Lanaken : Chilli pimente la finale des 5 ans
dimanche 24 septembre 2017

Chilli et Pippa Goddard Lanaken 2017
Chilli et Pippa Goddard © J-Image

La difficile finale du championnat du monde des jeunes chevaux de saut d’obstacles est remportée par un couple plein de fraicheur : la très concours Chilli, jument DSP allemande montée par la jeune anglaise Pippa Goddard.

De grosses cotes (1,35 m pour les verticaux), un temps très serré, trois combinaisons compliquées (droit sur bidet en 6, triple oxer-droit-droit en 9, double oxer-droit en 11) qui ont provoqué beaucoup de fautes… Il fallait, pour bien figurer dans cette finale du championnat du monde des jeunes chevaux de saut d’obstacles de 5 ans, des chevaux rapides, très dressés et/ou très réactifs et souples. Et des cavaliers de talent ! Angélique Rüsen en fait parti sans aucun doute : 228 chevaux de 5 ans étaient au départ de la première des deux qualificatives, seuls 47 étaient au départ de la finale dimanche 24 septembre, et elle en avait trois parmi ces 47, dont 2 au barrage, qui terminent 3e et 4e ! Cette jeune femme allemande de vingt-huit ans travaille pour l’écurie de Christian Ahlmann, à qui appartiennent le très très plaisant Brunetti (west par Balous Bellini x Arpeggio), 4e, et Calvino (holst par Castelan II x Literat 12), 3e. Ce dernier, entier ne faisant pas la monte, répondait aux exigences : super technique devant, gros coup de garrot, très bondissant. Angélique Rüsen avait également qualifié pour la finale Zandor Alpha Z, clone de l’étalon Zandor appartenant au Haras de Zangersheide, petit cheval sans trop de force et de locomotion qui n’a pas montré en tout cas la même envergure que les deux précédents et fait 13 points avant le barrage.

Calvino est battu au barrage d’une seconde pile par le très intéressant Quiwitino WZ, autre holsteiner (par Quiwi Dream (fils de Quidam de Revel) x Caretino 2), beau cheval avec de l’amplitude et de beaux moyens. Il aurait fait la monte deux années mais n’est consacré aujourd’hui qu’à la compétition, dixit Felix Hassmann (frère de Toni), son cavalier qui venait ici essentiellement pour ce Quiwitino qu’il voit comme un cheval d’avenir. Quoi qu’il en soit sa souche maternelle ne semble pas très riche.

La championne est une plaisante jument grise affiliée au DSP (regroupement des « petits » stud-books du sud et de l’ouest de l’Allemagne). Bourrée de sang, dotée d’une super frappe et d’un beau coup de garrot, cette Chilli est pétillante, très rapide et habituée aux barrages, que les 5 ans affrontent déjà en saison en Angleterre, pays de sa jeune cavalière de jeunes chevaux Pippa Goddard, âgée de 24 ans. Chilli est une fille de Colestus (west par Cornet Obolensky) et une fille de Colorit (dsp par Coriano) issue d’une souche de la Saxe sans références particulières.

Trois Selle Français avaient été retenus pour la finale, tous trois issus des sélections étrangères, mais ils n’ont pas fait d’étincelles. Le plus plaisant fut Créole des Baleines (Ugobak des Baleines x Quaprice Boimargot), 4 points avant la barrage sous la selle de la Luxembourgeoise Charlotte Bettendorf.

Les stud-books Z, Kwpn et Holsteiner étaient les plus représentés, de loin, mais les origines paternelles des concurrents étaient assez diverses. Zirocco Blue (sf ex Quamikase des Forêts), Companiero (holst par Colman), Casall, Numero Uno et Plot Blue avaient toutefois deux descendants chacun.

Les résultats ICI