Règlementation SHF : les évolutions 2018

mercredi 04 avril 2018

  • imprimer

Les épreuves jeunes chevaux ont repris depuis quelques semaines. L’occasion de se pencher sur les nouveautés réglementaires 2018 mises en place par la Société Hippique Française.

shf illustr largeL

www.scoopdyga.photo

Du côté du règlement en saut d’obstacles pour les épreuves jeunes chevaux, pas de virage majeur à signaler en 2018 par rapport à l’an passé. Un petit changement concerne les quotas d’épreuves autorisées avant chacune des finales (entre le 1er janvier de l’année en cours et la veille des épreuves) : désormais les épreuves du circuit Formation d’hiver sont prises en compte dans ce quota, ce qui n’était pas le cas auparavant. Les épreuves de présentation et d’entrainement restent en dehors de ce décompte. Le nombre lui-même de parcours autorisés avant le CIR et avant les finales reste inchangé : en cycles classiques 4 ans, 14 tours maximum (dont max 8 parcours de Qualification) avant le CIR et 16 tours maximum avant la finale ; pour les 5 ans cycles classiques : 25 tours Formation et Qualification (mais maxi de 16 tours de Qualification) avant le CIR et 27 tours Formation et Qualification   (mais maxi de 18 tours de Qualification) avant la finale. Pour les 6 ans cycles classiques, un maximum de 32 tours avant le CIR est autorisé (mais maxi de 20 tours de Qualification) et 34 avant la finale (mais maxi de 22 tours de Qualification).

Concernant les finales des chevaux devenus SF ou AA en cours de saison, que ce soit pour les chevaux de 4, 5 ou 6 ans, la SHF a mis en place un « Statut dérogatoire pour les chevaux inscrits à titre initial ou à titre rétroactif aux Stud-book Selle Français ou Anglo-Arabe en cours de saison et ayant participé à des épreuves du Cycle Classique ASB "(autres stud-books, ndlr). Les gains acquis dans ces épreuves ASB seront convertis en gains fictifs SF/AA en se basant sur le montant de la prime distribuée dans l’épreuve SF/AA correspondante du même concours.

Côté matériel : « les anneaux de paturon sont autorisés s’ils sont correctement ajustés et si le poids total des protections sur le membre du cheval n’excède pas 500g, tandis que les bonnets de trotteur sont autorisés à la détente et interdits sur la piste de compétition ». Pas de changement pour les formats de guêtres et protège-boulets autorisés.

Règlement des épreuves d’élevage en saut d’obstacles :

https://www.shf.eu/userfiles/valorisation/cso_chevaux/2018/reglement/2018_cso.pdf et celui de la finale nationale : https://www.shf.eu/userfiles/valorisation/cso_chevaux/2018/reglement/2018_finale_nationale_cso.pdf

 

En dressage, plusieurs nouveautés ont été apportées par la SHF, dans la continuité des actions entreprises par France Dressage pour le développement et la valorisation de l’élevage du cheval et du poney de Dressage en France. Ainsi, un programme de détection, de formation et de valorisation des meilleurs sujets est mis en place pour permettre une meilleure préparation vers le haut niveau, et une meilleure reconnaissance de l’élevage français dans cette discipline. Dans cette perspective, le circuit 2018 proposera  4 niveaux d’épreuves : les concours régionaux, label, interrégionaux et la finale nationale.

En concours régional, les primes en Circuit classique sont les suivantes : 30  € pour les 4 ans, 35 € pour les 5 ans, 45 € pour les 6 ans. En circuit libre : 25 € pour les CL1, 30 € pour les CL2, 35 € pour les CL3

Le nombre de  concours Labellisés passe à 23. Sur ces concours, dont le jury est nommé par la SHF,  le circuit classique est valorisé :  la 1ère prime est dotée du double de la dotation des concours régionaux.

La SHF a aussi créé cette année un circuit de concours interrégionaux (CIR) avec pour objectif de préparer les couples aux grosses échéances (Finale des championnats du Monde des jeunes chevaux et Finale nationale) : ils auront lieu à Jardy du 1er au 3 juin, à Rosières aux Salines du 7 au 10 juin (également support pour les sélections au Championnat du Monde d’Ermelo), à La Baule du 15 au 17 juin et à Pompadour du 20 au 22 juillet. Coté dotations pour le circuit Classique, la 1ère prime est du triple de la dotation des concours régionaux soit 90€ pour les 4 ans, 105€ pour les 5 ans et 135€ pour les 6 ans, avec une sur-dotation pour les primes Espoirs.

