Young Breeders: un véritable succès !

vendredi 13 mai 2016

  • imprimer

Plus de soixante jeunes, âgés de 16 à 25, ont fait le déplacement dans l'Yonne mercredi dernier pour participer au premier championnat inter-écoles des Young Breeders. Au centre équestre de Chemilly-sur-Serein, les participants se sont affrontés sur leurs connaissances générales en matière d'élevage, sur leur technique de préparation et de présentation d'un cheval, ainsi que sur leur capacité à juger un jeune cheval.

 largeL

Béatrice Fletcher

Young Breeders 2016 largeL

Béatrice Fletcher

Les Young Breeders ont eu l'oeil aiguisé au moment de noter les chevaux

Les jeunes Breeders ont été nombreux à faire le déplacement pour le championnat inter-écoles

previous video next video

Arrivés la veille de la compétition au cœur du vignoble chablisien, les breeders en herbe ont pu se détendre en allant visiter la cave du Château de Chemilly de Yannick Vilain. "La présentation du domaine viticole était cohérente avec la compétition des Young Breeders. Ce n'est pas pour rien que l'on dit "élever" un vin, cela fait appel à un certain savoir-faire et à de la sensibilité...Comme pour les chevaux !" explique Pascal Cadiou, président du stud-book Selle Français. Les participants ont ensuite rejoint les installations du centre équestre de Chemilly sur Serein où ils ont passé la nuit. Brigitte Vilain, directrice et gérante des lieux, a mis ses installations et ses chevaux à disposition du stud-book Selle Français pour l'occasion. "Nous recevons régulièrement des séjours de vacances et des classes vertes. Nous avons donc toutes les installations nécessaires pour héberger des jeunes. Idem pour la restauration, surtout que je fais la cuisine moi-même. Les Young Breeders ont eu l'air d'apprécier, ils ont tous fini leurs assiettes !", dit-elle en souriant.

Les installations équestres semblaient également taillées sur mesure pour l'évènement avec un manège pour l'épreuve de saut en liberté, ainsi qu'un paddock et une grande carrière pour la présentation en main. Pascal Cadiou note également que pour une fois, un événement d'élevage ne se déroulait pas en Normandie, permettant ainsi à certaines structures de faire le déplacement. En tout, 9 établissements scolaires, venus de toute la France, ont participé au championnat. Pour la préparation, chaque structure a pu compter sur une journée de formation dispensée par des membres du Selle Français. Chacun s'est ensuite organisé comme il le souhaitait.  Pour Pascal Cadiou, le projet Young Breeders est un support pédagogique très intéressant pour les professeurs. Mais c'est surtout l'attestation  d'une formation de qualité à mettre sur leurs CV. "Participer à ce projet leur fait une belle carte de visite, mais surtout ils repartent avec un gage de savoir-faire pour leur futurs employeurs.", poursuit le président du stud-book.

 

Un niveau élevé

La compétition a débuté mercredi matin à 9h, avec le redouté QCM en anglais, composé de 20 questions testant la culture générale des participants, directement suivi d'une épreuve de toilettage. La matinée s'est terminée par l'épreuve de saut en liberté pendant laquelle les participants étaient jugés sur leur capacité à...juger! 3 chevaux ont évolué devant eux selon un dispositif identique aux épreuves de saut en liberté d'élevage. Les Young Breeders les ont observés avec attention avant de les noter. Le but? Etre le plus proche possible des notes des juges officiels. Enfin la présentation en main, épreuve reine du championnat, s'est déroulée tout l'après-midi dans la grande carrière.

Les organisateurs avaient prévu un défilé des mascottes de chaque école avant la remise des prix, qui s'est finalement transformé en un Madison géant auquel tous les jeunes ont participé au milieu de la carrière. Un souvenir qu'ils ne sont pas prêts d'oublier!  Sans surprise, Julien Schalk, qui a déjà participé à plusieurs compétitions de Young Breeders,  monte sur la première marche du podium en individuel. Il devance Eloise Mason, également habituée à ce type de concours, et Chloé Gougis, qui empoche la médaille de bronze pour la MFR de Fonteveille-Chatellerault. Les représentants de cette dernière n'ont pas chômé puisqu'ils remportent le championnat par équipes, devançant l'établissement Formations Equines Rochefort Océan, et la MFR de Bournezeau. Au terme de la reprise des prix, organisateurs et participants ont unanimement tenu à remercier Caroline Legrand, qui a géré la logistique et l'organisation de cette journée d'une main de maître.

 

Le président du Selle Français, Pascal Cadiou, envisage l'idée de se rapprocher d'autres stud-books pour dynamiser et démocratiser encore ce concours. Le reste de l'équipe a également noté la qualité des participants qui se sont présentés. Quelques noms sont d'ores et déjà sortis du lot pour intégrer l'équipe qui participera aux Championnats du monde au Canada à l'été 2017. Pour autant, rien n'est encore joué ! Grâce au succès de cette journée, il y a fort à parier que la prochaine édition rassemblera encore plus de monde, et que de jeunes talents pourront encore être repérés avant la composition officielle de l'équipe...

Myriam Rousselle

  • imprimer



On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr