Yves Berlioz, naisseur d’Opgun Louvo : « Diversité des origines et proximité du sang : c’est ma raison d’être d’éleveur »

lundi 01 septembre 2014

  • imprimer

Rencontre avec Berlioz, naisseur d’Opgun Louvo, Selle Français double médaille d’or en concours complet sous la selle de l’Allemande Sandra Auffarth.

Yves Berlioz et Elisabeth largeL

Yves et Elisabeth Berlioz

Installé au Mollay-Littry, dans le Calvados, Yves Berlioz est à la tête avec sa femme Elisabeth et leurs enfants d’un élevage d’une quinzaine de poulinières et du poney club des Louveaux. Ancien cavalier, issu de la région lyonnaise, l’homme a longtemps roulé sa bosse et effectué de nombreux métiers. L’élevage est aujourd’hui pour lui une véritable passion. Expérimenté, consciencieux, réfléchi, pétri de convictions, il mérite pleinement le bonheur que lui et sa famille reçoivent aujourd’hui.

Où étiez-vous lors de la victoire d’Opgun Louvo ?

Pendant le cross et pour le saut d’obstacles, nous avons vécu toute l’aventure sur place, au Pin puis à Caen. C’était tellement beau ! On a toujours une petite appréhension, mais lors de l’épreuve de CSO, dès qu’il a sauté les deux ou trois premiers obstacles, on a su qu’il serait sans faute, il était magnifique. Je n’ai presque pas honte de dire - parce que c’est comme ça, on n’y peut rien -  que je souhaitais que William Fox-Pitt (dernier concurrent à pouvoir encore le battre, ndla) fasse une faute. Et pourtant j’ai une très grande admiration pour ce cavalier !

Vous avez vécu le rêve qui motive tout éleveur : avoir un cheval champion du monde. Quelles sont les sensations, réalise-t-on tout de suite ?

Ah oui, j’ai réalisé tout de suite, je vous le garantis ! Le premier coup de téléphone est venu d’un ami, alors là on pleure, l’émotion vous submerge, ça fait chaud au cœur… Puis on se ressaisit, puis on croise un autre ami…

Et pour votre élevage, ça vous inspire quoi ?

Faire d’autres champions ! Ce n’est pas parce qu’on en a un qu’on se repose sur ses lauriers ! Faire naître un très bon cheval ça ne va pas arriver tous les ans, j’en suis conscient évidemment, mais ça redonne de l’envie.

Avez-vous des contacts avec Sandra Auffarth, la cavalière d’Opgun Louvo ?

Je l’avais vue quand Opgun avait sept ans, au Mondial du Lion d’Angers. Hier, on s’est juste touché la main, à la remise des prix, car elle était très prise. Mais son père et sa mère m’ont emmené aux écuries avec toute leur équipe et une cavalière de notre club qui est allemande et faisait l’interprète, ils nous ont offert le Champagne, et nous ont dit qu’ils allaient venir à la maison cet hiver. Ils ont été très sympas.

Comment expliquez-vous la qualité d’Opgun ?

Il y a toujours une part, plus de 50 %, de hasard non maîtrisable, dans un croisement. Mais, d’’abord la mère d’Opgun était une bonne jument, avec un œil qu’on voit rarement, une vraie bonne jument avec de l’os, de l’étendue, un trot exceptionnel ; et elle avait une très bonne origine : son père J’T’Adore a fait les Jeux en CSO, il avait beaucoup de force, et sa mère était une Anglo-arabe par Pancho II, formidable, avec ensuite une Pur-sang par Montigny, une super origine pour moi qui recherche toujours le sang. Quand au père d’Opgun, Shogoun II, il était par le Pur-sang Night And Day, avec une mère par l’Anglo Garitchou puis une grand-mère par le Selle Français Almé. Diversité des origines et proximité du sang : c’est ma raison d’être d’éleveur. Et là on est en plein dedans !

L’avenir ?

L’avenir c’est peut-être mon poulain mâle de quatre mois : comme j’en avais gardé des paillettes, il est par Shogoun, avec une demi-sœur d’Opgun par Quick Star. Il est magnifique et ressemble beaucoup à Opgun…

Propos recueillis par Emmanuel Jeangirard

  • imprimer

0Commentaires

CAROLINE B | 01/09/2014 17:22
on a de bons chevaux en FRANCE pour faire du complet..la preuve avec le champion du monde et le cinquième :QALAO DES MERS !!!
 | 01/09/2014 12:36
simplement MAGNIFIQUE !


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr