Lanaken : Quimono de la Roque, meilleur SF
lundi 27 septembre 2010

Quimono de la Roque, meilleur SF à Lanaken 2010
Quimono de la Roque, meilleur SF à Lanaken 2010 © Ph. Jennifer Decamp

Ayant à faire face à l’habituelle sur- représentation numérique des chevaux belges et hollandais, les Selle Français repartent de Lanaken avec une victoire dans le Grand Prix des étalons d’âge et une médaille de bronze dans les 6 ans.

Proximité géographique, jeu des wild-cards, dynamisme commercial… : comme chaque année, les chevaux hollandais du KWPN, allemands du Holstein, belges du BWP et majoritairement belgo-hollandais du stud-book Z ont occupé le terrain en représentant à eux-seuls 57 % des partants de ces championnats du monde des jeunes chevaux de 5, 6 et 7 ans. Leurs parts respectives sont de 20,2 % (soit 1 sur 5 !) pour le KWPN, 12,9 % pour le BWP comme pour le Holstein, et 10,8 pour le stud-book Z, créé par l’organisateur de ces championnats et hôte de ces épreuves, Leon Melchior et son Haras de Zangersheide. Le stud-book Selle Français vient ensuite, avec 7,5 % des partants.

5 ans : Always There était là

Difficile donc de se frayer une place, d’autant que ces épreuves se courent sur des parcours plus techniques et sinueux, jouant sur la course au chronomètre et la soumission, ce qui n’est pas le point fort des jeunes chevaux français tels qu’ils sont formés.

Podium des 5 ans Lanaken 2010 mediumL

En 5 ans, seuls deux SF étaient qualifiés pour la finale de ce dimanche 26 septembre : Rebel de Boilly (Calvaro) / Kristof Cleeren et Rivage de Poilley (Orlando) / Philippe Lazare ; ce dernier termine 10e, après 4 points au barrage. Le vainqueur, Always There, est un hongre KWPN, longiligne, très typé de son père Indoctro. Il était monté par la Brésilienne Camila Mazza de Benedicto, cavalière de Niel Jons, marchand belge à qui appartient ce cheval en co-propriété avec son naisseur Tim Collins.

Le deuxième est bien connu en Belgique, où il rencontre déjà un certain succès au haras : petit gabarit, pas trop fait en père mais avec une bonne tête et du sang, Comme Il Faut est un Westphalien né chez Ludger Beerbaum de deux champions puisque fils de Cornet Obolensky et de la célébrissime Ratina Z (Ramiro, holst). Il était monté par Franz-Josef Dahlmann, cavalier chez Otto Becker, à qui le propriétaire de ce jeune étalon (également propriétaire de Cornet Obolensky) confie certains de ses chevaux.

Médaille de bronze, Cortado, holst (Cassini II x Lorenz), beau gris très styliste, était monté par Andreas Schou, jeune Danois qui a consenti de gros investissements ces dernières années avec son frère et leur associé Mr Skouboe et commencent à faire parler d’eux.

6 ans : un SF troisième

Le championnat des 6 ans fut le plus intéressant à suivre, animé par un bon lot de chevaux. 7 SF s’étaient glissés parmi les 50 partants de la finale. Seul Quimono de la Roque (Kannan, kwpn x Quick Star), né chez Michel Hécart et monté par Edwina Alexander se sera qualifié pour le barrage. Pas hyper rangé devant mais respectueux en diable et doté d’un très fort coup de dos, il termine sur la troisième marche du podium. Quimono de la Roque avait été acquis par Jan Tops en novembre 2009.

Monté également par un cavalier qui s’apprêtait à partir pour les Jeux Mondiaux, doté lui aussi d’un courant de sang français puisque fils de Diamant de Semilly, le cheval médaillé d’argent a fait très très forte sensation et il serait bien étonnant que l’on n’entende pas parler de lui à l’avenir. Le magnifique étalon Emerald (bwp, mère par Carthago, holst) a montré vraiment beaucoup de qualité - équilibre, style, bascule, beaucoup de marge… - sous la selle d’Harrie Smolders. Le célèbre étalonnier belge Joris de Brabandern l’avait acquis à six mois et fait approuver au BWP à trois ans (avant de le revendre au grand marchand belge Axel Verloy), ainsi qu’un autre fils de Diamant également très intéressant, Elvis Ter Putte, qui termine 6e sous la selle de sa fille Karline de Brabander.

