Grande Semaine : les meilleurs 5 ans
lundi 04 septembre 2017

Carlita de Gaia
Sous la selle de Thomas Leveque, Carlita de Gaia remporte les 5 ans femelles. © Les Garennes

Parmi les 160 juments SF et AA du premier jour (Qualif 1) 48 ont bouclé un double sans faute pour accéder à la Finale sur le Grand Parquet dimanche. Le titre revient à Carlita de Gaia. 35 mâles ou hongres sont double sans faute et finalistes. Catchar Mail domine aisément sa catégorie. Que retiendra-t-on des 5 ans 2017 outre les 10 traditionnels "Elite", les 20 "Excellent" et 30 "Très Bon"?

Lors de cette semaine du 28 août au 3 septembre, la Société hippique française (SHF) aura dû jongler avec la météo. Les 5 ans en ont fait les frais, expatriés pour certains d'entre eux sur un (modeste) terrain déserté (carrière du Puits Cormier) mais éclairés dimanche matin par un soleil rasant lors de la victoire normande d'Aymeric de Ponnat associé au mâle Hoover (Clinton x Carthago) chez les Autres Stud-Book (ASB). Le gris décroche le label SHF mais ne sera pas présenté à l'agrément Selle Français, son cavalier estimant qu'il avait "peu de chances d'être agréé. Il persiste un certain protectionnisme du stud-book SF qui n'a pas encore complètement intégré que l'élevage était devenu européen. Ca évoluera sans doute". Hoover fait partie de la quinzaine de sauteurs (jeunes et plus âgés) que l'Ecurie de Montchevreuil de Cécile Bourgeois confie aux bons soins du haut-normand.

Perspective

Côté SF et AA, la génération des C s’est montrée de qualité "assez normale" a-t-on entendu mais ses résultats doivent évidemment être remis en perspective si l'on considère à la fois l'importance de l'effet environnement (expertise du cavalier, état du terrain...), des cotes encore modestes à 5 ans (1.15m et 1.20m au maximum), le rapport nombre de naissances/nombre de finalistes et de primés Elite, Excellent, Très Bon, le tout associé à de multiples facteurs périphériques qui font dire aux professionnels que "c'est un instant T, rien d'autre, l'élevage et la compétition s'inscrivent dans un enchaînement de cycles mais déjà quelques indicateurs peuvent renseigner " comme la présence de pères tels que Mylord Carthago, L'Arc de Triomphe, Cacao Courcelle, Diamant de Semilly, Conrad qui avaient des représentants parmi les meilleurs.

Plus ou moins connus

A noter la montée en puissance d'affixes nouveaux ou relativement récents comme "de Champloue" de l'avocat Jean-Marie Charlot à Cohons (52), naisseur de Carrera de Champloue (Balou du Rouet) 2ème avec Eric Lelièvre, l'affixe "du Vignoble" logiquement situé près de Reims à Cernay les Reims (51) d'où Carven du Vignoble (Couleur Rubin, Old)/Thibault Bridoux (3ème),  "de la Violle" (encore l'Est !) représenté par Cerise de la Violle (Tinka's Boy, Kwpn), 5ème et Elite avec Eric Lelièvre toujours. Et des confirmations d'affixes (souvent normands car la Normandie fit un festival pour clore  la Grande Semaine) comme "d'Elle" (Candy d'Elle par Conrad Holst-9ème), "du Plessis" (Carmen du Plessis/Alexis Deroubaix -10ème et Excellent, "Charbonière" comme Chipie et Cybelle (tous deux "Très Bon") issus de mères Papillon Rouge qui travaillent pour le compte de Daniel Dairou beau-père de Jérôme Coulombier (Elevage Vesquerie). Ceux-là ne doivent pas faire oublier des éleveurs moins connus à l'instar des Perez (14) d'où Cat Woman (Vagabond de la Pomme x Socrate de Chivre), 7ème, Jean-Claude Heurtaux (50) qui fit Cylène Blinière (Chef Rouge, Holst x Elf III), 8ème grâce à Baptiste Ybert par ailleurs malheureux avec Calla d'Ariel, une Qlassic Boimargot intéressante.

Cette semaine fut aussi placée sous le signe "Ste Hermelle" grâce notamment à Cervoise Ste Hermelle (Vargas de Ste Hermelle x Phélius Ste Hermelle) "Elite" avec Clément Migacz. Raymond Lefebvre était venu en force avec près de 17 chevaux "Ste Hermelle".

Les gagnants du Championnat des 5 ans

La gagnante Carlita de Gaia (Levistan, Han et Désirée du Val par Quidam de Revel)/Thomas Levêque qui n'était pas à Fontainebleau à 4 ans restera t'elle dans les mémoires? Sa carrière débute. Sa façon de faire peut s'améliorer. En revanche son papier très Selle Français côté maternel est intéressant. Il rappelle Ovnie de Revel (Jalisco B et Etoile Rouge par Nankin x Ultimate, ps) née pour le Prince Amaury de Broglie (14) également naisseur de Quidam de Revel.

Descendance intéressante aussi du côté de l'élevage Brullemail (61) de B. Le Courtois et sa favorite Katchina Mail (Calvaro) qu'on ne présente plus (ISO 178/08). Elle fait des transferts et a 13 produits dont les indices à l'obstacle de ceux qui sont en âge de concourir oscillent entre ISO 108/07 pour Orange Mail (Fergar Mail) et ISO 145/12 pour Sheena Mail (Iowa, Kwpn). On reverra probablement son fils approuvé Catchar Mail (Diamant de Semilly) avec François-Xavier Boudant pour les 6 ans et on jugera si sa technique (geste parfois perfectible) s'est améliorée. Il a la puissance pour aligner les sans faute, son cavalier est un des meilleurs formateurs français et il collabore régulièrement avec Brullemail. F.X. place très justement le solide étalon dont le pedigree plaît même s'il n'incarne pas vraiment la modernité. Son carnet de bal se remplira t'il à la faveur d'un titre de Champion de France des 5 ans ? Sa carrière ne fait que commencer, son CV prend une vraie consistance et on peut compter sur son naisseur pour surfer sur les titres de Champion de France des frères Delstar et Catchar Mail. Ils sont différents à bien des égards (notamment dans la souplesse et la technique) mais ont en commun une mère qui contribue à la notoriété d'un vrai savoir-faire normand.