Auvers : le CIR des 4 ans pour Ekano DKS
mercredi 27 juin 2018

Alexis Gourdin et EKANO DKS
A l'aise sur les barres, le gris de 4 ans a maîtrisé son sujet à Auvers, sous la selle d'Alexis Gourdin. © Eric Fournier

Le cavalier du Haras de Couvains se distingue avec Ekano DKS (Kannan, Kwpn et Ekana DKS, Bwp par Cumano, Holst) noté 16.30 à la NEP. Alexis Gourdin double la mise avec Erlinka Semilly fille du Bwp Utrillo Vd Heffinck et Mazurka de Semilly par Eyken des Fontenis (2ème, 16.20 de NEP). Le podium est complété par le mâle Eclat du Cerisier (Kannan, Kwpn et Diva du Cerisier par Loyalty du Cerisier, OES), 16.10 de NEP qui était présenté par Stéphane Dufour.

Propriété de Richard Levallois à l'Elevage de Semilly, le gagnant s'était déjà fait remarquer lors du concours étalons de 3 ans en octobre 2017 à Saint-Lô, où il avait fait preuve d'une certaine aisance sur les barres, un bon coup de pattes allié à des allures intéressantes. Il était 9ème du concours étalons en octobre, avec une moyenne de 16.7 et jugé "Très Prometteur" par le stud-book tricolore. Ekano DKS confirme sur un double sans faute à Auvers. Selon son cavalier "l'étalon a fort bien pris le travail dés le début de saison avec un bon comportement".

Bien que le papier de ce Selle Français soit majoritairement imprégné de sang européen conformément à la tendance actuelle, Ekano DKS, est néanmoins né dans le terroir mayennais à Fromentières (53), selon SIRE chez Monsieur Dejan Krunic. C'est sans doute un cheval à suivre dans la perspective de Fontainebleau, d'autant que son cavalier semble "sur un nuage" avec des résultats jusqu'à 135.

Alexis reste dans la lumière avec Erlinka Semilly, jolie grise suffisamment distinguée au modèle pour un format d'ensemble avantageux qui rappelle qu'Utrillo signe plutôt de jolis chevaux tout comme Eyken des Fontenis. Elle est née à Couvains et peut se revendiquer d'un père dont on parle de plus en plus, à juste titre semble t'il (trois double sans faute au C.I.R), et d'une mère qui produit jusqu'à l'ISO 127, d'ou Vodka Semilly (Clinton, Holst). Encore une toute première chance pour le jeune cavalier du Nord, qui a déjà mis en évidence des jeunes chevaux de l'Elevage de Coquerie.

La production d'Utrillo

Rappelons qu'en 2017 Delstar Mail, fils d'Utrillo Vd Heffinck, Bwp, avait remporté le C.I.R d'Auvers avant de s'imposer à Fontainebleau. Cette année Erlinka Semilly (2ème) se distingue comme la meilleure jument du C.I.R et il se trouve que la seconde meilleure jument au classement (7ème) est aussi une Utrillo du nom de Etrilla Wow (mère Rubloff, ps).

Stéphane Dufour a présenté le bel alezan brûlé, Eclat du Cerisier (3ème) né en Suisse. Son modèle est sérieux. Si Kannan, Kwpn n'a pas la réputation de produire des chevaux précoces, il les fait cependant compétitifs puisqu'on retrouve cinq de ses produits dans les 21 premiers (double sans faute) de ce championnat interrégional : Ekano DKS, Eclat du Cerisier, Eskimo Platière (mère Quick Star), Elios du Marais (mère par Lamm de Fétan), Erlita de Galeste (mère Rosire).

Exodus et Eros de Carville suivent

100% Selle Français, c'est certain pour les suivants, Exodus (Taxi Driver et Palma Christi par Papillon Rouge)-4ème- monté par Samuel Lepagneul pour son compte et celui du Haras de La Gisloterie de Patrice Bourreau (14). Petit cheval malin et sûr de lui, Exodus avait postulé pour l'approbation à 3 ans sans être retenu, contrairement au bai brun Eros de Carville (Nippon d'Elle et Patience du Theil par First de Launay) qui confirme une jolie plastique, du style et un papier très teinté de sang sous la selle de Franck Costil qui le place 5ème.

La participation au C.I.R

On comptait cette année un total de 176 engagés SF/AA (90 juments, 86 mâles et hongres), contre 205 chevaux en 2017 (97 juments, 105 mâles et hongres). Pour les chevaux normands, la saison SHF vivra un autre temps fort à l'occasion des 30 ans du Normandy Horse Show début août à Saint-Lô.