Emerald / Harrie Smolders mediumL

Le champion  des 6 ans, NLS Coole Al Clover, est un cheval irlandais plus rustique, par Aldatus Z, old x Clover Hill, ISH, monté par l’Irlandais Clément McMahon. Son éleveur irlandais, Kenny Eamonn, retraité, était sur place pour assister à cette belle victoire de l’un des 17 poulains de sa jument, né un peu par hasard puisque n’ayant pas reçu la semence de l’étalon initialement choisi, il commanda celle d’Aldatus, envoyée par le train et reçue à 11h00 du soir un jour heureux du printemps 2004…

NLS Coole Al Clover Champion des 6 ans Lanaken 2010 mediumL

7 ans : l’Irlande encore sur le podium

Dans la dernière épreuve des championnats, réservée aux chevaux de 7 ans, de bonnes montures en général, mais pas de « phénomène » à proprement parler. Deux chevaux sont néanmoins quelque peu sortis du lot et s’imposent au classement, respectivement à la première et deuxième place. Dax Van Dabdi Jhoeve, sous la selle du cavalier belge Pieter Devos, et Cooper, monté par l’Allemand Rene Tebbel. Tous deux bouclent un parcours sans pénalité, sur un tour ne comportant pas de difficulté majeure, hormis peut-être un triple un peu délicat, placé le long du restaurant. Le premier, hongre BWP bai, par Désir du Château, sf x Clinton, holst, appartient à son cavalier. Ce dernier l’a acheté à l’âge de trois ans, lors d’une vente à Malines. Appliqué sur son tour, le cheval présente a priori bon nombre de qualités qui lui permettront sans doute d’évoluer à haut niveau, comme le souhaite son cavalier de 24 ans (qui, lui aussi, s’apprêtait à partir pour Lexington !). Principales qualités du cheval selon lui : son mental et sa souplesse. « Je suis satisfait de cette victoire, c’est sûr, mais mon sentiment va au-delà, a expliqué Pieter Devos à l’issue de sa performance. J’ai travaillé le cheval en le préservant pour qu’il fonctionne bien, et pas uniquement pour gagner aujourd’hui. Je prépare l’avenir ».

Dax Van Dabdi Jhoeve, Champion des 7 ans, Lanaken 2010 mediumL

Quant à Cooper, petit hongre bai électrique, c’est un Holsteiner, fils de Colman x Limbus. Il n’est pas très grand, comme ne peut que le concéder l’Allemand, mais compense son petit gabarit par une importante amplitude et une réelle énergie.

Troisième, la jument Ballypatrick Mystique, ISH (Heritage Fortunus x Cavalier Royale) montée par Greg Boderick offre une médaille de plus aux Irlandais, décidemment bien en verve. Un signe pour Lexington ?

Outre ces deux couples, Loreta (Calvaro, holst x Quick Star, sf), sous la selle du Mexicain Enrique Gonzales, a fait forte impression, malgré ses quatre points de pénalité à la sortie de piste (21e au classement final). Son rapide geste de devant est sans nul doute hérité de Quick Star, comme son esprit malin sur la barre. Calvaro quant à lui lui a transmis sa force.

Du côté des Tricolores, seuls deux cavaliers étaient retenus pour la finale. Benjamin Robert et son Selle Français Perfect de Coquerie (Orlando) en terminent avec douze points, tandis que Pénélope Leprévost en selle sur Andora Z, Z (Andiamo, holst) boucle son tour avec quatre points de pénalité.

Voir aussi article du 25/09 pour la victoire d’Oscar des Fontaines dans le Sires of the world (Grand Prix des étalons d’âge).