WBFSH : Saut d’obstacles, le Selle Français en mauvaise posture

vendredi 23 septembre 2016

  • imprimer

La Wbfsh vient de publier son classement provisoire des meilleurs stud-books de chevaux de sport dans les trois disciplines olympiques, à fin août 2016. Ce classement est le dernier à paraître avant le classement définitif de la saison 2016, que l’on connaîtra courant octobre. Le constat est alarmant pour le Selle Français en saut d’obstacles.

Simon Delestre et Chesall largeL

Scoopdyga

Simon Delestre et Chesall, seul couple français engagé à Shangaï

Il nous avait habitués à mieux. Une 4e place au classement provisoire à fin juillet, de bonnes performances aux Jeux pour Quabri, Nino, Sydney ou encore Rahotep…

Ces champions sont-ils les arbres qui cachent la forêt ?  Toujours est-il que le Selle Français dégringole à la 7e place d’un classement annuel encore provisoire. Il lui reste un mois pour relever la tête … Ce sera difficile.

Le Holstein s’impose pour le moment, d’assez peu, avec à sa tête le très performant Chesall Zimequest de Simon Delestre qui se maintient en tête du classement individuel depuis quelques mois, et devrait pouvoir y rester jusqu’à l’échéance. Concernant le Holstein, on notera dans l’équipe des 6 meilleurs retenus pour le classement par stud-book la présence de deux produits de Casall (Caretino), Chesall et Casello (36e individuel), et de Casall lui-même (28e indiv) qui s’affirme à 17 ans comme le reproducteur qui monte alors que ses premiers produits n’ont que 13 ans.

Le stud-book Zangersheide s’inscrit à la 2e place, si près du leader qu’il pourrait bien le mettre en péril. C’est une surprise. Ou peut-être pas ? Attendu depuis plusieurs saisons, ce jeune élevage très spécialisé peinait à trouver une place parmi les livres forts de la discipline, tournant obstinément autour de la 10e place ces dernières années. Il vient de faire un bond en avant grâce notamment à un autre produit de Casall, le Cazallo Z (9e indiv) de l’italien Piergiorgio Bucci. Celui-ci prend le commandement d’un groupe assez compact dont les représentants s’étagent de la 9e à la 34e place du classement individuel, ce qui est aussi un signe de force. Il faudra donc dorénavant compter avec le Z de Zangersheide.

Le BWP est 3e, avec en chef de file, Gazelle (Kashmir vs, 5e indiv), deuxième ou même troisième cheval de l’américain Kent Farrington, qui vient de s’imposer dans le GP CSIW de North Salem (USA), confortant ainsi ce bon classement. Flora de Mariposa (For Pleasure) y prend la 12e place en individuel.

Le KWPN est 4e avec à sa tête le très sollicité Bintang II (Tangelo vd Zuuthoeve) de l’Anglaise Laura Renwick (3e indiv). Le sBs prend la 5e place. Son leader est H et M All In (Kashmir vs), médaillé d’argent aux JO de Rio avec le suédois Peder Fredricson, 4e du classement individuel. La Belgique réalise donc un tir groupé de ses trois stud-books assez impressionnant, ce qui n’est plus le cas de l’Allemagne que l’on a connue plus dominante. Le deuxième stud-book germanique, le Hanovre, prend la 6e position grâce notamment à Fine Lady S (Forsyth), 2e en individuel, médaille de bronze à Rio avec Eric Lamaze.

Enfin, nous voilà en France. La liste qui compose l’équipe française peut surprendre. Nos représentants ont pour nom Qlassic Bois Margot (18e indiv), Prêt à Tout (23e), Quickly de Kreisker (24e), Mic Mac du Tillard (29e), Hermès Ryan (66e), et Nino des Buissonnets (81e). Le positionnement de chevaux tête d’affiche tels que Nino ou Ryan, derrière des chevaux qui, malgré toute leur qualité, sont le deuxième ou le troisième choix de leur cavalier, interpelle.

La préservation des meilleurs en vue des grandes échéances en serait-elle la cause ?

Force est de remarquer que la répétition des performances hors championnat de chevaux « utiles », est le moyen le plus efficace de figurer en bonne position dans ces classements. Pour exemple, Chesall avec Simon Delestre ou encore Gazelle avec Kent Farrington. Une explication. Cependant, si ce mode de classement faisant la part belle aux chevaux qui tournent beaucoup peut être contesté (il l’est d’ailleurs), la WBFSH opère de la même façon depuis des lustres et le SF a connu des positions plus confortables dans le passé.

Dans l’immédiat, on ne peut que constater l’irrésistible ascension de la Belgique. Ce petit pays place ses pions partout, alimentant les meilleures écuries de la planète, notamment américaines, mais aussi allemandes ou françaises, et impose des étalons incontournables tels Kashmir van't Schutterschof ou aussi Thunder vd Zuuthoeve.

Patricia Cagé

Horse Telex
La base de données du cheval
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer

0Commentaires

PHILIPPE P | 24/09/2016 10:49
Heureusement que le SF français s'est enrichi de sang étranger performant
Sans ces apports le SF originel, déjà battu par beaucoup de stud-books plus petits en nombre de naissances se retrouverait derrière le cheval de sport polonais, hongrois... ou anglo-arabe !
Ce malgré le circuit de valorisation sectaire de la SHF "que le monde entier nous envie" mais que personne n'a encore songé à adopter !

Ph. POPPE
SYLVAIN P | 24/09/2016 09:38
On peut noter que la race sf est très bien représentée dans les papiers des meilleurs chevaux européens mais malgré cela, le studbook peine à rester dans durablement dans le top 3 malgré un important nombre de naissances.
Pendant que des studbooks comme le Z visent l'excellence et le haut niveau, le studbook SF cherche surtout à améliorer la facilité d'utilisation et le look, ce qui est tout à fait louable.
Ceci explique peut-être ce classement.
ERIC F | 23/09/2016 15:37
On peut se "rassurer" en constatant que la superbe CAS de LIBERTE de Niels Brynseels (Belg) a du sans SF derrière de même que le GOJA 27 de l'allemande Jane Friederije Meyer (2è du GCT à Vienne) a une souche SF bien normande (Creuilly -14).
MICHELE P | 23/09/2016 15:04
SF plus que jamais veut dire Sans Famille
A force d' avoir donné l' agrément à tous les étalons étrangers et aux juments étrangères ayant des performances, le SF a perdu toute symbolique et son âme et devient un mélange de tous les autres Stud books, d' ailleurs dans les 4 chevaux cités un seul est Sf originel Quand on regarde les origines des 8 premiers 7 ans de la finale de Fontainebleau pas un seul n' a un père SF et il en est de même pour quasi tous les champions de la grande semaine, mis à part la gagnante des 6 ans !
A méditer........!
Michèle P.
Le Touquet



On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr