« La crise du cheval de sport est grave », François Lévy décide de créer le S.E.C

jeudi 10 janvier 2013

  • imprimer

« Il est urgent d’agir ! La situation de la filière « Cheval de Sport » est intenable ». Le 23 octobre 2012 François Lévy interpellait au plus haut sommet de l’Etat puis le 22 décembre il créait le Syndicat professionnel des Eleveurs et Cavaliers de chevaux et poneys de sport 

François Levy largeL

F. Clot

François Levy

« Favoriser le commerce, réduire les charges pour améliorer la rentabilité des exploitations et lutter plus efficacement contre l’invasion de chevaux étrangers ». C’est en substance la teneur du courrier que François Lévy adressait le 23 octobre à Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture. Trois jours plus tôt au Lion d’Angers (samedi 20 octobre 2012), il avait fait circuler une pétition (à lire ici).
Au-delà des pics adressés simultanément sur le sujet à Yves Chauvin, Président de la Société Mère du Cheval de Sport (la SHF) et à Bernard Le Courtois, Président du stud-book Selle Français, l’éleveur et patron bien connu du Haras de Vulsain (21) entend passer à la vitesse supérieure pour faire bouger les lignes. Le 22 décembre dernier il déposait officiellement en sa mairie de Semur-en-Auxois les statuts du « Syndicat professionnel des Eleveurs et Cavaliers de chevaux et poneys de sport », S.E.C dont Gaëtan Groene est le Secrétaire Général sur un statut de bénévole. De quoi s’agit-il ? « C’était une hérésie, la filière « Cheval de Sport » représente plus de foyers fiscaux qu’Arcelormittal…et aucun syndicat professionnel pour défendre ses intérêts, pas de visibilité, pas de stratégie…uniquement un vide sidéral. La filière du Cheval de sport n’est pas structurée à hauteur du poids économique qu’elle représente. Or, pour peser dans le débat, être écouté et reçu par les pouvoirs publics, il était impératif de créer cette entité syndicale professionnelle qui nous permettra de sensibiliser les autorités au plus haut niveau de l’Etat. Loin de nous de l’idée d’interférer avec les actions des associations existantes. Nous allons dans un premier temps privilégier les thèmes de la fiscalité, la TVA, les coûts exorbitants de la mise en exploitation d’un cheval de sport, les dotations… ». Le SEC s’emploiera à faire remonter des régions les problématiques communes à tous les professionnels, entrepreneurs ou salariés travaillant à titre principal dans la filière sport à qui s’adresse sa démarche. « La situation sera analysée et le SEC formulera des propositions » conclut François Lévy. Contact au 03.80.97.37.30 ou contact@vulsain.com

Eric Fournier

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr