Cycles libres, les premières finales
samedi 25 août 2018

Quentin Nolin
Quentin Nolin, vainqueur des Cycles Libres 4 ans et son équipe © Béatrice Fletcher

En ce deuxième jour des cycles libres à Fontainebleau, si les chevaux de 5 et 6 ans couraient leur seconde qualificative, les 4 et 5 ans présents pour la 1ère année disputaient leurs finales respectives.

Chez les quatre ans comme pour leurs aînés, seuls les chevaux classés dans le premier tiers suite à l’épreuve qualificative d’hier étaient appelés à disputer la finale sur le terrain d’honneur, les autres s’affrontaient lors de la petite finale sur le Petit Parquet.  

La victoire chez les plus jeunes revient à Easy Jump d’Ormange, une SF fille de Very Good de la Bonne (x Elliot du Gué) sous la selle de Quentin Nolin, 16 ans, originaire de Lorraine et basé au centre équestre de Metz Peltre où il s’entraîne avec Mathieu Schmitt. Depuis l’année dernière le jeune cavalier a décidé de mettre un terme à sa scolarité et envisage de continuer à se perfectionner en attendant d’avoir l’âge requis de 18 ans pour passer son diplôme d’entraîneur. 

Le poney (PFS) entier Eye Catcher de l’Ourcq s’adjuge la 2ème place ex aequo avec un score final de 1.500 points, aux commandes de Audrey Poezevara, 27 ans, basée à Reims où elle gère une boucherie charcuterie. « J’ai acheté ce poney lorsqu’il avait six mois, je l’ai formé, il a été vice- champion des 2 ans au Sologn Pony et champion des mâles de 3 ans en 2017. Il saillit, je le travaille seule, je prends parfois des cours particuliers. J’ai aussi une pouliche de Qabar des Monceaux. »

Espoir de l’Igue (Taquin de l’Extase SF) partage seconde place de ce championnat pour le plus grand plaisir de son cavalier propriétaire Philippe Barcas, chef d’entreprise dans l’agro-alimentaire basé près de Carpentras dans le Vaucluse. « Je l’ai acheté voilà un an, on a fini de le débourrer et on a fait le circuit des cycles libres, je le travaille avec Barthélémy Saliba. »  

Chez les cinq ans courant pour la première année, 32 candidats au titre étaient au départ. Suite à quelques mésaventures parmi les leaders, le classement se voit légèrement bouleversé, mais la tête du championnat reste acquise à Nicolas Moorgat, en selle sur Dubai de la Noé (Kannan x Hurlevent) qui boucle son championnat avec un score total de 1.50 point. Compagnon de Margaux Bost, le jeune homme partage son temps entre le Haras des Brulys et l’élevage de ses parents en Normandie près de Forges les Eaux avec une cinquantaine de chevaux. « Quand les chevaux sont prêts, on les ramène à Barbizon pour les valoriser et les commercialiser. J’ai fait acheter Dubai de la Noé à l’écurie Bost voilà six mois, il n’avait rien fait l’an dernier, nous avons décidé de le démarrer dans ce circuit qui est très bien fait. Il est hyper respectueux, il a fait une seule barre dans la saison, c’est un super cheval de concours. »

En secone position, le poney Français de Selle Diabolo de la Chaise, (Udaipur Nordmann), aux commandes du jeune Quentin Nolin, décidément en forme. Mathieu Schmitt, coach du cavalier et propriétaire de la monture, affichait sa satisfaction. « Il a monté Diabolo toute la saison, nous l’avons acheté voilà un an et débourré cet hiver, il est très vert mais très doué et monté par un cavalier qui a du feeling. »

Trois chevaux se partagent la 3ème place. Dalestra d’Eglefin piloté par Julien Alvarez, 20 ans, basé près de Lisieux, qui suite à un contrat de professionnalisation, envisage de s’installer pour monter des chevaux dans la région. « Dalestra appartient à Alexandre et Eliane Patey, je l’ai montée toute la saison. » Darling du Gandy, aux commandes de Christophe Audebert, remonte quant à lui de 7 places. Le cavalier le précise, il débourre les chevaux pour l’élevage d’Argeville près de Lisieux, les monte afin de les préparer pour les propriétaires. « Darling est courageux et respectueux, il était un peu timide au départ. C’est pourquoi nous l’avons engagé dans ce circuit du cycle libre. » Egalement 3ème, Daltaelle de Grée aux rênes de Christophe Bonnin, installé près de Challans en Vendée avec une quarantaine de chevaux et poneys. « Daltaelle est un croisement de poney et d’une jument SF, ce résultat est une surprise. Je l’ai achetée à 3 ans, elle était pleine mais je l’ignorais. Elle a redémarré cette année. »   

Demain, les 5 et 6 ans 2ème année ainsi que les 6 ans 3ème année disputeront leurs finales respectives sur le terrain d'honneur, tandis que les petites finales seront réparties entre la Carrière des Princes et le Petit Parquet.

Résultats complets ICI