CIR de Rosières-aux-Salines : Vincy du Gué dans les 4 ans, Union Européenne dans les 5 ans

samedi 20 juillet 2013 - Rosières-aux-Salines (54)

  • imprimer

Le concours Interrégional de Rosières-aux-Salines bat son plein jusqu’à dimanche soir, 21 juillet. Le Poôle Hippique de Lorraine, sans cesse amélioré ces dernières années, accueille cet événement pour lequel 1550 chevaux sont engagés. Au programme de ce CIR : un concours pour les chevaux des3ans, les finales régionales pour les épreuves de cycles classiques 4, 5, 6 et7 ans, les finales des épreuves de cycles libres, mais aussi des épreuves nationales amateur et Pro.

CIR Rosieres13-Vincy du Gué, champion du CIR des 4 ans largeL

Aurélie Spinnewyn-Covini

CIR Rosieres13-La présentation à la NEP. largeL

Aurélie Spinnewyn-Covini

Vincy du Gué, champion du CIR des 4 ans

La présentation à la NEP... mais uniquement pour les chevaux selle français et anglo-arabe.

previous video next video

Comme depuis plusieurs années, les festivités sont complétées par l’organisation, ce samedi 20 juillet, d’une vente d’une vingtaine de chevaux de sport lors d'un repas de gala qui se déroule dans le nouveau manège du pôle hippique.

Le CIR a sacré ses premiers champions ce vendredi avec les épreuves des 4 et 5 ans.

La catégorie des 4 ans a vu la victoire du bel étalon Vincy du Gué (Adelfos x Quaprice du bois Margot) sous la selle de Laetitia Mailly. Ce mâle bai déjà vainqueur du concours étalon des trois ans à Rosières l’an passé a donné de belles émotions à son naisseur en réalisant à Rosières son 11ème parcours sans faute de la saison : «Je suis vraiment très heureux de ce résultat de champion du CIR. En ne réalisant que des sans fautes, Vincy confirme ce qu’il a montré à trois ans. C’est aussi encourageant pour sa carrière d’étalon qui a débuté cette année avec une quarantaine de juments saillies », expliquait Lilian Richard, le naisseur du cheval dont il est toujours copropriétaire. Avec une excellente note NEP de 17,25, Vincy du Gué s'impose devant un autre mâle, Vienzo delorme (Toulon x Idéal de la Loge) né chez Mme Thiriet et qui était monté par Guillaume Roland Billecart. La troisième place revient Vaulvo des Fontaines (Kannan x Thurin), associé à Thecie Locoge.
Dans les 4 ans, la meilleure note NEP : 17,5 revient à l’étalon de l’élevage des Blés, Von Chacco Ixe qui a montré toutes ses qualités de sauteuravec Benoit Aubry, mais malheureusement crédité d’une faute le premier jour.

Dans la catégorie des 5 ans, le titre de championne du CIR est pour Union Européenne, une fille de Luccianno et Huran de Marlemeont par Quand Viens Tu née à l’EARL Lefevre dans les Ardennes. Montée par Romain Duperret, cette jument baie  était la plus « riche » en gains en arrivant au CIR. Son double sans faute lui a permis de remporter le titre devant Ulhan du Temple, un produit du croisement Kannan x Quidam de Revel que montait Yannick Martin. Le podium des 5 ans est complété par Ursula de Courna (Kashmir van’t Schuttershof x Olisco)et Jean-Nicolas Pedotti.

Si ce concours interrégional réunit nombre de cavaliers venus de Lorraine, Champagne-Ardennes, Alsace, Franche-Comté, il séduit aussi des cavaliers qui ont fait le déplacement de plus loin, et notamment de la région Rhônes-Alpes, comme Yannick Martin, Olivier Perreau, ou encore Julien Gonin. Ce dernier a emmené 15 chevaux pour participer aux différentes épreuves et vient pour la première fois au CIR de Rosières : «C’est vraiment un beau concours avec ce grand parc et ces arbres. Cette année je ne pouvais pas participer au CIR de Cluny en raison des concours internationaux auquel je dois participer comme le CSI de Megève ou le CSIO de Bratislava. D’autres cavaliers seront aussi à Dinard à cette date, c’est pour cela que nous sommes ici. Parmi mes jeunes chevaux, j’ai aussi des produits qui sont nés en Lorraine comme ceux de l’élevage du Lavoir de M. Porté, c’est aussi pour eux l’occasion de venir les voir plus facilement », explique Julien Gonin qui profite d’une des nombreuses carrières du site pour détendre ses jeunes chevaux. Pour lui, pas d’engagés dans les 4 ans : «  La saison des 4 ans coûte très cher et les parcours sont parfois assez délicats, cela demande un niveau important de travail pour des jeunes chevaux qui sont parfois encore en croissance ou qui n’ont pas encore la maturité pour aborder ce type de parcours. Et à cet âge à, les retombées commerciales d’un tel investissement sont très faibles. Je suis donc venu avec trois 7 ans, trois chevaux pour le national et des jeunes de 5 et 6 ans qui participent aux épreuves formation ou qualification selon leur niveau. Sur ces catégories d’âge les difficultés et les côtes des parcours sont sensiblement les mêmes depuis quelques années, par contre les primes qui avaient un peu augmentées il y a 2-3 ans sont de nouveau à la baisse et ça rend toujours plus cher la participation à ces compétitions, c’est dommage », notait aussi le cavalier Rhône-Alpin qui participe au circuit cycles classiques chaque saison.

Aurélie Spinnewyn-Covini

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr