Grande Semaine de Fontainebleau : les héros des 6 ans

mardi 06 septembre 2016

  • imprimer

Passée l’émotion de la belle victoire en couple de Sébastien Tencé et Alexa Hinard Dufour (voir article du 4 septembre), l’Eperon vous propose de revenir plus en détails sur les héros de la finale des 6 ans qui s’est tenue dimanche sur le Grand Parquet.

GS 16 Ascot des Ifs et Sébastien Tencé largeL

Eric Knoll / Images'Inn

GS 16 Anthemis de fresne et Alexa Hinard Dufour largeL

Eric Knoll / Images'Inn

Ascot des Ifs et Sébastien Tencé

Anthemis de fresne et Alexa Hinard Dufour

previous video next video

Les chevaux de 6 ans du millésime 2016 classés Elite dans le championnat des SF et AA sont :

Juments :

1. Anthemis du Fresne (Messire Ardent x Fortress de Moens). Cette jument qui n'a pas participé à la finale à 4 ans était déjà finaliste à 5 ans. Normande de souche, elle est née chez Michel Mesnil, et avait été vendue lors des ventes Nash à 3 ans à Chantal Blanc. « Je la monte depuis qu’elle a 4 ans. Elle est un peu atypique mais très courageuse et volontaire » commentait Alexa Hinard Dufour après sa victoire. « Elle a compris que le but était de ne pas toucher les barres et je ne suis pas surprise qu’elle puisse se trouver à cette place aujourd’hui ». Deuxième avant la finale, elle remporte le championnat avec une finale parfaite quand sa concurrente directe, Ambre de Launay, écopait d’une faute dans la dernière manche. La mère d’Anthemis, Miss du Fresne a déjà plusieurs produits bien indicés parmi lesquels Paradis du Fresne (ISO 149/15).

2. Astings du Busson (Quality Bois Margot x Quatoubet du Rouet) termine 2e associée à David Astorg Ely. Une belle conclusion à leur aventure commune puisque la jument a été vendue le jour même. « On a tapé dans la main pour conclure l’affaire entre les deux manches de la finale ! Je suis content pour les propriétaires qui me font confiance et qui l’avait achetée dans une perspective de valorisation et de revente. Cette deuxième place me fait très plaisir pour eux et pour la jument qui le mérite. Elle manque encore un peu de dressage et de relâchement, mais elle est sensible et respectueuse », confiait David Astorg Ely. Sa mère Leslie du Rouet issue de la souche de Badine (à l’origine de Baloubet du Rouet) a déjà produits deux autres juments qui étaient finalistes à 6 ans : Vika du Busson (ISO 140/15) et Urane du Busson (ISO 147/14) nées chez Yannick Heulot en Loire Atlantique.

3. Ambre de Launay (Lauterbach, old x Robin II Z), montée par Eric Lelièvre. Ambre de Launay née chez Pascal Cosse dans la Manche a montré beaucoup de qualité tout au long de ces trois journées de compétition et une régularité impressionnante, à l'image de sa saison de concours. « Je monte Ambre depuis qu'elle a 4 ans, et en trois saisons de cycles classiques elle a dû en tout et pour tout faire tomber trois barres, c'est vraiment une jument très appliquée  », soulignait son cavalier, Eric Lelièvre. Elle appartient à Monsieur Darbary.

4. Aicha de Coquerie (Corofino, holst x Quidam de Revel) était montée par Damien de Chambord qui la pilote depuis quelques mois seulement. Cette plaisante grise était déjà à la finale des 5 ans l’an passé où elle n’avait fait que des sans faute, terminant Très bon et 23ème de sa génération. Sa mère Dirka de Coquerie a aussi donné Ivresse de Coquerie (ISO 135).