Pour la finale Nationale de Saumur, un nouveau système de qualification est mis en place. En cycle classique, la qualification à la finale est basée sur un seuil de gains acquis en cycle classique sur la saison, tout en respectant le nombre de 4 participations minimum  : pour les  4 ans il est de 150 € , 175 € pour les 5 ans  et 225€ pour les 6 ans . Pour être qualifié en cycle Libre, il faut 2 premières primes dont au moins une en Cycle Libre.

Cette année, la participation aux concours Label et Interrégionaux n’est pas obligatoire pour la qualification à la Finale Nationale.

Le partenariat avec France Dressage est par ailleurs renforcé : afin de détecter au plus tôt les meilleurs chevaux et poneys de 3 ans, dans le cadre du partenariat mis en place avec France Dressage, ceux qui seront Elites à la Finale nationale France Dressage 2018  se verront attribuer des facilités pour se qualifier l’année suivante sur la Finale nationale des 4 ans et pourront être sélectionnés pour participer à un  programme de formation Elite Jeunes Chevaux.

Règlement des épreuves d’élevage en dressage :

https://www.shf.eu/userfiles/valorisation/dressage_chevaux/2018/2018_dressage.pdf

 

En concours complet, plusieurs nouveautés sont aussi à noter, notamment dans le mode de  jugement des chevaux de 4 ans (Cycle libre et Formation 1). De nouveaux critères seront pris en compte dans la notation lors de la phase sur carrière. Chaque juge attribuera onze notes sur 20 pour le pas,  le trot, le galop,  l’attitude,  l’impulsion,  la soumission,  l’équilibre naturel ; et sur les obstacles, ils jugeront de  l’équilibre, de  la réactivité, du style à l’obstacle et du comportement.

Pour la partie saut d’obstacle, les organisateurs devront désormais se référer aux parcours types disponible sur www.shf.eu pour la construction des pistes du test de saut d’obstacles, afin d’homogénéiser les parcours de saut d’obstacles au niveau national et d’assurer une formation de qualité sur ce test, adaptée à la progression du jeune cheval de concours complet.  

Pour les 4 ans, l’échelonnement des départs sur le cross a été passé à 9 mn en mars 2018.

Règlement des épreuves d’élevage en concours complet :

https://www.shf.eu/userfiles/valorisation/complet_chevaux/2018/2018_complet_v2.pdf

 

En endurance, le règlement vient de connaître une nouvelle mise à jour en date du 28 mars dernier,  et notamment l’interdiction « des martingales fixes et rênes allemandes en épreuves SHF » qui se sont ajoutées aux différentes modifications apportées en date du 1er janvier.

La SHF a mis en place un plan d’action pour soutenir et développer la politique de formation, valorisation et sélection des jeunes chevaux en endurance. Ce plan porte à la fois sur de nouvelles modalités de classement et de primes des chevaux pour toutes les courses d’endurance régionales et interrégionales de jeunes chevaux de 5 ans et 6 ans, et un soutien financier renforcé des organisateurs de la part de la SHF.

Des classements seront mis en place pour toutes les courses d’endurance régionales et interrégionales de jeunes chevaux de 5 ans et 6 ans (les chevaux de 4 ans ne sont pas concernés par cette mesure) : le contrôle final de la fréquence cardiaque devra être effectué à 64p/mn dans les 15 minutes après le passage de la ligne d’arrivée. La performance de chaque concurrent sera exprimée en points et calculée selon la formule suivante : ((Vitesse x 2) – Vitesse mini de l’épreuve) x 100/Fréquence cardiaque finale.

Le concurrent le mieux classé sera celui qui obtiendra le plus de points. D’un point de vue des dotations, les 50 % premiers classés seront primés.

Règlement des épreuves d’élevage en endurance au 28/03 : https://www.shf.eu/userfiles/valorisation/endurance/2018/2018_endurance_v2.pdf

 

Le règlement général a peu évolué puisque seule une tolérance a été ajoutée pour ce qui est de la vaccination des chevaux au contrôle. « Pour les cas d’absence de vaccination, le contrôle doit être porté sur le livret de l’équidé par l’officiel de compétition. L’équidé est autorisé à concourir, l’équidé est déclaré en défaut de vaccination. L’équidé sera contrôlé lors de la prochaine compétition à laquelle il participera. En cas de nouveau défaut de vaccination constaté dans les 12 mois, l’équidé n’est pas autorisé à prendre le départ et ne peut plus être engagé. L’interdiction est levée dès justification auprès de la S.H.F. d’une vaccination conforme au protocole de primo vaccination ».

Du côté des poneys, il est à noter que « Toute modification de la taille enregistrée auprès de la SHF nécessite la fourniture d’un certificat de toisage réalisé par un vétérinaire » et doit désormais se faire sous contrôle d’un huissier de justice.

Règlement général des épreuves d’élevage :

https://www.shf.eu/userfiles/valorisation/general/2018/2018_general.pdf

Aurélie Covini

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr