Lanaken, finale 7 ans : nés dans la pourpre

mardi 20 septembre 2016

  • imprimer

Au terme d’une finale des 7 ans difficile, la génétique a parlé, avec trois champions dotés d’origines solides.

lanaken 2016 Think Twice 111 Z et Thierry Goffinet largeL

Dirk Caremans

Think Twice 111 Z et Thierry Goffinet

Bigre ! Comme chaque année on passe aux choses sérieuses à Lanaken avec la finale du championnat du monde des 7 ans. Beau parcours, concocté par les équipes d’Eugène Mathy, avec un temps serré de 80 secondes pour un parcours de treize obstacles à 1,45 m qui commençait progressivement puis enchaînait les grosses difficultés avec en n°7 un triple aux distances un poil courtes qui s’est avéré très fautif, suivi en 9 d’une rivière barrée puis d’une ligne compliquée avec en n°11 un oxer sur bidet suivi en 12 d’un double de droits. Les scores furent souvent lourds, et sur les 40 partants seuls 5 se qualifieront pour le barrage. En furent exclus les cavaliers français Pierre Coiteux Fontaine, 16 points avec Vista du Chalet (sf, Ogano Sitte, bwp x Nidor Platière), Quentin Marion, 8 points  avec Very Good de la Bonn (sf, par Berlin, holst x Zandor Z), et Max Thirouin, 12 points avec Jewel de Kwakenbeek (bwp par Cicero Z x Quidam de Revel).

Le meilleur « représentant français » sera finalement le très plaisant Selle Français Veneur d’Isigny, 9e sous la selle du Belge Constant Van Paesschen. Veneur d’Isigny est un fils de Diamant de Semilly et Reine d’Isigny par For Pleasure (han), né chez Yvon Avice dans le Calvados et appartenant à Stoeterij Van de Helle (Paul Mais et Edith de Reys) en Belgique. Son père Diamant de Semilly avait également un autre produit qualifié pour la finale, ISH sous selle irlandaise. Berlin, Cicero Z, et Ogano Sitte en avaient également deux, tandis que Toulon et Arezzo VDL en avaient chacun trois.

Le lot des 5 barragistes offraient les particularités suivantes : 4 étaient gris, une robe de plus en plus fréquente ! ; 3 étaient enregistrés au stud-book BWP ; 2 avaient le holsteiner Chin Chin en père de mère ; et 2 appartenaient à l’écurie Stephex Stables ; et, surtout, les trois médaillés sont tous trois nés dans la pourpre.

 

Médaille d’or :Think Twice 111 Z (Z par Toulon, bwp et M. Unellie, kwpn par Cassini I, holst) est une jument grise avec beaucoup de chic, puissante et tonique, championne des 7 ans de Belgique cet été à Lummen, née chez Harrie Theeuwes en Belgique et montée par le cavalier belge Thierry Goffinet. Son père est l’un des deux pères qui étaient le mieux représentés dans cette finale, et sa mère M. Unellie n’est autre que celle de l’étalon Winningmood (Darco), très grand gagnant sous la selle de Luciana Diniz. Mais M. Unellie a également donné, entre autres, Chippendale Z (Cento), gagnant en 150, et Richi Rich 111 (Chatman), très bon gagnant en Puissances.

 

Médaille d’argent : Jeleena de Muze (BWP par Tornedo FCS, old et VDL Groep Eureka, bwp par Chin Chin, holst), est également une jument grise, solide, avec beaucoup de force. Elle est née chez Christel Baert, en Belgique, et était très bien montée par l’un des cavaliers des Ecuries Stephex, l’Italien Lorenzo de Luca, qui voit en elle une jument d’avenir. Son père Tornedo (Darco x Ramiro) est un étalon âgé, pas très connu, mais qui a un peu tourné en international avec Michael Whitaker et qui appartient côté maternel à la famille d’Olympia, 2e du GP Coupe du Monde de Bordeaux avec Michel Robert. La mère de Jeleena de Muze, VDL Group Eureka, a été championne des Pays-Bas et très bonne gagnante en épreuves à 150 avec Maikel Van der Vleuten. Elle est issue de l’excellente souche de Ta Belle von Sombeke, grande gagnante avec Jos Lansink, dans laquelle on trouve de très nombreux gagnants dont Glock’s London et son frère utérin Golden Hawk, mais aussi Equina Von Sombeke avec laquelle Edouard Couperie fut champion de France et qui donna Haxelle Dampierre, ainsi que de nombreux produits de l’élevage « de Muze » tel l’étalon performer A Pikachu de Muze. VDL Groep Eureka est aujourd’hui poulinière aux Pays-Bas, au Stoeterij Duysseslhof, haras de la multinationale VDL Groep propriétaire de Berlin entre autres.

 

Médaille de bronze : Everest (KWPN par Carambole, holst et Zarina, kwpn par Indoctro, holst) est un bel hongre bai, solide, très efficace, monté par le Néerlandais Luc Steeghs. Tiens, tiens, on retrouve de nouveau Willem Greve, cavalier du champion des 5 ans ainsi que de la 4e des 6 ans, cette fois cavalier du père d’Everest, Carambole (holst par Cassini I), avec qui il a notamment remporté la Coupe des Nations de Rotterdam et de La Baule cette année ! Côté maternel, ce n’est pas pire : la mère d’Everest est une sœur utérine de KM Nerina, grande gagnante en 150 avec Jur Vrieling, et on trouve un peu plus loin Obelix, que l’on a vu aux JEM avec Hervé Godignon et aux JO sous selle saoudienne, ainsi que de nombreux autres gagnants à 140 et plus dont Modesto (JM Nicolas) et Mac Kinley (argent par équipe aux JO d’Athènes avec RG Bengtsson).

Marier un bon étalon performer avec de bonnes origines, avec une jument grande gagnante issue d’une souche de bons performers : finalement, l’élevage, c’est simple.

Emmanuel Jeangirard

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr