L’Allemagne domine le dressage au Mondial du Lion
vendredi 21 octobre 2016

Kai-Steffen Meier et Painter's Maxim
Kai-Steffen Meier et Painter's Maxim © Solène Bailly

Soleil radieux, tribunes pleines et reprises de qualité … Tous les ingrédients étaient réunis au Lion d’Angers pour cette journée de dressage. Les 109 chevaux au départ ont tous terminé leur premier test, et l’Allemagne pointe en tête chez les 6 et les 7 ans.

Mari et femme gardent le leadership dans les 6 ans

L’Allemand Kai Steffen et son épouse, la Belge Lara de Liedekerke-Meier n’ont pas été renversés de leur trône, et restent respectivement aux deux premières places après le test de dressage. Personne aujourd’hui n’a réussi à les déloger, même si trois cavaliers s’en sont approchés ce matin. La Britannique Izzy Taylor d’abord, avec le KWPN Jockey Club Fleurelle (par Vivaldi), troisièmes avec 43,4. Suivent ensuite l’Australien Christopher Burton sur Fire Fly (KWPN, par Zavall VDL) à 44,2 pts et le Suisse Felix Vogg sur Mathurin V/D Vogelzan à 45,3 pts. Un seul français s’élançait ce matin et pas des moindres, puisqu’il s’agissait du champion de France des six ans (sâcré il y a un mois à Pompadour), Aktion de Belheme aux commandes de Jean-Lou Bigot. Avec 50,2 pts, le champion d’Europe 1993 signe la meilleure performance française et se place 11ème, à dix points de la tête.

Ingrid Klimke enchante le rectangle

C’est l’un des couples les plus élégants du jour. Après une détente toute en décontraction, Weisse Duene, jument grise Holsteiner (par Clarimo) a séduit les juges. Deux d’entre eux la placent d’ailleurs en tête, avec des notes allant jusqu’à 77%, ce qui lui permet de finir avec 36,9 pts, soit plus de deux points d’avance sur une autre star de la discipline, Pippa Funnell. Sur Billy Walk On (AES, par Billy Mexico), issu de l’élevage maison, la Britannique finit avec 39 points. Les deux grandes dames du complet sont loin devant puisque l’Autrichienne Charlotte Dobretsberger, leader hier, est troisième avec 45 pts sur Vally K.

Maxime Livio est quant à lui le meilleur Français avec ses deux chevaux. S’il est 8ème avec son partenaire du premier jour, Vegas des Boursons (SF, par Allegreto), il a fait mieux avec Vroum d’Auzay (SF, par Nouma d’Auzay) puisqu’il se positionne 5ème à l’issue du dressage, avec 45,7 pts. Deux autres tricolores ne sont pas loin car Thomas Carlile (Vassily de Lassos, AA par Jaguar Mail) et Astier Nicolas (Vinci de la Vigne, SF par Esterel des Bois) se partagent la dixième place avec 47,3 pts.

« Ce ne sera pas un concours de dressage »

La formule est de Karim Laghouag, avec qui nous avons marché le cross pour le « Tout en Images ». Le champion olympique l’assure, « il y a un vrai parcours cette année ». Pour Ingrid Klimke, « c’est toujours un plaisir de venir ici, j’adore cet endroit, mais c’est LE test pour nos jeunes chevaux, avant d’arriver dans le vrai monde. » Pierre Michelet a dessiné  des parcours longs de 4620 mètres pour les 6 ans et de 5050 mètres pour les ans, des parcours sublimes avec des obstacles de Jacques Bouguier et de Christian Aschard. Un régal pour les yeux des spectateurs qui sont attendus très nombreux demain.

Si vous ne pouvez pas venir, les cross sont en direct sur le site du concours, www.mondialdulion.com et sur leperon.fr, avec notamment les commentaires de Karim Laghouag pour les 6 ans.

Résultats ici