Grande semaine 5 ans : de moins en moins d'étalons

mardi 06 septembre 2016 - Île-de-France

  • imprimer

Fontainebleau a livré son verdict sur 4 générations de jeunes chevaux qui ont concouru dans de bonnes conditions avec toutefois une température élevée qui a pu intervenir sur l'état de fraicheur de certains. Comme l'an dernier on a constaté une certaine baisse de présence du public en particulier dans la semaine.

gs 16 Boréal de Brion largeL

Paul Dubos

GS 16 Bibici largeL

Paul Dubos

Boréal de Brion

Bibici

previous video next video

Cette baisse est illustrée aussi par la diminution nette du nombre d'exposants. Le maintien voire la progression du nombre d'engagés est obtenu grâce à une diminution des barres de qualification afin de soutenir le budget d'une grande semaine qui n'échappe pas à la rigueur financière . Et ce sont une nouvelle fois les éleveurs (et propriétaires) qui sont mis à contribution.

Le nombre de partants (343) était nettement supérieur à l'an dernier en cinq ans où on en comptait 270 en liaison avec la baisse de la barre de qualification (910 € contre 930 l'an dernier) Dans la même temps le nombre de qualifiés pour la finale du dimanche est passé de 100 à 70 (depuis 2013),non compensé par la création de petites finales qui n'attire que très peu de monde à cause d'un engagement supplémentaire (41 et 48 € en 6 ans) face à des dotations faibles. Enfin le nombre de chevaux primés au championnat (Elite, Excellent et Très bon) a été lui aussi réduit. Au final ces éléments montrent que le rapport primes / coûts pour les éleveurs continue de se dégrader.

Dans cette génération des cinq ans on observe le nombre le plus faible d'entiers depuis plusieurs années soit 38 SF et 1 anglo-arabe plus 11 étrangers, la croissance s'est donc faite sur les juments (+31) et les hongres(+ 30). Il semblerait en effet que davantage de mâles soient castrés en liaison avec les complications de leur exploitation qui rebute nombre de cavaliers. Par ailleurs cette génération ne nous est pas apparue d'un niveau exceptionnel en particulier du coté du sexe masculin .

Au plan des enseignements génétiques, on constate une augmentation permanente de la dispersion du nombre de pères. Ainsi les 84 qualifiés à la finale du dimanche, incluant les chevaux "étrangers" sont issus de 62 étalons différents. Diamant de Semilly reste le poids lourd avec 10 qualifiés et 5 sans faute, devant Mylord Carthago, 3 qualifiés et 1 sans faute. Suivent avec 2 qualifiés, Chacco Blue, Norman Pré Noir, Ugano Sitte, Quaprice Bois Margot, Untouchable M, Kannan, Taillefer de Ste Hermelle, Diarado, Orlando, Notrestar de la Nutria et Putch des Isles. A noter que dans ce lot très international, ces 2 derniers, réalisent un score remarquable puisqu'il n'ont que 4 produits de 5 ans soit un taux de réussite de 50%.

Nous avons déjà évoqué la défaillance des juments les mieux classées lors de la finale puisque Bibici, la gagnante n'était que 10° au provisoire. Cette fille de la célèbre Uéleme, moins imposante que sa mère mais grise comme son père Norman Pré Noir, montre de bons moyens, s'articulant bien sur les barres. Chic jument, 4° des quatre ans, achetée en début d'année par Christian Paillot, elle est, selon son jeune cavalier Edgar Paillousse (25 ans),"très respectueuse et volontaire, voulant toujours bien faire."

A l'inverse du coté des mâles et hongres, les favoris n'ont pas déçu à l'image du beau Boréal de Brion qui confirme sa pôle position avant la finale. Ce fils de la valeur montante Nervoso et d'une fille du bel Orlando, s'affirme au fil du temps sous la selle du flegmatique Alexis Deroubaix qui le trouve "efficace et respectueux, avec de la bonne volonté". Vendu pour un prix modique (5500€ ) à NASH à 3 ans, il n'a cessé de progresser au point d'attirer l'attention de l'habile André Chenu qui l'a acquis en avril dernier. Il était le gagnant du CIR de Saint Lô en août.

La dernière observation qui concerne d'ailleurs toutes les générations, c'est le nombre croissant de cavalières dans ce cycle classique. On sait déjà que le sport équestre se féminise de plus en plus mais c'était surtout sensible en épreuves amateurs, hors ici il s'agit en majorité de cavalières professionnelles qui en font leur métier et cela c'est une nouveauté.

Paul Dubos

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr