrêter de faire des aller retours entre les boxes et le stand" Haras de Clarbec; "Beaucoup de visiteurs français et étrangers sur notre stand et bonnes ventes en particulier pour Upsilon" Génétique'Anglo; "Avons très bien travaillé, cependant le nombre de chevaux atteint une limite" BHL; "Bonne activité qui se répartit cette année sur un plus grand nombre d'étalons " GFE et France Etalons.

Incontestablement ce salon des étalons de Saint Lô est devenu un must au plan international.

Voir ici le Tout en Images