Les nouvelles orientations stratégiques de la SHF

lundi 11 février 2013 - Aquitaine

  • imprimer

Lors du CSIW de Bordeaux, la SHF a organisé ses « Rencontres Internationales » le samedi matin.

rencontres shf largeL

Anne Fougère

Rencontres SHF 2013 à Bordeaux

C’est sous la forme d’une table ronde qui réunissait Yves Chauvin (président de la SHF), Danièle Mars (vice-présidente), Philippe Lemaistre président de la commission commercialisation), et Marc Damians (Président d’honneur) que la SHF a présenté ses nouvelles orientations stratégiques pour les années à venir.

Force est de constater que le travail initié par l’ancien président Marc Damians (homme de conviction), permet à Yves Chauvin (homme d’action) de porter la SHF vers un bel avenir. C’est avec beaucoup de lucidité et d’honnêteté que les différents orateurs ont su rappeler l’évolution du contexte dans lequel l’élevage français se trouve. :
-  Des règles européennes contraignantes portant sur la TVA, le livret d’identification et le respect du droit à la concurrence.
-  Un environnement national franco-français peu lisible pour les décideurs nationaux comme pour les acteurs économiques étrangers : des structures éclatées, trop nombreuses et peu adaptées à un environnement devenu plus concurrentiel
Le président a cherché à convaincre l’auditoire du rôle incontournable de la SHF : véritable société mère devant rassembler les acteurs de la filière et servir d’interlocuteur unique vis-à-vis des institutions. Ce concept se veut être à l’image des sociétés mères des courses. 
La SHF devra faire évoluer l’organisation de ses circuits de valorisation dès 2013 afin que disparaisse toute référence à la notion de territoire national de naissance, au titre de la non-discrimination entre pays européens. Il y aura donc, tant au niveau des CIR que de la finale nationale des épreuves différenciées regroupant d’un côté les stud-books français, et de l’autre, des épreuves réservées aux autres races.
La SHF s’est aussi fixée pour trois ans la réalisation de trois projets structurants.
 Priorité à la commercialisation avec l’organisation de présentation-vente de poulains sur 3 à 4 sites bien choisis sur le territoire. La 1er opération a lieu en ce début de semaine lors du CSI du Mans où plus de 300 chevaux sont inscrits à la vente. Le site internet de chevaux à vendre du circuit SHF de 0 à 7 ans, des campagnes de promotion France – export dans trois pays étrangers pour commencer, la présence de la SHF sur des événements ciblés par discipline, compléteront cet axe.
- Consolidation du programme d’élevage : la SHF coordonnera, arbitra et soutiendra les programmes d’élevages des Associations Nationales de Races en cohérence avec les évolutions du marché. Les rassemblements seront utilisés comme des lieux de promotion et de caractérisation.
- Pérennisation des financements : la diminution continue des fonds d’encouragement de l’état et l’incertitude quand au devenir du Fonds Eperon génèrent une grande fragilité financière pour la SHF. Aussi cette dernière cherche donc un financement plus stable à travers diverses pistes comme une subvention affectée permettant d’assurer son fonctionnement sur le long terme.
Le Président Chauvin se lancera dans un tour de France de 5 à 6 réunions pour rencontrer les éleveurs, les cavaliers et les partenaires, afin de présenter son programme d’action qui a pour objectif d’unir les acteurs de la filière autour de ce projet mobilisateur.

Anne Fougère

  • imprimer

0Commentaires

ROLAND L | 16/02/2013 18:59
L'acces au circuit FFE est payant et incontournable, mais il n'ouvre droit qu'au circuit fédéral.Pourquoi le circuit SHF, réservé aux jeunes chevaux de de 4 à 6 ans devrait-il etre gratuit? sous prétexte d'avoir une licence fédérale! Le circuit SHF a sa propre raison d'etre, de formation et préparation des jeunes chevaux, avec des parcours adaptés, ses juges, ses règles et son financement.
Cela ne saurait etre gratuit!!! A défaut d'en accepter le principe, le circuit fédéral vous reste ouvert; libre à vous d'adapter vos engagements à votre jeune cheval pour réaliser sa formation, mais vous ne serez jamais classé sans pouvoir le comparer à sa génération.Qui peut aujourd'hui mettre en place un tel circuit sur toute la France Gratuitement? les mécontants? Chiche!
50 € pour bénéficier d'un tel circuit, avec un regroupement régional et une finale nationale, avec une prime possible à chaque sortie; vous trouvez cela cher et anormal? Soyez réaliste! Etes -vous pret à participer bénévolement à ce circuit pouraider à en maitriser le cout?
Le 1ER AVANTAGE DU TRAVAIL EXECUTE (par d'autres) EST D'ETRE DEJA CRITICABLE!!!
POLLUX le 16/02/2013
PHILIPPE P | 12/02/2013 11:16
Importations de chevaux étrangers en France en 2011, d'après les statistiques 2012 de l'IFCE ( annuaire écus ) :

- 820 chevaux de race ibérique, soit une augmentation de 21% par rapport à 2010
- plus de 2000 chevaux de sport de race KWPN, BWP, SBS, Hanovrien, Z, Oldenbourg, Holsteiner ; soit plus du quart de la production de SF en 2011 !

Nos produits ne se vendent pas parce qu'ils coûtent trop cher à produire , trop cher à valoriser et parce qu'ils ne correspondent pas aux attentes des clients.
Un mauvais cheval de sport n'est même plus à ce jour un cheval de loisir !

Les plus belles organisations de vente ne serviront à rien tant que les objectifs de production, les coûts de production , les coûts et les conditions de valorisation ne seront pas maîtrisés.

Ph. POPPE
PASCAL V | 11/02/2013 21:38
Marc Damians homme de convictions arrivait effectivement à accueillir au sein de la SHF des sociétaires volontaires et qui bénéficiaient, moyennant 40 €, de menus avantages (tarifs privilégiés lors des engagements, places réservées,…)
Yves Chauvin, homme d'actions, passe la cotisation à 50 €, la rend obligatoire pour participer à un concours et supprime du même coup les petits avantages existant. Est-ce pour réinstaurer la prime au naisseur ? en rajouter une couche après les nouvelles contraintes européenne sur la TVA ? La pérennisation de la structure SHF sur le dos des pauvres payeurs que nous sommes tous …?
un projet mobilisateur dites vous : on ne demande qu'à y croire mais combien nous faudra t-il encore payer pour voir ?
JEAN LOUIS L | 11/02/2013 16:44
cavaliers ...proprietaires egale acteurs payeurs .....non ?



On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr