Lanaken : dix SF qualifiés pour les finales
samedi 23 septembre 2017

Vue générale Lanaken
La piste de Lanaken accueillera les finales des 5, 6 et 7 ans dimanche © Julie D'Hondt / J-Image

Dix Selle Français participeront dimanche 24 septembre aux finales du championnat du monde des jeunes chevaux de saut d’obstacles à Lanaken.

Peu habitués aux épreuves au chronomètre et au type de parcours de ces championnats, les Selle Français envoyés à Lanaken par la SHF et la FFE ont, comme chaque année, peu brillé dans ces épreuves très sélectives. Après résultats de la visite vétérinaire, voici un point sur les qualifiés à l’issue des deux épreuves qualificatives de chacune des trois générations.

Les 7 ans se sont qualifiés sur deux qualificatives à 1,40 m où le chronomètre fait office de juge de paix : la première qualif se court en deux phases avec la deuxième phase au chronomètre, et la deuxième qualif est un barème C (au chronomètre, sans barrage). Mission presque impossible pour les chevaux puissants mais un peu lourds comme Andain du Thalie (Calvaro) / Alexis Borrin, mais aussi le populaire Dominator 2000 Z (Z par Diamant de Semilly / Judy-Ann Melchior qui sont tous deux loin dans le classement… Athos d’Elle (Apache d’Adriers) / Hubert Pignolet s’en sort très bien le premier jour avec une magnifique 9e place sur 187 partants, mais il perd toute chance de faire partie de la finale réservée aux 42 meilleurs sur l’ensemble des deux qualifs, avec ses 12 points de la deuxième qualificative.

Au final, trois Selle Français dont deux sous selle française devraient toutefois partir en finale : Atout des Trambles (Nectar des Forêts x Apache d’Adriers), 22e de la première qualif et 61e de la deuxième avec Maëlle Martin, et qui avait terminé 10e du championnat de France des 7 ans à la Grande Semaine de Fontainebleau ; Azur Rumel (Sandro Boy, old x Dollar du Mûrier) montée par Elisa Mellec, est 19e puis 55e ; et enfin Angela de Kreisker (Clinton, holst x Diamant de Semilly), 79e puis 18e avec le Brésilien Matheus Ferreira Gomes Correa.

Chez les 6 ans, seuls 40 des 260 partants dans la première qualificative (1,30 m) auront l’honneur de courir la finale dimanche ! Là aussi, autant dire que le chrono aura été impitoyable puisque les deux qualifs se courraient avec les mêmes barèmes que pour les 7 ans. A ce jeu-là les 6 ans SF délégués par la SHF n’ont pas su sortir leur épingle du jeu : aucun SF sous selle française et aucun cavalier français ne devraient participer à la finale. Big Star des Forêts (Untouchable M) / Thomas Rousseau et Beau Geste des Forets(Ready Boy des Forêts)/Benjamin Negron réalisent certes un beau tir groupé pour l’élevage de Fabrice Paris en terminant 3e et 4e de la deuxième qualif, juste devant un autre SF, Baltimora du Sud (Hélios de la Cour II) / Samuele Maestri (Ita)), 5e. Mais les 4 et 8 points en première phase de la première qualificative pour les deux premiers leur interdisent l’accès à la finale. Baltimora du Sud, elle, sera de la partie, ainsi que trois autres Selle Français également sous selles étrangères : Oak Grove’s Enkidu, ex Bohysra d’Auzay (Ensor vd Heffinck x Quidam de Revel) et Oak Grove’s Darshan, ex Boréal Nantuel (Diamant de Semilly x Baloubet du Rouet) montés par Harm Lahde (All.), ainsi que Burlington Riverland (Mylord Carthago x Dollar du Mûrier) / Michael Hughes (USA).

Les 5 ans étaient 228 au départ de la première qualificative (1,25 m), au barème A sans barrage tout comme pour la deuxième. Seuls 47 chevaux iront en finale : tous les double sans faute. Comme dans les 6 ans, on ne trouve aucun rescapé de la « délégation » SF retenue par la SHF. Trois SF, néanmoins, sous selles luxembourgeoise, italienne et tchèque… : Créole des Baleines (Ugobak des Baleines x Quaprice Boimargot) montée par la Luxembourgeoise Charlotte Bettendorf, Chatame Coole(Conrad, holst x Rivage du Poncel) montée par Alessia Costalla, et Candino des Etains (Opium de Talma x Corrado, holst) monté par le Tchèque Jan Maly. Le Français Arnaud Martin prendra également le départ, avec Qasim du Chêne, cheval suisse par Quality Time TN (holst) et une jument Anglo-arabe de l’élevage Bastin Lavauzelle : Good’Pom par Laudanum, ps.

Les résultats complets ICI