5. Azaria Dinero (Mylord Carthago x Drakkar des Hutins) avec Sébastien Tencé qui garde exactement la même place dans le classement qu'à 5 ans. Efficace et avec de bons moyens, Azaria Dinero a confirmé la qualité qu’elle montrait l’an passé à 5 ans où elle était déjà Elite. Sa mère, Noire de Tame, fut aussi montée par Sébastien Tencé et, comme sa fille, finaliste à quatre, cinq et six ans, avec un ISO de 141. Elle est issue de la souche de Ma Pomme, propre-sœur de Pomone B, à l’origine, entre autres, des étalons Fair Play III, Fuego et Veneur du Prélet, et du champion olympique Nino des Buissonnets.

Les mâles

1. Ascot des Ifs (Quick Star et Sissi des Ifs par Ohio Van de Padenborre) est le grand vainqueur de ce championnat mâles et hongres. Déjà vainqueur du CIR de Saint-Lô cette saison, vice-champion à 5 ans, l'efficace étalon fils de Quick Star a confirmé un début de carrière exemplaire ! Cet étalon approuvé a fait sa deuxième saison de monte et rencontré un bon succès à l'élevage avec une cinquantaine de juments servies. Avec Sébastien Tencé, il réalise une finale parfaite et garde le leadership acquis au fil des différentes étapes, et ce pour le plus grand plaisir de son éleveuse et propriétaire, Madame Claude Pinteaux. « Ascot a commencé sa saison tardivement car il a fait la monte en frais. Le premier concours a peut-être été un peu délicat, mais après il était lancé. Ascot est le cheval de concours par excellence et il a déjà du métier en ayant participé à plusieurs finales. Ce manque de compétition n’a pas été un problème », expliquait Sébastien Tencé pendant la remise des prix. Sur le bord de piste, l’émotion était palpable chez Madame Pinteaux : « Ce succès m’apporte beaucoup de joie et je peux vous dire que mon cœur bat très fort. Le succès sportif va pour moi de pair avec l’élevage. Je suis très heureuse qu’il soit reconnu et qu’il apporte du plaisir aux éleveurs. Quand on a un cheval agréé, il faut donner la possibilité aux éleveurs de l’utiliser », notait l’élégante propriétaire qui avait refusé des propositions d’achat l’an passé mais confiait aussi vouloir réfléchir plus calmement à l’engouement commercial provoqué par le cheval, qui n’est pas sans faire penser à Big Star, son demi-frère (même père) champion olympique.

2. Andain du Thalie (Calvaro x Quick Star) monté par Alexis Borrin est né chez Nathalie Dereppe (59). Andain du Thalie était très attendu lors de cette grande semaine puisqu’il était champion des 5 ans l'an passé après avoir été finaliste à 4 ans : «  Je ne pouvais pas faire mieux  ! Le cheval a été parfait tout au long du championnat et seule la note de modèle a fait la différence entre nous  », notait le cavalier avec une petite pointe de déception. Andain est le premier produit de sa mère, Polestar Mail, qui a bien tourné à 4, 5 et 6 ans obtenant un ISO de 137. C'est aussi le premier produit qu'a fait naître son éleveuse, Nathalie Dereppe, installée à Croix dans le Nord. Andain est issu de la même lignée maternelle que celle qui a donné Alligator Fontaine et I love You.

3. Amant du Château (Diamant du Château x Calvaro) complète ce podium avec François-Xavier Boudant. Amant provient de la très répandue lignée du Château d’où Itot, Amande… Sa mère Quokine du Château est une sœur utérine d’Itôt et de Sultan du Château. Finaliste a 4 ans, il était peu sorti l’an passé. Il réalise une finale parfaite après avoir déjà très bien sauté le premier jour.

4. Arlo de Blondel (Dollar dela Pierre x Kassidi) avec Frédéric Létan. Finaliste à 4 et 5 ans, cet alezan est né chez le regretté Michel Ruel. Il est le premier produit de Surprise de Blondel (ISO 137) qui a été brillamment finaliste elle aussi à 4, 5 et 6 ans. C’est une sœur utérine de Snaike de Blondel et Santiago de Blondel, tous deux indicés 163 l’an passé. Avec ce label Elite, Arlo confirme une saison superbe puisqu’il a été classé à chacun de ses parcours.

