Vente des étalons France-Haras: "Tout n'est pas encore joué" selon Philippe Martin

vendredi 23 mai 2014

  • imprimer

Dans un communiqué de presse, France Haras revient sur les raisons qui ont abouti à sa décision de mettre en vente les étalons de France Haras (ex Haras nationaux) et précise les conditions et les dates. Selon Philippe Martin, pourtant, rien n’est joué.

le mans 13-timothée Anciaume/padock du Plessis largeL

Timothée Anciaume et Padock du Plessis

Le 21 mai, France Haras a donc confirmé le choix de l’Agence Arqana pour vendre ses étalons, information que Cavadeos avait révélée le 17 mai (lire ici!). Pour les étalons de sport, la date retenue est celle du lundi 8 septembre, lendemain de la clôture des Jeux Mondiaux de Normandie, à Deauville.

Voici le communiqué de France Haras :

« Le GIP France-Haras a été créé en janvier 2011 sous gouvernance publique / privée pour transférer l’étalonnage public au secteur privé. Son capital initial, principalement constitué des étalons nationaux et du stock de doses congelées, lui a été apporté par l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation.
En 2014, tous les centres de reproduction sont gérés par des acteurs privés. France-Haras exploite sa génétique et diffuse ses services sous contrat avec chacun d’eux.
Un moment envisagée, la reprise d‘une génétique collective par la profession a été rejetée au cours du conseil d’administration du 20 juin 2013. La dernière étape de la libéralisation est la mise en vente des étalons avant la fin de l’année 2014. Cette étape sensible doit s’effectuer dans le respect des intérêts de l’Etat, et en toute transparence afin de permettre à tous les acteurs intéressés de se positionner. Le choix de la vente aux enchères pour les étalons de sport et de courses, décidé par le conseil d’administration de France-Haras du 20 mars dernier, répond à ce double objectif.
Pour les deux meilleurs étalons de Sport sous contrat avec la Fédération Française d’Equitation jusqu’aux Jeux Equestres Mondiaux, France-Haras respectera son engagement moral de ne pas les vendre avant l’échéance sportive. Après consultation, l’agence Arqana a été retenue pour organiser les ventes de la soixantaine d’étalons de courses et de sport propriété ou copropriété de France-Haras. Les dates et lieux de ventes sont insérés dans des événements adaptés à chacun des marchés visés :
Sport : lendemain de la clôture des Jeux Equestres Mondiaux - Deauville – Etablissement Elie de Brignac - lundi 8 septembre.
Arabe de courses et d’endurance : Vente de PS Arabe semaine de l’Arc de Triomphe - hippodrome de St Cloud - Manège Boussac - 2 Octobre.
Trotteurs: Vente mixte d’automne – Hippodrome de Cabourg - 16 et 17 Octobre.
Galop, Pur Sang et Anglo Arabe de courses : vente d’élevage de décembre - Deauville – Etablissement Elie de Brignac - 9 décembre ».

Philippe Martin, président de la Fenecso (Fédération des associations régionales d’éleveurs), qui avait signé, avec les stud-books SF et AA et la SHF, une lettre publique contestant cette décision, a réagi jeudi 22 mai de la façon suivante :
« Contrairement à ce que le communiqué diffusé par France Haras sur les ventes des quelques étalons encore propriété de l’Etat pourrait laisser supposer, la décision de vendre les étalons ou de les confier aux  Associations Nationales de Race,  reste une décision politique que n’a pas encore prise Monsieur Stéphane  Le Foll, Ministre de  l’Agriculture.
Les Associations Nationales de Race, la SHF et la FENECSO qui s’opposent à la dispersion des quelques étalons encore propriété de l’Etat ont été auditionnées le 06 mai par la Commission Elevage du Sénat présidée par  Monsieur Ambroise Dupont; et vont être reçues le 03 juin par la Commission Cheval de l’Assemblée Nationale présidée par Monsieur Jacques Myard.
L’étude financière élaborée par la filière est suffisamment crédible pour que les porteurs de ce projet restent confiants ».
Geneviève de Sainte-Marie, directrice de France Haras, contactée par Cavadeos.com, affirme que « la décision est prise et a été validée et sécurisée avant d’être annoncée. Il n’y aura pas de retour en arrière ».

Emmanuel Jeangirard

  • imprimer

0Commentaires

CLAUDE G | 23/05/2014 23:24
claude girerd : j'avais déjà laissé un commentaire sur la tristesse de ce choix ,et sa parution dans l'Histoire de France . Je rajoute que je partage totalement les commentaires de Michele P : cela devient une honte de la part des décideurs! Regardez vous dans un miroir ,vous ne verrez que ... ce que vous craignez :consciemment ou inconsciemment, mais rien de bien joli !!!!!
MICHELE P | 23/05/2014 08:22
la vente le 8 septembre, pendant la grande semaine!!
on y verra tout!! A croire que certains futurs ex dirigeants ont pris un coup de soleil sur la tête ou qu' ils n' ont plus la lumière à tous les étages!! Avec cette date ,il est facile de comprendre pourquoi en ce moment tout part en sucettes comme dirait certaines personnes!!
J' étais peinée de voir partir les Haras Nationaux, cette fois, je suis outrée de leur comportement.
Michèle P


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr