Borealde Brion dans la lumière du C.I.R
jeudi 11 août 2016

Alexis Deroubaix et Borealde Brion
Alexis Deroubaix et Borealde Brion © Eric Fournier

Alexis Deroubaix, cavalier des écuries Chenu dans le Calvados depuis bientôt un an, gagne le Championnat C.I.R des 5 ans à Saint-Lô avec Boreal de Brion (Nervoso et Rosee de Brion par Orlando, Bwp) après une année de formation ponctuée par 17 sans faute sur 18 avant la finale de Fontainebleau à la fin du mois.

Borealde Brion est né à l'EARL du Brion à Dragey-Ronthon. Il provient d'une souche maternelle Selle Français cultivée par Raymond Gauquelin (Braffais - 50). Cheval de bonne taille montrant de l'énergie, son propriétaire André Chenu, le décrit comme "un cheval sérieux, encore inexpérimenté mais de bonne volonté. On va voir!". La production de Nervoso promet. Il est suivi au classement par Baboun des Flagues (Ugano Sitte, sBs x Helios de la Cour II), né chez Frédéric Lavoine à Guéron dans le Calvados. Baboun (1.65m), souple, est monté par Guillaume Blin-Lebreton  qui précise "Baboun a été vendu à Fences, exporté en Algérie pour le Président de la Fédération, revenu début 2016 et a pris le travail assez tardivement, seulement fautif à Dinard la semaine dernière". L'élevage des Flagues s'est récemment fait connaître avec Dumpy des Flagues sur lequel Pénélope Leprévost fonde beaucoup d'espoirs. Ballerine Tame (Old Chape Tame x Hélios de la Cour II) met de nouveau en valeur la production d'Hélios en tant que père de mère mais aussi et surtout celle d'Old Chape Tame qui montre de bonnes choses sur les barres. Stéphane Dufour montait Biscotte d'Eole (Old Chape Tame) qui fait preuve de puissance.

Depuis mardi on a vu beaucoup de bons chevaux Selle Français sur la carrière Uriel du Pôle Hippique de Saint-Lô et globalement un lot de qualité, tant juments que mâles ou hongres, d'où ressortent quelques individualités intéressantes tels que le mâle Baikal de Talma (Catoki, holst x Quaprice, holst) avec Axelle Lagoubie, Katcha, selle luxembourgeois (Diamant de Semilly x Air Jordan, Old) associé à Stéphane Rage. Ils seront assurément à suivre de près.

Premier parcours bien dessiné par Jean-Paul Lepetit avec 70,5% de sans faute (71% pour les juments et 70% pour les mâles - prime de 74,74 €) et un deuxième tour, un double et un triple, qui ont permis d'observer des chevaux bien gymnastiqués qui rebondissaient bien. Le deuxième tour est rémunéré 105,66 €.