5. Aldo du Plessis (Orient Express x Palestro II) avec Alexis Deroubaix. Aldo du Plessis est issu d’une fille de l’exceptionnelle Bourrée (Cf numéro en cours de l’Eperon). Avec beaucoup d’application, Aldo du Plessis, pur produit de la famille Chenu, a été de tous les rendez-vous jeunes chevaux : 14/14 à 4 ans, il termine Elite et 8ème du Championnat des 4 ans, labélisé «Elite », et est également finaliste à 5 ans l’an passé avec 16 parcours sans faute sur 21. Il s’est aussi fait remarquer lors du Master des Etalons de Saint Lô en terminant 3ème.

Mention spéciale au très joli cheval pie Apache Sunshine (Visage van de Olmenhoeve), beau et styliste à souhait. Il est né et appartient à  M. Prado Lacoste et termine 6ème du championnat avec Jesus Garmendia. On peut aussi saluer la très belle performance d'Artengo (Gin Tonic Star) associé à Mathieu Canin qui réalise une finale parfaite remontant de la 18ème à la 7ème place  ! Chapeau.

 

Le format de l’épreuve cette année (en résumé) :

Les deux 2 qualificatives du jeudi et du vendredi (additionnée des points de bonification) ont permis de sélectionner les 25 meilleurs chez les mâles et hongres SF et AA mais aussi sur les juments. Tous ceux qui se sont qualifiés pour la finale étaient assurés d’obtenir au minimum le label Très bon. Une note de modèle attribuée par les juges a permis de départager les ex-aequo, notamment chez les mâles. La finale de dimanche s’est courue en deux étapes, seuls les 15 meilleurs (assurés cette fois d’être Elite ou Excellent) ont pu repartir dans la seconde manche. Le cumul de tous ces parcours, des bonifications obtenues au CIR et de la note de modèle a permis de connaître le nom des vainqueurs et des 5 premiers qui obtiennent le label Elite. Le barrage au chrono était supprimé cette année, signifiant la mort du fameux « Grand Critérium des 6 ans » qui récompensait parfois un cheval qui n’était pas dans les Elites.

A noter que dans l’ensemble, le public a pu suivre des parcours bien construits et formateurs pour les chevaux.

 

Du côté des « autres stud-books »

Pas facile de suivre les subtilités du classement de la compétition des chevaux des autres stud-books que SF et AA… On a quand même retenu que chez les juments, une seule parvient à obtenir le « Label SHF », promis aux chevaux triple sans faute sur les trois premiers parcours. Il s'agit d’une jument grise Aurore de la Rose (OC, par Felton du Mont x Narcos II) qui réalise, avec Max Thirouin, des parcours fluides et de bon augure pour l'avenir. Aurore de la Rose est issue d’une souche Pur Sang. Elle est la seule de cette catégorie des autres stud-books à boucler tous ses tours sans faute, et avec la manière.

Du côté des mâles, un seul mâle obtient le label SHF. Il s'agit de Chanel One (Catoki x Cantus), un étalon holsteiner, bien appliqué, qui était associé à Guillaume Roland Billecart. Chanel One qui est approuvé au stud-book Z appartient à SARL Evalia.

Eras St Hermelle (Vargas Ste Hermelle x Andiamo), auteur d'un beau double sans faute en finale (mais 4 points dans un parcours précédent) et le plus riche par les gains de cette catégorie avec Nicolas Delmotte. Il a aussi été récompensé. Ce bel étalon SBS alezan et approuvé au SF s’est montré très à l’aise sur ses tours, avec du style et de la force.

Photos par Images-inn.fr

Aurélie Covini

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr